Chienne perdue sans collier

27 octobre 2010 à 18:44

Aujourd’hui, c’est jeudi, et jeudi, c’est Canada. Ah zut ça rime pas. Bon tant mieux, vu que je n’avais pas l’intention d’en faire absolument un rendez-vous rigide (n’ayant pas la rigueur de Livia, par exemple), ça m’arrange, dans le fond. Mais pour le moment ça ne va pas m’empêcher de vous parler de Lost Girl, la série dont le pitch ne m’attirait pas, le casting non plus, et que je ne me suis pas précipitée pour regarder. Bah figurez-vous qu’il y en a qui bossent, ici !

Lost Girl, c’est donc l’histoire d’une succube (oï, ça commence mal) qui peut donc aspirer l’énergie des gens par le toucher, et qui ne s’en prive pas jusqu’à ce qu’elle réalise qu’il existe toute une communauté d’autres créatures dotées de pouvoirs (ouhloulou mais qu’est-ce que je fais là, moi ?), divisée en deux clans, celui du bien et celui du mal, apprenant alors qu’elle va devoir choisir (où j’ai mis mon paracétamol, déjà ?).
De fait, dans la collection « je regardes des séries dont le pitch tient sur du papier à cigarettes », ça se posait là. Et vu l’ambiance vaguement fantastique, après une semaine Merlin, ce n’était pas vraiment le plein dépaysement.

En fait, Lost Girl serait plutôt à rapprocher de Mutant X de par son utilisation perverse du scénario : yen a un parce qu’il le faut, mais on n’a pas prévu de s’en servir. L’idée c’est surtout de faire en sorte que le pilote pivote autour de deux axes : d’une part le fait que Bo, l’héroïne, est capable de faire ce qu’elle veut des gens qu’elle touche (et le potentiel d’intrigues et scènes pseudo-sexy qui en découle), et d’autre part, de l’action. Tout ça avec un peu de magie parce que c’est toujours plus facile de faire passer la médiocrité avec de la magie depuis que Charmed a ouvert la voie.

Forte de cette ascendance particulièrement pauvre intellectuellement, mais sur laquelle il n’y a pas le moindre doute quant à son attrait sur les spectateurs les plus influençables (ceux-là mêmes que je tente désespérément de protéger de la faillite intellectuelle dés que je le peux), Lost Girl s’aventure donc là où toutes les séries de la fin des années 90 et du début des années 2000 sont allées, et en fait des tonnes en plus, à grand renfort de phrases se voulant mordantes et drôles, et démontrant surtout qu’il y a définitivement des gens qui regardent trop Les Experts Miami.

Au milieu de tout ça, difficile d’avoir de l’intérêt pour l’univers des fae, d’autant qu’on nous plonge dedans sans vraiment chercher à nous y intéresser. Ça fait un peu « ce sont des gens qui ont des pouvoirs, ça va quoi, on va pas y passer la nuit ! », alors que construire un peu la mythologie permettrait de conserver l’illusion qu’il y a un enjeu dans cette lutte du bien contre le mal. Mais l’idée n’est pas, rappelons-le, de ne surtout pas trop insister sur le côte « histoire », mais seulement sur le résultat final, c’est-à-dire un divertissement sans intérêt mais qui bouge et qui fait du bruit.

Vous voulez vous abrutir ? Très bien, à votre guise, une fois de temps en temps ça ne fait pas de mal. Regardez donc Lost Girl ! Mais avec toutes les bonnes séries qu’il y a là-dehors, faites-moi au moins le plaisir de compenser avec, je sais pas moi, mettons, un épisode de Atami no Sousakan, par exemple.

par

, , , , , , , ,

Pin It

7 commentaires

  1. krizo dit :

    C’est clair on passera son chemin. Dans le genre fantastique, je me demandais si tu avais fait une critique de la série Supernatural ? Parce qu’elle est dans mon top 5, indubitablement !

  2. krizo dit :

    Bon après recherche il me semble que oui, mais impossible d’accéder à un post précis quand je fais la recherche sur le moteur de ton blog … grr c’est frustrant.

  3. ladyteruki dit :

    Il ne faut pas hésiter à se servir des tags quand on cherche pour une série précise :

    http://ladytelephagy.canalblog.com/archives/index.html

    (et ensuite tu fais CTRL+F)

    Mais je ne pense pas en avoir fait un post à part entière. De mémoire, la série avait déjà commencé de longue date quand j’ai commencé le blog, donc ce n’est pas comme quand je vois la série démarrer et que je fais presque systématiquement un post après avoir vu (au moins) le pilote. Par contre j’en ai régulièrement parlé parce que j’ai une histoire un peu compliquée avec cette série, donc tu verras que Supernatural apparait plusieurs fois sur le blog.

    Bonne lecture !

  4. Nakayomi dit :

    Moi j’aime bien les séries médiocres avec du fantastique… Quoique j’ai pas été très fan de Mutant X quand même… Malgré Victor Webster… Je crois même que j’ai pas insisté au-delà de la première saison (ce qui en dit long, peut-être encore plus à l’époque où j’insistais encore plus que maintenant). Nan mais moi je demande à voir le produit fini en fait… Ca peut m’intéresser comme pas vraiment… Mais je suis faible face à ce genre de production… Donc peut-être un jour si ça traverse l’Atlantique quoi…

  5. ken dit :

    Merci

    Une série de moins à regarder : merci de ta critique , lady !

  6. Nephthys dit :

    Oula c’est si terrible que ca ?

    La critique de Livia faisait peur aussi… Je ne tenterai pas l’opération !
    Vous m’en avez dissuadé !

  7. Slainery dit :

    Personnellement, je trouve la série assez sympathique. Même s’il elle ne casse pas des barres, ça reste plutôt divertissant si on en attend pas trop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.