The Good Téléphage

23 octobre 2011 à 21:31

Ah, si seulement il était toujours aussi facile de tenir ses bonnes résolutions ! Si seulement il suffisait toujours de décréter qu’on va se bloquer quelques heures pour rattraper une série qu’on a bêtement laissée tomber !
…D’ailleurs, quelqu’un sait pourquoi ce n’est pas si facile ?

Parce qu’après la brutale réalisation que j’avais trop longtemps délaissé The Good Wife, il y a quelques jours, j’ai résolu de ne pas laisser ça passer. Pas cette fois. Il y a eu trop de cas où j’ai abandonné des séries pour de bêtes questions de timing, d’épisode jamais regardé, de disponibilité jamais employée dans le bon sens. Il y a eu trop de fois où je me suis répété que, promis, je reprendrais plus tard. Dexter, Big Love, Nurse Jackie… Pas cette fois.

Alors ces derniers jours, je les ai dédiés à rattraper mon retard. Et une fois qu’on reprend une série d’une telle qualité, on se demande comment on a eu le culot de l’abandonner ne serait-ce qu’une semaine. J’ai revu l’intégralité de la 2e saison (découvrant que je m’étais en réalité arrêtée au bout de 4 épisodes ce qui tend à indiquer que j’ai abandonné la série à cause du Téléphsage Experiment), embrayé sur la 3e, et ça y est, je suis à jour.
Voilà qui pose une nouvelle question.

Et maintenant ?

Vais-je reprendre la série sous la forme d’un visionnage hebdomadaire ? J’aurais envie de croire que la leçon a été apprise, mais pas vraiment. Car qui dit reprendre le rythme de diffusion hebdomadaire de la série, dit effet de manque entre deux épisodes. Songez que j’ai regardé en moins d’une semaine pas loin d’une trentaine d’épisodes de la série (ça en dit long sur ma vie sociale cette semaine, d’ailleurs, mais passons), épisode récapitulatif spécial de début de saison 3 inclus, et que franchement, maintenant, la désintoxication va être brutale.

Mais The Good Wife est une série tellement bonne, tellement intelligente, tellement formidablement interprétée, et qui est capable d’évoluer avec tant de souplesse et de finesse (un exemple dont Harry’s Law pourrait s’inspirer…), que ça me ferait mal de la remettre de côté.

Il va me falloir une nouvelle obsession monomaniaque. Chais pas, découvrir quelque chose, me trouver un pilote enthousiasmant, me lancer dans une nouvelle intégrale. Prendre de la distance avec The Good Wife pour tolérer le rythme hebdomadaire que je n’ai plus suivi depuis un an, et chercher une autre série qui fasse battre mon coeur.
Et vous savez combien j’ai horreur de ça…

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche The Good Wife de SeriesLive.

par

, , , , ,

Pin It

3 commentaires

  1. akito dit :

    Je pense que je me suis arrêté au même point que toi, enfin avant que tu ne reprennes le visionnage. Il me semble que c’est le retard de parution des sous-titres qui m’a freiné. Si mon anglais me permet de comprendre sans peine un épisode de Desperate Housewives ou de Glee, pour The Good Wife c’est différent… Au fait où trouves-tu tes sous-titres, si toutefois tu en utilises ?

  2. ladyteruki dit :

    C’est là qu’est le commencement de mon incapacité à me justifier d’un retard pareil sur une série anglophone : je suis parfaitement bilingue et me passe de sous-titres en anglais. Tu as donc une excuse que je n’ai pas. Et donc désolée, je peux pas te renseigner, mais j’ai cru comprendre que BetaSeries aidait bien en la matière.

  3. Rolls dit :

    Big Love

    Facile, regarde/reprends Big Love ! Une fois la saison 1 passée, la série prend son envol. Ca, c’est une série qui fera battre ton cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *