Wait for it

10 avril 2012 à 7:16

La patience n’est pas mon trait de caractère le plus proéminent. Disons-le comme ça. En revanche, j’ai une nette propension à la monomaniaquerie.
De ce fait, actuellement (et ça empire depuis depuis une semaine) il y a une chose à laquelle je pense absolument chaque jour que le Dieu de la Téléphagie fait : acheter le coffret DVD de House of Lies. C’est vraiment le coffret DVD que je veux absolument acheter en ce moment. Pour me faire une intégrale, d’une part. Et pour le posséder, aussi, soyons clairs.
Non parce qu’on peut dire plein de choses des DVD : qu’on les achète pour prouver qu’on soutient la série, qu’on n’est pas que des téléchargeurs, parce qu’on a très envie de regarder une vieillerie qu’on ne voudrait pas oublier, ou parce qu’on veut se préparer à l’arrivée de la saison suivante, mais il existe un motif bien moins avouable. Les téléphages sont très matérialistes.

Oh, eh, non, hein, pas de ça avec moi, comme si j’étais la seule à avoir quelques DVD pas déballés dans ma collection, achetés par pur appât de la possession matérielle.
Enfin, non, je n’ai plus de DVD sous blister… je les ai tous ouverts au moment de mon déménagement, parce que je savais que les amis qui m’aidaient à bouger et/ou qui venaient à ma crémaillère allaient regarder ma collection et poser des questions. Mais vous voyez très bien ce que je veux dire. On les veut, on les achète, et puis…? Et puis il y a toujours autre chose à regarder.
Soyons clairs : je parle de téléphages, de passionnés, de gens qui ont toujours envie de plus. Pas du type qui a adoré Twin Peaks, qui va acheter le coffret et se faire une joie de le déballer, le regarder rapidement et le ranger ensuite, puis retourner vaquer à ses occupations. Je vous parle de ceux qui ont une pile « à regarder » à côté de leur écran, une véritable corne d’abondance en réalité.
Et ceux-là achètent, même si ce n’est pas pour regarder dans l’immédiat, parce qu’ils veulent posséder le DVD. Ca n’arrive pas systématiquement, mais ça arrive.

C’est pour moi le cas de House of Lies actuellement. Je pourrais me faire l’intégrale par un autre moyen, c’est clair. Mais en réalité je veux le DVD pour aucune autre raison que le fait que je veux l’avoir entre mes mains.

Problème. Pour le moment, Showtime n’a pas annoncé de coffret DVD pour House of Lies. Ca peut se produire bientôt. Ca peut ne pas avoir lieu avant des semaines, des mois. Peut-être même que quand l’annonce va enfin paraitre, elle portera sur une sortie dans près d’un an. Après tout c’est bien ce qui s’est produit pour le DVD de Game of Thrones qui est sorti juste avant la saison 2. Et ne me lancez pas sur les cas Threesome et The Café.
J’avoue que je ne comprends pas encore très bien les différentes stratégies en matière de sorties de DVD. Probablement parce que j’avais plutôt l’impression qu’il n’y avait pas de règle en la matière tant les choses semblent erratiques.

De mon point de vue, il est infiniment plus logique de sortir le coffret le plus vite possible après la diffusion de la saison incriminée. Genre à J+7, en attendant que la VOD ait porté ses fruits, mettons. Ou éventuellement le mois suivant, imaginons, si jamais la production du DVD requiert je ne sais trop quel travail complémentaire… comme les bonus, éventuellement ? C’est vrai que je ne regarde jamais les bonus mais peut-être que pour enregistrer les commentaires, tout ça, il faut le temps de se retourner ; bon, accordons-leur jusqu’à un mois pour peaufiner le tout, même s’il n’est pas interdit d’imaginer que cela s’est fait, en prévision, avant la diffusion du final de la saison.
Mais pourquoi certaines séries ont cet honneur et pas d’autres ? Qu’est-ce qui semble si handicapant ?

Ce serait quand même infiniment plus logique, parce qu’au moins, le spectateur est dans le feu de l’action ; la saison vient de s’achever, on imagine qu’il l’a aimée (sinon il n’achètera pas le DVD, de toute façon), son enthousiasme est gonflé à bloc, il en a parlé autour de lui et veut peut-être même montrer les épisodes à son entourage… Au nom du ciel pourquoi le faire attendre ? C’est le moment où le fan de la série est le plus irrationnel ! Quel genre de business font tourner ces gens qui ne prennent pas avantage d’un fan irrationnel, au juste ?!

Je me doute bien ; il n’y a pas des masses d’autres explications. Mais c’est tellement absurde.
Encore, pour une série dont on n’est pas certains de la ramener, quand on en est encore à négocier ou même à se tâter en relisant les courbes d’audience, bon, la prudence est compréhensible. Mais pour une série déjà renouvelée, il n’y a pas de raison d’hésiter : la sortie devrait être automatique à l’issue de la diffusion, histoire de traire la vache à lait autant que possible. Ce devrait être AU-TO-MA-TI-QUEUH. Après tout, si quelqu’un veut acheter le DVD dans 6 mois, libre à lui ! Alors que dans le cas inverse, il n’y a pas d’option.
Mais ça se trouve il y a une véritable bonne raison derrière tout ça. Autre que : « je profiterai de la promotion de la prochaine saison pour marketer le coffret DVD parce que je suis cheap ». Dans le fond, je ne suis pas experte en marketing, je vois les choses uniquement du point de vue de l’acheteur (et un acheteur un peu particulier, comme je le précisais plus haut) ; on peut estimer que c’est le point de vue qui compte, que le client a toujours raison, qu’on nourrit tout ce petit monde quand même nan mais ho, que la loi de l’offre devrait suivre la demande, etc… mais je comprends que ce point de vue ne soit pas universel.
Et puis ça a marché pour Game of Thrones après tout ; ou comment une série qu’on a tous eu envie de cagouler dix fois pendant son absence fait des ventes du tonnerre de Dieu juste quand commence sa deuxième saison…

Alors en attendant, bah je vais dépenser mon argent ailleurs, bien-sûr, la Terre ne cesse pas de tourner et mon portefeuille de se vider. Mais c’est tellement absurde de devoir attendre. Qui peut dire si dans 6 mois, j’aurai envie d’acheter le DVD de House of Lies avec le même empressement ? Dans 6 mois, il peut s’être passé tant de choses. Tant d’autres DVD peuvent pointer leur nez. Tant d’autres coups de coeur…
Il y a plein de séries comme ça : sur le coup je me promets de les acheter, elles me manquent déjà, je me repasse des épisodes et/ou des extraits, ou bien j’ai envie de les montrer ; et puis quand sort le DVD j’ai dormi depuis et j’oublie d’aller l’acheter. Si je fais un effort de concentration, je peux par exemple avoir le coffret d’Outsourced qui me revient en mémoire. Tout un été d’attente, c’est très long en téléphagie, surtout quand la rentrée arrive et qu’une série en remplace une autre…
Pourquoi tous ces gens de l’industrie de l’entertainment pensent toujours qu’on n’a qu’eux à l’esprit ?

Mais non, il faudra que je surveille les annonces, que je retienne la date de sortie, que… Rha j’vous jure, hein, faut vraiment être persistant pour faire les choses légalement.

par

, , , , , ,

Pin It

4 commentaires

  1. Bw dit :

    Un peu bizarre, d’une part t’es très attachée à l’objet qui est un concept en voie de disparition de par la dématérialisation, mais en même temps t’es dans l’optique de la « consommation » immédiate dans le sens où tu veux regarder ça maintenant et pas dans 6 mois, l’apanage de la dématérialisation . Est ce que le plus important ce n’est pas de savoir que house of lies existe et que même si tu ne le vois pas sur ton étagère tu sais que tu pourrai quand même le voir et ça un peu partout dans le monde ?

  2. ladyteruki dit :

    Ca ne me semble pas du tout contradictoire en cela que l’immédiateté est une consommation de découverte et l’acquisition matérielle la manifestation d’une affection pour prolonger l’expérience.

    Et d’autre part, non, le plus important n’est pas de savoir que House of Lies existe, la façon pratique (et légale) de la regarder à l’avenir, ça reste à mes yeux le DVD. Il y a un plaisir moindre à ouvrir un bête range-CD par rapport à un coffret DVD. Et je le répète, il y a des fois où le fait de posséder l’objet matériel a de la valeur, comme peut l’être l’intérêt de certains pour les produits dérivés.

  3. Nakayomi dit :

    Moi je me dis surtout que c’est un commentaire de sériephile pas contrarié par la langue de Britney Spears qui parle ! Parce que tu as encore la chance de pouvoir n’attendre qu’une sortie dans le pays d’origine… Mais pense donc à tous les autres sériephiles frustrés qui attendent bien plus longtemps la sortie d’un encore plus hypothétique coffret en France !! (Qui peuvent parfois mettre très longtemps comme le prouve les sorties espacées de Supernatural par rapport aux diffusions télés -mêmes hertziennes/tnt-).

    Par contre, pour ça, la France est un pays qui fonctionne exactement comme tu le souhaites. En général, les saisons sortent vraiment dans la foulée des diffusions télés (bon, ok, pas tout le temps, et je pense plus peut-être aux mini-séries un peu prestiges de France Télé mais genre Fais pas ci, Fais pas ça, sort dans la foulée… Du côté de TFHein, vu qu’ils ne sortent pas vraiment leurs séries en coffrets -a priori-, le problème est réglé…).

    Sinon, j’avoue que cette sortie espacé par rapport aux diffusions télés, je n’en vois pas le problème… Surtout parce qu’en général, après un visionnage télé, je n’ai pas envie de me replonger immédiatement dans une oeuvre, de revoir les épisodes tout de suite… Donc le délai permet éventuellement d’avoir envie de me replonger à ce moment là. Mais actuellement, je serais même plutôt du genre à effectivement vouloir posséder… Mais ne revoir qu’une fois la série terminée. Pour le coup, je me retrouve bien dans ton texte introductif… J’amasse, j’amasse, je regarde pas… Mais ça viendra en son temps (j’ai un peu des intégrales d’Urgences, A la Maison Blanche ou Charmed qui m’attendent par exemple). J’accumule des séries comme Bones, Supernatural aussi… Et puis parfois, l’envie de se replonger dedans s’avère quand même un peu plus fort que l’attente de voir la série terminée (j’ai ainsi pu profiter à deux reprises de mes coffrets Torchwood).

  4. Bw dit :

    Le demat ça permet surtout de ne plus attendre le lendemain l’ouverture de la FNAC pour le regarder en plus de pouvoir se mater une nouveauté inattendue. C’est peut être une question de génération mais un bête fichier mkv ou l’édition métal d’une qui m’est chère me procure au final le même plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *