En grève

19 janvier 2011 à 22:55

Aujourd’hui on est mercredi, et comme tous les mercredis, je suis supposée faire ma news « En bref : l’actu des télés du monde » du mercredi pour SeriesLive, celle où je parle de ci, de ça, de ce que vous n’avez pas entendu ailleurs, des pays pour lesquels je me ferais lyncher si j’en faisais une news à part, des infos qui ne tiendraient pas plus d’un paragraphe, etc…
C’est un travail qui me prend une ou deux heures chaque semaine, et je n’inclus pas le travail de sélection qui a lieu les six autres jours afin de choisir attentivement l’actu qui pourrait s’y trouver.

Mais seulement, voilà, aujourd’hui, il n’y aura pas de brève hebdomadaire sur SeriesLive, pour la première fois depuis septembre.

D’ordinaire je ne lave pas mon linge sale avec SeriesLive en public, mais voilà, j’ai l’impression que si je n’explique pas ce qui se passe, on se dira simplement que j’ai eu la flemme, ou que j’ai eu les yeux plus gros que le ventre avec ce projet, ou je ne sais pas quoi d’autre. Alors, pour ceux qui vont peut-être ce soir faire un tour sur SeriesLive et, peut-être, je n’en sais rien, remarquer que la news n’a pas été faite, voilà exactement ce qui se passe, la raison pour laquelle j’ai atteint la limite.
La raison pour laquelle je suis en grève.

Il y a maintenant presque un an et demi, j’ai réintégré l’équipe de SeriesLive. C’était pendant la coupe du monde des séries, je crois, qu’on m’avait encouragée à me manifester pour m’occuper des séries asiatiques, et à redéposer ma candidature. Je l’ai fait et on m’a accueillie les bras ouverts. J’ai fiché à fond, je me suis mise à écrire des articles, et quelques news aussi, et on m’a encouragée à en faire plus, et je l’ai fait de bonne grâce parce que, vous savez quoi ? C’est agréable de voir que ce qu’on fait plait. Pendant des mois, j’ai donc intensifié le rythme, progressivement.

Jusqu’à ce que fin juin, un membre de l’équipe dirigeante vienne me voir pour me proposer une rubrique dédiée à ce que je faisais. Le développeur, sans doute de crainte que la rubrique ne serve pas, m’avait alors demandé si j’étais capable de poster des news régulièrement voire quotidiennement, et j’ai encore intensifié parce que j’en étais capable, mais que je ne savais jamais clairement si c’était bienvenu. Malheur à moi, l’intensification des news avant que la rubrique ne voit le jour a heurté la sensibilité des lecteurs de SeriesLive qui se sentaient obligés de cliquer sur des titres de news mentionnant des séries au nom exotique et qui découvraient qu’ils ne les connaissaient pas et ne s’y intéressaient pas.
Prise de doute, nous étions au mois de juillet, j’ai alors demandé au membre de l’équipe dirigeante qui était venu me voir s’il fallait que je continue. La réponse a été franchement positive, avec la promesse que la rubrique dédiée permettrait une meilleure lisibilité et, donc, empêcherait ce genre de désagrément à l’avenir pour les lecteurs, qui ne pourraient alors plus dire qu’ils n’étaient pas prévenus. Ayant fait un article sur la télévision coréenne, ce même membre de l’équipe dirigeante m’a également encouragée à faire des articles sur d’autres pays, et je me suis dit, mais oui, je peux faire l’Inde, et tiens, si je continuais avec d’autres pays ! C’est comme ça que ça a commencé, ce défi d’un article par semaine. C’était franchement sympa, ne nous le cachons pas.

En parallèle de ces articles, de l’intensification des news (désormais accompagnée d’un suivi des audiences coréennes), l’été 2010 a donc été consacré à plancher sur cette rubrique avec le développeur, et à l’étoffer au niveau du contenu, notamment en élargissant à des pays jusque là (injustement) maltraités par SeriesLive, comme le Canada et surtout l’Australie, quasiment dépourvue d’info et pas à jour sur la plupart des nouveautés.
Mais pour la rubrique elle-même, les choses n’avançaient pas très vite. C’est le vacances, me disais-je… alors je prenais mon mal en patience. Mais très bientôt, la date évoquée d’une ouverture de la rubrique pour la rentrée a été reportée. Allez, 1er Octobre, promis. Mais voilà, le mois de septembre ne fut pas beaucoup plus productif. Et tandis que, toujours encouragée à en faire plus, je me lançais dans une news hebdomadaire pour récapituler l’actu de plusieurs pays, tout en ajoutant le suivi des audiences japonaises, j’ai réalisé qu’il y avait un vrai soucis avec le développement de la rubrique. J’étais encouragée à en faire plus par le membre de l’équipe dirigeante, mais le développeur n’était pas beaucoup poussé, par contre. D’ailleurs j’étais tellement encouragée qu’on m’a envoyée à la mi-octobre à Scénaristes en Séries : le planning des articles du monde a été étudié dans ce sens avec le membre de l’équipe dirigeante, et la rubrique devait ouvrir à cette occasion, afin de pouvoir parler des séries scandinaves.

C’est là, je pense, que j’ai commencé à donner les premiers signes de fatigue ; déjà pour des raisons financières, parce que j’ai dû intégralement avancer l’argent de mon voyage (et le réserver à H-48, le responsable n’ayant pas fait sa part à temps), et que j’ai trouvé ça franchement fort de café vu la somme engagée.
Et surtout, parce que si j’ai assuré au niveau des news hebdomadaires, et tenu mes engagements sur l’évènement en courant d’une interview à l’autre, au final, j’ai trouvé qu’il y avait abus quand on m’a indiqué que l’ouverture de la rubrique serait encore reporté… on dit 1er novembre ? Alors, finalement, je n’ai publié qu’une interview sur huit réalisées (celle d’Astier), laissé de côté les exclus (sur les acquisitions par arte de The No. 1 Ladies’ Detective Agency et Borgen, évoquées uniquement via mon compte Twitter), et j’ai laissé tomber les reviews de pilotes qui étaient prévues pour le site. Et j’ai commencé à sérieusement m’agiter.

C’est comme ça que je suis devenue une emmerdeuse. Arrivée au 1er novembre, toujours pas de rubrique mise en ligne, je suis probablement devenue le pire cauchemar d’un développeur en me manifestant de façon insistante, répétée, et plus du tout subtile. Il faut dire que j’en avais marre de me faire poser des lapins sur Skype, qu’on ne réponde jamais à mes questions, de voir qu’on me posait plusieurs fois les mêmes questions sans que mes indications trouvent effet, et que concrètement, on me dise oui d’un côté mais que rien ne se passe. Mais le membre de l’équipe dirigeante continuait de me promettre monts et merveilles, de compatir devant l’absence de réaction du développeur, et de me jurer ses grands dieux qu’on ferait au plus vite. Et je pensais que ça allait bien finir par arriver. C’était un membre de l’équipe dirigeante, après tout, et l’un des rares encore actifs sur le site. Il avait forcément du poids, n’est-ce pas ?

Au bout du compte, et après avoir truffé le topic de travail de posts restés sans réponse, et/ou d’échanges véhéments, courant novembre, la rubrique s’est trouvée mise en ligne de façon bâtarde, comme pour se débarrasser : les news sont devenues accessibles en page d’accueil, ce qui permettait d’avoir accès à certaines pages, mais tout n’était pas fini d’être codé, et qui plus est, contrairement à toutes les autres rubriques du site, la rubrique n’avait pas d’onglet pour y accéder directement.
Et quelque part entre les news nombreuses en accueil et le débat de savoir si tel pays devrait ou ne devrait pas apparaitre sur la rubrique (alors que la rubrique était à l’étude depuis juin, quand même !), soudain, tout s’est emballé : accusée de prendre en otage la page d’accueil avec mes petits points turquoises, j’ai dû négocier le nombre de news à afficher en page d’accueil du site. Sans qu’il ne soit pour autant rendu possible d’accéder à la rubrique Séries du Monde…
Ce nombre, fixé à trois news en accueil (mais autant que je voulais dans la rubrique à laquelle on ne pouvait pas accéder !), s’est accompagné d’une proposition du développeur qui m’a invitée à l’aider à penser divers aspects du site avec lui. Et moi, naïve, je me suis dit : s’il me propose ça, c’est qu’on va bientôt sortir la rubrique, enfin ! Et on passera à autre chose, enfin ! Je vais prendre le rythme des news, et ne plus m’occuper de développer cette rubrique que je traine comme un boulet depuis le début de l’été, enfin !

Pensez donc. Après cet accord, a suivi un silence radio de plusieurs semaines de la part du développeur. Pas tellement plus bavard, le membre de l’équipe dirigeante, d’ailleurs. En gros, j’ai eu l’impression que le développeur avait eu ce qu’il voulait (limiter ma présence sur la page d’accueil), et que maintenant il n’en avait plus rien à foutre de finir la rubrique.
Et pourtant, j’ai continué. Parce que je m’étais engagée à le faire, et parce que ça me plaisait de parler de l’actu des télés du monde… n’était-ce pas d’ailleurs cette dernière qui était la meilleure des raisons ?

Mais en décembre, les messages sans réponse, les vents sur Skype et les choses qui n’avançaient plus ont eu raison de moi. J’ai arrêté les news portant sur le suivi des audiences asiatiques. Puis, j’ai décidé d’attendre avant de poster le bilan de la saison (qui actuellement avance à la vitesse d’un escargot de Bourgogne). Et pour finir, j’ai juste décidé de ne plus fournir que le minimum, soit quelques news et surtout la news du mercredi, devenue un vaste fourre-tout rédigé sans grand entrain.

C’était un projet qu’on m’avait proposé, pas l’inverse. Dans lequel on m’avait encouragée à m’engager toujours plus loin et, contrairement à ce que beaucoup de bénévoles feraient, je me suis engagée sans jamais demander d’autre contrepartie qu’une rubrique fonctionnelle et au même niveau que les autres.
Je ne l’ai jamais eue.

Ce soir, je suis donc en grève. J’ai tenté de me motiver à faire quelques news depuis le début du mois, mais je ne vois plus l’intérêt. De toute façon, la rubrique  n’est même plus accessible par la navigation puisque, avant, quand on cliquait sur une news « Séries du Monde », on pouvait voir la navigation de la rubrique (inachevée, mais tout de même), alors que maintenant on peut juste passer d’un type de news à un autre (pour chacune des rubriques qui, elles, ont bel et bien un onglet permettant un accès direct).

Les questions que je me pose, c’est pourquoi m’avoir proposé de faire cette rubrique si c’était pour ne jamais la faire sortir de terre ? Pourquoi m’avoir encouragée à en faire plus si c’était pour me limiter le nombre de news visibles ? Pourquoi avoir piétiné mon enthousiasme au lieu de simplement me laisser continuer les choses humblement ?

Ce soir je suis à deux doigts de la démission. J’aime beaucoup SeriesLive, j’y ai passé beaucoup de temps, m’y suis fait un certain nombre de contacts très appréciables (dont ledit membre de l’équipe dirigeante, d’ailleurs, qui outre mesure a toujours été charmant avec moi). J’ai toujours été fidèle à ce site. Même quand je n’y officiais pas (ayant privilégié le défunt Teruki Paradise), je n’ai jamais manqué d’y faire référence (ce blog m’en est témoin), d’en parler, je n’ai jamais fait partie de ceux si prompts à prédire son déclin, je n’ai jamais trouvé révoltant de ne pas être payée pour contribuer (même si je ne crache évidemment pas sur l’unique petit chèque cadeau annuel), et surtout, je n’en ai jamais, jamais, jamais, dit du mal que je n’aie dit bien en face aux dirigeants. La langue de pute en douce, ça n’a jamais été mon genre.
Mais voilà, j’ai été menée en bateau, et je ne comprends pas à quoi ça rime. Qu’y avait-il à gagner ? Pourquoi m’avoir fait miroiter tout ça si l’intention n’a jamais été de mettre en valeur le travail accompli ?

Séries du Monde, ou l’histoire d’un bénévolat qui a tout de même fini par être trop cher payé.

Je ne sais pas. Je ne sais sincèrement pas. Devrais-je juste partir et recommencer ailleurs (peut-être seule ?) ce que j’avais entamé sur Séries du Monde ? Devrais-je au contraire insister parce que ce serait du gâchis de tout laisser en plan, et entreprendre une action quelconque ? Vraiment, je ne sais pas.
Devrais-je vous encourager à aller manifester votre soutien ? Je ne sais pas si ça aiderait. Je ne sais pas si ça vaut le coup. Je ne sais pas si vous le feriez.

J’ai cru de tout mon cœur que je n’aurais pas besoin de baisser les bras. Six mois après qu’on soit venu me chercher pour lancer ce projet, je ne crois plus en rien.

par

,

Pin It

14 commentaires

  1. delromainzika dit :

    C’est malheureux ce qui se passe là, j’aimais bien tes articles sur SeriesLive. De toute façon dis toi que toutes les bonnes choses ne savent jamais être apprécié à leur juste valeur et te tords pas les boyaux pour ça. Si ça te fais toujours plaisir de le faire, fais le, ailleurs je sais pas mais fais le car quand on prend plaisir à faire quelque chose c’est vraiment bête de s’arrêter en chemin. Bon courage et tiens le coup.

  2. Yannick dit :

    petite question

    C’est pour la même raison qu’il n’y a plus de podcast SeriesLive Show ? C’est la dernière chose qui me faisait encore venir sur ce site qui ne vaut plus grand chose.

  3. ladyteruki dit :

    Non, le podcast connait des soucis techniques et devrait revenir avant la fin du mois si tout va bien.

  4. Yannick dit :

    Je te trouve bien optimiste vu les promesses non tenues sur ta rubrique. Pourquoi cela serait différent avec le podcast ?

  5. ladyteruki dit :

    Parce que le podcast, on est tous seuls. On n’a pas à compter sur un développeur, on fait tout nous-mêmes. Donc je n’attends pas quoi que ce soit, l’équipe essaye juste de s’organiser autour de ces problèmes techniques et de les régler avec les moyens du bord. Ça prend simplement du temps.

    Pour Séries du Monde, techniquement je ne peux rien faire moi-même, je suis entièrement dépendante du développeur. Là réside l’immense différence.

  6. jonath666 dit :

    En ce qui me concerne je ne vais sur serieslive que si j’ai cliqué sur un lien dans un tweet où si j’ai cliqué sur un lien de ton site qui renvoie sur une fiche sérieslive .(du type : « et pour ceux qui manquent cruellement de culture … » =

    Je ne vais plus de moi-même sur la page d’accueil du site car j’estime que le site s’est perdu .

    Un site qui a ce nom devrait approfondir les séries et ne pas traiter des trucs comme le cinéma , le people et je ne sais quoi d’autre .

    Quand on veut tout traiter on finit par tout traiter de manière superficielle .

    L’année dernière les podcasts sur la coupe du monde de foot et le cinéma m’ont achevé .

    Alors si tu devais juste faire des articles juste sur ton site ou ailleurs moi au final ça ne m’embêterait pas plus que ça .

    Tu aurais peut-être moins de contrainte en plus .

  7. Nick dit :

    Si tu ne trouve pas ton bonheur au sein d’un collectif, pourquoi ne pas lancer ton projet de ton côté ? Au moins, ton travail ne serait pas noyé dans le site, tu pourrais diriger toi-même les opérations et ta satisfaction personnelle n’en serait que plus grande.

    Quant à SeriesLive, je ne suis pas devin, mais dès lors qu’ils ont pris la décision d’élargir le site à d’autres thèmes (ciné, people…), j’ai tout de suite flairé le mauvais coup.

    Quand on réalise un site sur un sujet précis et qu’on s’en sort bien, on essaie d’être encore meilleur dans le traitement de ce sujet (qui se trouve au coeur du titre, c’est dire combien l’idée est mauvaise d’explorer d’autres horizons). C’est je pense de cette façon qu’on garde ses fidèles et qu’on en attire d’autres.

    Pourquoi, par exemple, aller vers le cinéma, si ce n’est pas pour faire mieux ou aussi bien que les sites ou les blogs sur le sujet ? Surtout si c’est pour publier une news en un mois !

    Pour finir, j’espère que le chèque annuel en vaut la peine parce que franchement, j’ai l’impression qu’on se sert aussi un peu des gens quelque part…

  8. Fila dit :

    Je ne viens pas souvent ici et je pense n’avoir jamais commenté un de tes articles mais là, j’avoue que je ne peux pas m’empêcher de répondre…

    Je ne sais pas si tu te souviens de moi, on n’a pas vraiment eu le temps de faire connaissance, vu que j’ai quitté SL peu de temps après ton retour.

    En fait, j’hallucine un peu en te lisant parce que t’as vraiment l’air surprise comme si c’était nouveau les développements qui n’ont pas lieu comme prévu sur SL, les problèmes de communication…

    Je suis restée 2 ans sur SL et il n’y a jamais vraiment eu de communication, il y a toujours eu des projets lancés et abandonnés ou remis à plus tard… qui ne voyaient jamais le jour.

    Ce n’est quand même pas pour rien qu’on est si nombreux à avoir démissionné entre novembre 2009 et janvier 2010 !

    La vérité, c’est que quand on arrive sur SL, on est tous super motivés, avec pleins d’idées en tête, plein de bonne volonté et puis arrive un moment où on réalise qu’on y passe beaucoup de temps mais que de l’autre côté, les dirigeants n’y mettent pas assez du leur, sans doute parce qu’eux aussi ont perdu la motivation et le temps et ne veulent pas l’admettre…

    Et après ils s’obstinent à dire que non, il n’y a aucun problème de communication ou d’avancée, que c’est dans notre tête. Bref, je te souhaite bon courage si tu continues. Moi, en ce qui me concerne, je me porte bien mieux depuis que je fais ce que j’aime ailleurs, avec une équipe vraiment motivée et qui communique surtout !

  9. ladyteruki dit :

    @Fila : bien-sûr que je me souviens de toi. Mais j’ai toujours refusé cet état d’esprit négatif parce que ce n’est pas comme ça qu’on fait avancer les choses. C’est peut-être effectivement naïf mais je m’étais dit en plus que si on me le propose, si on vient me chercher pour faire quelque chose, c’est qu’on veut que ça aboutisse. Ce n’est pas comme si à la base c’était moi qui avais forcé tout ça sur le développeur, je me suis contentée de vouloir bien développer le truc et de m’impliquer. J’ai régulièrement demandé à ce membre de l’équipe dirigeante si je n’avais pas dépassé les limites avec le nombre de news, articles, etc… et chaque fois on m’a plutôt encouragée à continuer qu’à freiner. Je crois aussi fortement en un fossé entre le développeur et le reste des décideurs. Le développeur fait absolument ce qu’il veut, et personne n’a de prise sur lui…

    Si je ne fais pas tout ça ailleurs, c’est pour plusieurs raisons :

    – déjà, personne n’est venu me le proposer. Et quand même, ça joue parce que je ne vais pas m’inviter sur un site concurrent pour forcer ce projet ailleurs !

    – au fond, j’ai toujours une sorte de fidélité à SL parce que ça fait quasiment depuis ses débuts que je contribue, et que je pense que quand quelque chose ne va pas, il ne faut pas juste claquer la porte mais tenter de changer les choses de l’intérieur. Sincèrement, je me dis que si je n’avais pas quitté le site pour m’occuper du mien, je ferais aujourd’hui partie de l’équipe dirigeante et vous ne me verriez pas déserter le navire comme certains, je tiendras tout ça avec de la poigne. Vote lady for mayor !
    – aller le faire ailleurs, c’est le casse-tête. Parce que tout le boulot abattu sur SL signifie que tout autre projet ferait l’effet d’un doublon : « oh, ils ont copié SL », se diraient pas mal de visiteurs. Sans compter que tout ce qui a été fait ne peut pas être emmené avec moi, alors il faudrait trouver le moyen de refaire les choses ailleurs sans avoir la base qui a été créée avec tant d’implication pendant presque un an et demi ! Toutes les fiches, les news, les articles, les audiences… tout ça reste sur SL et je repars à zéro ailleurs. Imaginez un peu…

    – faire mon propre site à côté, c’est exclu. Je n’ai jamais trouvé de développeur bénévole et motivé pour m’aider à sauver mon site Teruki Paradise, qu’est-ce qui pourrait me laisser penser qu’un tel miracle se produirait pour un projet comme celui-ci ?

    – l’avantage de bosser sur un site comme SL, c’est qu’il y avait déjà une base sur les séries (que j’avais contribué à créer, soit dit en passant) américaines notamment. L’idée qui me plaisait, c’était d’élargir les horizons, parler de ce qui se fait ailleurs. Pas de faire un site où on ne parle que des séries japonaises, ou coréennes, ou que sais-je. Proposer une vision d’ensemble. Il y avait une véritable machine à la base pour poser l’univers des séries comme un tout. Parce qu’on va pas se mentir, quelqu’un qui regarde des séries brésiliennes par exemple, il ne regarde pas que ça, alors pourquoi vouloir cloisonner ? L’idée n’est pas de donner une info ciblée à un public spécifique, mais d’ouvrir des possibilités à des gens que la fiction télé attire en général et qui veulent découvrir d’autres séries.

    …Ces obstacles majeurs n’étant hélas pas incompatibles entre eux, ils ont un effet cumulatif.

  10. Eclair dit :

    Je comprends ton amertume.
    Moi à la base, j’étais davantage forum, parce que j’aimais les échanges d’opinions, l’aspect communautaire. Mais tout dépend des membres, de leur engagement, de leur respect, et de ce qu’ils ont à dire.

    J’ai connu l’expérience d’un site communautaire aussi, l’usure, la panne, et surtout l’envie de voir autre chose pour ne pas finir blasé, et pour pas me perdre non plus.

    Alors le blog, je me suis dit que c’était finalement la bonne solution. Pas de contraintes, même s’il y a forcément beaucoup moins de visibilité.

    Parler de tout revient à ne plus parler de tout ? Je n’en suis pas si sûr. Tu en fais l’expérience toi-même, tu parles de cinéma aussi sur ce blog. Ce qu’il faut, c’est un ton, un univers, une personnalité. C’est ça qui me fait venir sur ton blog et pas sur Serieslive.

    Sinon autant aller sur Sens Critique et se noyer dans la foule des statistiques.
    Tout ça pour dire que ce qui compte, c’est l’envie de faire partager tes découvertes. Si SeriesLive ne remplit plus sa part de contrat, redevient indépendante. Alors ok il faudra peut-être repartir de zéro, mais au moins tu es assurée de garder tes fiches, ta documentation, tes articles. Imagine que tu continues sur SeriesLive et qu’au bout de quelques mois il y a un nouveau clash…
    Moi je n’y connais pas grand chose sur la création de pages web. Et je manque surtout de temps pour me lancer dans de nouveaux projets. Mais des fois je rêve d’un site « sérieux » qui regrouperait plusieurs intervenants de différents horizons téléphagiques. Je me dis qu’à plusieurs, on pourrait arriver à donner suffisamment de contenu pour avoir une certaine visibilité et arriver à faire changer les mentalités, briser les barrières entre seriephiles.

  11. JainaXF dit :

    Je comprends ton énervement ! C’est vraiment dommage j’apprécie beaucoup tes articles sur les séries du monde et j’allais sur SériesLive presque exclusivement pour eux. Ils m’ont permis de faire de très belles découvertes et d’enrichir ma culture personnelle ! J’espère que tu trouveras une solution qui te convienne !

  12. Sirius dit :

    Sl

    Juste pour réagir : le plus gros problème actuellement, c’est que j’ai de l’ambition pour le site depuis ma nomination à ce nouveau poste de directeur, mais que notre technique est inexistante… j’ai donné tout ce que je pouvais sur le projet que tu évoques (et sur tant d’autres), mais lorsque le programmeur n’est pas présent, je suis bloqué également. Lorsque je demande depuis plusieurs semaines un truc mineur comme l’ouverture d’un compte ftp pour un externe et que tu n’as toujours pas de réponse, un projet tel que SdM ne sera jamais possible. Ma plus grosse erreur a été de croire que notre programmeur pouvait/voulait le faire…

    Je suis encore désolé, je tiens à toi, je ne veux pas que tu partes, mais je ne peux être que désolé…

  13. ladyteruki dit :

    J’ai tiré la sonnette d’alarme un nombre incalculable de fois vis-à-vis de ce problème, Sirius. J’ai patienté, supplié, menacé, grondé, pleuré, en gros j’ai tout fait pour attirer l’attention sur ça, sur le fait que ça posait problème. Je me rappelle d’un mail exposant clairement le problème. Qu’en est-il ressorti ?

    Contrairement à d’autres, je n’ai pas juste fui en décidant que SL aille au diable avec ses problèmes de management, pas pour le moment en tous cas (tu n’as pas encore reçu de mail de démission à l’heure où nous parlons…). Simplement, qu’est-ce qui en a résulté ? Rien. Il est toujours à un poste de pouvoir central alors qu’il n’agit pas. Ce n’est pas compatible !

    Et tiens, le second développeur, il lui est arrivé quoi ? Il n’a jamais pris contact avec moi pour prendre le relai comme ça a pu être évoqué à un moment, j’ignore si ça veut dire qu’il n’a jamais eu la possibilité d’apprendre à maîtriser les bases nécessaires pour intervenir, ou si on lui a demandé de ne pas intervenir non plus, mais les faits sont là. Il m’a juste contactée une fois en privé pour me dire qu’il était d’accord avec ce que je disais à voix haute mais qu’il ne fallait pas froisser le développeur principal, qu’il fallait m’armer de patience ; voilà bien un dysfonctionnement classique dans la maison SL, on n’a pas le droit de dire en face au développeur qu’il merde totalement de peur que… que quoi, qu’il écoute encore moins ?

    Il y a des bons sentiments mais jamais d’effets. Le développeur est un problème… mais on préfère voir les rédacteurs partir que de le régler. Et le recrutement, il suffit à remplacer ces pertes vives ? Désolée pour les nouveaux rédacteurs, mais je n’en suis pas certaine.

    Quand, Sirius, arrêteras-tu d’être désolé, et entreprendras-tu quelque chose, aussi difficile cela soit-il ? Qu’attends-tu de plus ? Que le site sombre ? A lire les commentaires, il est largement temps…

    Les gens, dans une société, ça se vire. Il a des parts ? Qu’il devienne comme tant d’autres un associé muet. Mais qu’il ne freine pas le site. Un site sans rédacteurs, perdant jusqu’à l’une des plus fidèles (je pense que ce n’est plus à prouver, j’en suis ; comme plusieurs autres moins patients que moi avant cela), c’est un site mort. Donc pas rentable. Peut-être qu’à un moment il faut arrêter de faire du sentiment et être pragmatique ?

    Peut-être que finalement, certains messages reçus en privé ont raison. Peut-être qu’exposer tout ça au grand jour, au lieu de tout garder dans le secret de nos alcôves du forum de l’équipe, aura le mérite de provoquer un électrochoc et donner à SL l’impulsion de se remettre enfin les idées en place. C’est tout le mal que je souhaite à ce site, qu’il mue enfin pour de bon, qu’il sorte de son schéma immobile de site qui se cherche et part à tâtons en espérant que la formule bâtarde tiendra la route.

    Si je compte juste un peu comme tu le répètes, alors écoute ce que je dis : il faut que SL règle ce problème. Pas juste pour Séries du Monde évidemment, mais pour son avenir. Les 6 mois d’accouchement dans la douleur de Séries du Monde ont été un symptôme parmi beaucoup d’autres, mais peut-être qu’avec ce post, et ces réactions (et j’invite tous ceux qui ont témoigné en privé leur soutien viennent aussi appuyer ma démarche ici-même), on va peut-être enfin guérir le site de sa vilaine maladie. Elle n’est pas incurable, mais il faut qu’à un moment quelqu’un prenne les mesures qui s’imposent. Ce site a du potentiel, mais il n’aura jamais que ça si personne ne se réveille.

  14. Nephthys dit :

    Bizarrement, ton post ne m’étonne pas !

    Par contre je tiens à dire que quand ils ont envie de dégager quelqu’un ils ne se privent pas… Pas de ménagement…

    J’ai bien essayé de contribuer au site(qui est largement parti en cacahuète ces dernières années ce n’est pas un secret)… Tout cela pourquoi ? Beh rien !

    Personnellement j’ai trouvé mieux ailleurs, un forum conviviale, la blogosphère pour les reviews, etc, et j’ai découvert plus de choses en furtant sur le web… C’est pas en allant sur SL que j’ai découvert les séries anglaises et les séries asiatiques !

    Cela dit j’ai lu qq uns de tes articles pour Séries du Monde et c’était vraiment génial ! Et je regrette de voir autant d’investissement partir en fumée…

    J’espère que tu trouveras un compromis et que tu pourras reprendre ce projet qui te tient tant à coeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.