[DL] Downton Abbey

20 novembre 2010 à 23:33

Ces derniers temps, j’apprécie quand une série ne cherche pas à jouer les prolongations et se montre courte, 10 à 12 épisodes étant un idéal. Bien-sûr il y a aussi les fois où je m’envoie 5 saisons d’une série britannique (que nous ne citerons pas) en quinze jours, mais disons que grosso-modo, c’est la règle depuis quelques temps, d’où, certainement, mon appréciation croissante pour les séries australiennes et canadiennes qui bien que s’exprimant dans une langue parfaitement compréhensible, sont de taille plus modeste que nombre de séries américaines.
Pourtant, arrivée à la fin du 7e épisode de Downton Abbey, je suis bien obligée de reconnaître que… c’est un peu court, jeune homme.

Ce n’est pas vraiment que la saison s’arrête sur un suspense insoutenable, et on ne peut pas non plus dire que c’était absolument un coup de cœur, mais je n’étais pas prête à m’arrêter tout de suite alors qu’il se passait de plus en plus de choses. En fait pour tout vous dire, ma pensée a été « je ne vois rien qui justifie d’arrêter la saison maintenant ». J’exige des explications, Monsieur Fellowes !
Bah ma foi, c’est pas comme si j’avais le choix, hein. Va falloir attendre un an… mais quand il ne s’agit pas d’un coup de cœur comme ici, je pense que pour ne pas me perdre, la sécurité, ce serait quand même d’avoir une saison un peu plus longue plutôt que de me faire attendre. Je sais pas si je m’en souviendrai dans un an… mais d’un autre côté, je pense pouvoir compter sur certains d’entre vous et notamment Livia pour me le rappeler.
Reste simplement un petit goût d’inachevé…


Note : lien valable 30 jours minimum. Je reuploaderai si le lien est mort, mais seulement si vous postez un commentaire pour me prévenir !

Ah oui, alors le générique lui-même… la chanson n’est pas ébouriffante à la première écoute. Ce qui fonctionne surtout, c’est qu’elle serve aussi d’insert song et soit martelée sur plusieurs tons pendant toute la série, finissant par devenir une sorte de liant. D’ailleurs, rien que le fait que la mélodie ne s’arrête pas avec le générique montre bien l’emprise de ce thème sur la série toute entière. Après je vous accorde aussi que visuellement ce n’est pas spécialement conceptuel ni absolument superbe, mais ce petit balai d’actions scrupuleuses, précises et anonymes a tout de même quelque chose de très immersif. Comme quoi, inutile de mettre les petits plats dans les grands pour faire un générique de qualité. Simplement là non plus, je ne m’en souviendrai pas forcément dans quelques mois (sauf maintenant qu’il fait partie de ma playlist de génériques, naturellement).

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Downton Abbey de SeriesLive. La liste des « fans » de la série me laisse dubitative, il manque vraisemblablement quelqu’un.
Pis on en parle dans le podcast d’hier soir, aussi.

par

,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

1 commentaire

  1. Clovis dit :

    Je ne suis pas beaucoup period drama, j’ai beaucoup de mal à suivre une série autre que l’époque contemporaine.
    Mais je me suis laissé emporter par celui-là, déjà a l’opposé de toi, j’ai un faible pour l’accent britannique. Puis j’avais jamais essayer un period drama britannique. Puis que la saison s’arrête à ce niveau là, ça donne envie de savoir quelle seront les conséquences de l’événement sur la famille.

    Le seul truc qui m’a un peu déranger, c’est que le pilote commence en 1912 et on se retrouve deux après à la fin de la saison. Il manque un peu de repère temporelle, comme c’est simplement au cours du 6eme épisode que je me suis aperçu qu’on était déjà en 1914.

    Enfin pour la musique de générique, je l’aime bien, même si j’avais préférer la musique du trailer (Every Breath You Take).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *