Mise en perspective

22 septembre 2011 à 23:36

Pas toujours facile de lancer un sitcom sur les déboires financiers des personnages « working poor ». Quand le réalisme est au rendez-vous, c’estl ‘humour qui ne suit pas toujours. Quand l’humour est de la partie, c’est le réalisme qui déserte. Or, toutes proportions gardées, il faut des deux pour que la comédie atteigne son but… et son public.

Forcément, quand 2 Broke Girls démarre (avec plusieurs minutes à la gloire de Kat Dennings), la déception est de taille : ni l’humour ni le réalisme ne semblent avoir été convoqués et, à la place, on a droit à des répliques un peu téléphonées, et même parfois plaquées pour faire « twist de fin de scène » sans réussir à être pétillantes. L’arrivée du personnage de petite fille riche (interprété par la encore moins drôle Beth Behrs et sa… perruque ? nan sérieux, c’est une perruque, dites ?) arraches quelques soupirs frustrés. Les seconds rôles insupportables et caricaturaux n’arrangent rien. Que tout cela est mal engagé.

Il faudra attendre assez longtemps, en fait, pour qu’une d’une part l’alchimie prenne lentement (en fait, quand le personnage de Caroline commence à répliquer aux vannes de Max), et surtout pour que 2 Broke Girls trouve SON truc : la perspective. L’intelligence de cette comédie est dans son but, et si elle s’y tient et parvient à le tourner en gimmick (notamment en faisant le total des sommes possédées par les filles), elle tient quelque chose.

Le soucis c’est qu’en attendant, 2 Broke Girls souffre d’un épouvantable problème de rythme et d’une écriture assez pauvre, deux défauts qui ont tendance à ne pas être facilement pardonnables à une comédie. Kat et Beth ont beau se dépenser énormément chacune à leur façon, on sent bien qu’elles tentent de sauver les meubles et insuffler un peu d’énergie là où les répliques sont poussives et les gags très convenus, et si Kat Dennings est absolument superbe (et pas juste à cause de ses deux personnalités), je ne suis pas certaine qu’elle parvienne à faire illusion longtemps.

Il faudra donc du temps à 2 Broke Girls avant de se montrer convaincante. Je ne sais pas encore si je veux lui en laisser, je tenterai probablement le 2e épisode (mais pas forcément dés sa sortie comme j’ai pu le faire pour le pilote ; oui je suis à la bourre sur mes posts), mais il faudra vraiment faire preuve de persuasion pour me garder ensuite devant mon écran… Je souhaite aux scénaristes de se botter un peu le train, sinon ça pourrait être aussi navrant que Whitney. Nan j’déconne, ça pourra jamais être à ce point. Mais quand même, attention.

par

, , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.