La comédie des apparences

14 septembre 2011 à 11:33

Souvenez-vous, c’était le bon temps. Il y a encore quelques semaines, on regardait le pilote de The Lying Game avec un petit sourire narquois, genre « de toute façon Ringer fera mieux à la rentrée ». Nous étions alors jeunes, innocents, pleins d’illusions, et nous n’avions pas encore vu le pilote de Ringer. Comme je le disais, c’était le bon temps.

Là, à ce stade, j’ai même pas envie de me plaindre du jeu de Sarah Michelle Gellar. C’est vous dire la gravité de la situation. J’étais prête à m’attirer les foudres de Tony en parlant de son visage inexpressif, mais l’envie m’en est coupée. En fait, je m’attendais à ce que Gellar soit ce qu’il y aurait de moins enthousiasmant dans Ringer, et il s’avère qu’à la place, j’ai des griefs bien plus forts contre le scénario lui-même, ce qui n’est pas sans provoquer une sorte de terreur dans mon esprit. Donc je ne ferai pas de blague à base de « SMG accomplit le tour de force d’interpréter 2 personnages avec 1 seule expression », j’ai même plus envie d’en rire, je suis bien trop sous le choc de ce pilote, et pas dans le sens où je l’étais hier de celui de Homeland.

A la prévisibilité (mais parfois, dans un pilote, il faut savoir reconnaître que celle-ci est nécessaire) s’ajoute dans le premier épisode de Ringer une catastrophique impression de vide.

L’épisode est bien réalisé, il y a des sous mais pas affichés de façon tape-à-l’oeil comme dans Revenge (qui de toute façon en avait visiblement moins, ou bien n’a pas su les utiliser pour éviter d’avoir l’air cheap), à la base le cast n’est pas catastrophique et plein de sympathiques visages (avec, pour les téléphages éduqués, la joie d’assister à une reunion d’acteurs de Century City ; vivement qu’ils aient des scènes ensemble !), alors qu’est-ce qui cloche, au nom du ciel ?
Ce qui ne va pas, c’est que personne n’y croit et surtout pas les scénaristes. Ils nous filent cliché après cliché parce qu’ils s’en foutent un peu. Ils ont probablement comme instruction d’écrire une série où SMG fêterait son retour sur la CW et se disent que les gens ne viennent que pour voir ça. Ils n’ont, admettons-le, pas totalement tort, parce que 90% des gens qui vont regarder Ringer vont précisément y venir parce que SMG est dedans ; elle serait l’héroîne de n’importe quelle série de la rentrée, on ferait pareil. Eh bien les scénaristes en semblent conscients de façon si aigue qu’ils ne cherchent rien à faire de spécial.

Et c’est ainsi que Ringer devient un pilote rigoureusement similaire à celui de The Lying Game, avec les mêmes histoires de jumelle pauvre et de jumelle riche, de vies échangées, de tromperies, etc… La seule différence, c’est l’âge des protagonistes. C’est tragique d’assister à ça ; on se dit que la prod de Ringer ne pouvait pas savoir que The Lying Game faisait la même chose pendant ce temps-là, enfin j’espère que non, je décide de considérer que non, et que par un coup du sort (peut-être une nouvelle preuve d’habileté de la part d’ABC Family), la version teen a débuté avant la version « adulte ».
Mais quand bien même, l’épisode est sans énergie.

On s’est tous doutés depuis le début que la soeur n’était pas morte, pour commencer. Et dans le fond ça doit être le cas de Bridget aussi vu le peu de difficultés qu’elle a à vivre son deuil. Immédiatement prise dans des intrigues stupides de la 5e Avenue, qui couche avec qui, qui cache des trucs à qui, etc., Bridget suit sagement et sans résistance le scénario qu’on connaissait tous avant de voir le pilote, le scénario qu’on connaissait avant de voir The Lying Game, le scénario qu’un téléfilm de l’après-midi sur M6 nous a probablement appris dans les années 90, si ce n’était pas un soap des années 80. On sait tous que la jumelle va réapparaitre. C’est le propre d’une soeur jumelle dans une série, non ? Et Bridget le sait, les scénaristes le savent, et ne font rien pour nous surprendre.

Quelle jolie petite comédie nous jouons tous, me suis-je dit pendant ce pilote. Eux font semblant de nous livrer la série évènement de la rentrée de la CW, et nous faisons semblant de la regarder. Et personne n’y croit vraiment.
A ce stade, comment blâmer SMG de ne pas se donner du mal ? Je suis dans un tel état de déception que je suis même prête à ne pas dire qu’elle n’aurait de toute façon pas pu faire mieux. Voyez, je suis trop en colère contre le fade pilote de Ringer pour user du moindre sarcasme contre Gellar. C’est vraiment pas bon signe.

par

, , , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

5 commentaires

  1. Eclair dit :

    Je te trouve même gentil à l’égard de la réalisation. La scène sur le bateau ou les réunions des jumelles font peine à voir tant elles sont artificielles.

    Une grande déception pour ma part… Je regarderai peut-être les quelques épisodes suivants, mais ce n’est plus une priorité.

    La rentrée commence mal pour ma part !

  2. ladyteruki dit :

    XD Je viens de te laisser un commentaire disant exactement la même chose, que je t’ai trouvé plus gentil que moi (si je mettais des signaux lumineux, le mien serait rouge, et il est certain à 95% que je ne regarderai pas le second épisode).

    Mais c’est vrai que j’avais déjà oublié la scène du bateau et qu’effectivement l’effet était cheap. Mais le sentiment de cheap dans Revenge était plutôt dû au côté toc et de ce côté-là, la demeure de Siobahn et Andrew ne fait pas trop too much, c’était plus de ce côté-là que je voulais le dire.

  3. Eclair dit :

    Oui je viens de remarquer ton commentaire ^^.

    J’ai pas encore vu Revenge, mais j’ai lu ta critique (j’ai pas pu résister !). Déjà à la base le projet ne me plaisait pas, alors je me demande même si je vais pas faire l’impasse sur le pilote…

  4. UglyFrenchBoy dit :

    Cible facile

    On sent à travers cette critique une volonté de descendre en flèche à la fois la série et son interprète principale. Car en prétextant que Sarah Michelle Gellar n’est pas la raison de votre « déception », vous faites preuve d’une forme de condescendance. Votre « Je suis même prête à ne pas dire qu’elle n’aurait de toute façon pas pu faire mieux  » ne fait que confirmer cette impression…

  5. ladyteruki dit :

    Et ? J’ai pas le droit d’être condescendante à propos du jeu de SMG parce que…?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.