Friday Night Highlights – Semaine #2

4 octobre 2013 à 22:00

FridayNightHighlights-300On est vendredi, et c’est donc le moment de notre rendez-vous avec Friday Night Highlights, le moment de la semaine qui vous est consacré.
C’est la pause bienvenue après une semaine souvent rythmée et forte en émotions. D’ailleurs vous avez évoqué la semaine dernière Breaking Bad, les adieux avec une série aussi forte que celle-là sont forcément éprouvants. Alors voilà, on va se poser, si vous le voulez bien, et prendre le temps de se parler…

 

IconList-25Bon alors, cette semaine, comment ça s’est bien passé pour vous ? Toujours en train d’essayer d’avancer dans la jungle des pilotes qui nous tombent dessus, où êtes-vous passé à autre chose ? On peut évoquer aussi bien les bons que les mauvais côtés de cette nouvelle semaine automnale, évidemment.
De mon côté j’avoue que l’enthousiasme de la rentrée est carrément retombé. Certains DVD que j’avais mis en attente sont passés devant la reprise de certaines séries (je confesse n’avoir toujours pas repris une seule série US que je suivais l’an dernier), et, si vous me suivez sur Twitter, vous savez sûrement que j’ai mis le turbo presque malgré moi sur How I met your mother. Je pensais juste commencer la saison 2 le weekend dernier… je viens en fait d’entamer la saison 6 ! J’ai pourtant vu la plupart des pilotes de la rentrée jusqu’à présent (quelques exceptions bien-sûr, parmi lesquelles Betrayal et Super Fun Night… pour le moment), et il y a même quelques séries que j’ai eu envie de poursuivre (genre The Blacklist et… hm non, en fait, à part Sleepy Hollow que je mentionnais vendredi dernier, c’est tout), sauf que je n’ai pas concrétisé : globalement j’ai eu envie de passer à autre chose assez vite.
Je voulais d’ailleurs revenir sur le commentaire de pol gornek/gehenne de la semaine dernière, qui nous disait, avec une poésie empreinte de stress (à moins que ce ne soit l’inverse), quelque chose que je crois on a tous ressenti :

Parcours chaotique, parcours du combattant, le planning de la rentrée entraîne une sorte de guerre de tranchée que se disputent les nouvelles séries des reprises. […] Le temps non compressible nous oblige à une gymnastique épuisante, excitante, marathon de pilots, synonyme de promesses ou déceptions et déjà, le retard qui s’accumule.

Je crois que ça vaut la peine qu’on s’arrête sur cette idée que plusieurs d’entre vous ont soulevée, qui est cette notion de « retard ». A votre avis, pourquoi ce sentiment ? Je veux dire, en retard sur quoi après tout ? On se met peut-être trop la pression sur notre réactivité face aux pilotes. Ce devrait être une période d’excitation, de frénésie, pas de frustration (du moins par sur ce plan-là). On devrait se jeter sur un pilote parce qu’on veut le voir… pas parce qu’on pense qu’on doit le faire au plus vite ! Est-ce le fait que beaucoup d’entre nous, que ce soit sur un site, un blog, ou simplement Twitter, nous écrivons sur le sujet, et ressentons une obligation de résultat ? Cet automne j’ai envie de prendre les reviews de pilotes à la cool, pas de me précipiter pour rien. Je sais pas ce que vous en pensez : est-ce qu’on ne perd pas un peu du plaisir téléphagique au nom de la réactivité ?

IconList-25Ensuite, cap sur les deux prochains jours ! Vous avez des plans pour ce weekend ? Est-ce l’heure d’une petite intégrale, ou au contraire avez-vous envie de souffler un peu ? Peut-être comptez-vous « rattraper » le retard de la semaine écoulée ? Allez-y, on est entre nous, on peut tout se dire…
Personnellement, je n’ai pas prévu beaucoup de visionnages ce weekend ; je reprends le boulot lundi (hashtag #ladymnistration !), du coup je veux mettre le site « en ordre », c’est-à-dire finir des reviews que j’ai mises en brouillon depuis trop longtemps déjà, comme le bilan de Woman ou le pilote de Salamander, et que j’ai choisies parmi mes reviews en attente : c’est décidé, ce weekend je les finis ! Bon, la douzaine d’autres attendra encore un peu, par contre. A un moment il faut faire des choix.
Pour le reste, je vais sûrement progresser encore dans How I met your mother, ne nous voilons pas la face, et avancer un peu dans Czas Honoru dont je vous parlais cette nuit. Mais vraiment, la jouer soft niveau séries, pas de pression. Peut-être une review de pilote US ou deux si l’envie me prend (ptet The Michael J. Fox Show par exemple), mais bon, vraiment, pas de stress. Inutile de se compliquer la vie avec la saison nippone qui s’apprête en plus à commencer ; d’ailleurs, pour ça aussi j’ai prévu un article, donc il faut savoir se ménager !

Bon, c’est tout pour moi, à votre tour à présent : et vous, comment ça va, téléphagiquement ?

par

, , , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

12 commentaires

  1. watcher dit :

    Je ne vois pas d’autres raisons que celles que tu donnes, mais curieusement, quand bien même personnellement j’aimerais me détacher de cette espèce de « pression » du visionnage sans retard vis-à-vis de la diff américaine, je n’y arrive pas… (encore ?) Et pourtant il est vrai que j’apprécie presque plus (peut-être pas la série en elle-même mais du moins le mode de visionnage) regarder « en retard’, peut-être à ce point où on est tellement en retard qu’on ne se sent justement plus du tout en retard.
    Dans tous les cas, pour la rentrée une fois de plus, il faut sacrifier, ma semaine fut bien vide et morose et il faut encore resserrer/sélectionner tant le temps manque, mais peut-être est-ce l’occasion de s’habituer à un autre type de rythme 🙂 Et parfois c’est pas un mal de ne garder que celles auxquelles on est déjà attachés, c’est se contenter du vrai-bon plaisir assuré en toute confiance (The Good Wife aaaah).

    • ladyteruki dit :

      Prendre le temps a du bon, mais se mettre la pression parfois aussi ; c’est certain qu’il faut trouver un juste milieu.
      The Good Wife est probablement la seule série dont je me sens coupable de ne pas l’avoir reprise pour le moment. Mais je ne me fais pas de soucis, ça viendra !

  2. Titmen dit :

    Je tente mon premier (petit) commentaire sur le site. 🙂

    Découverte positive de The Crazy Ones en début de semaine.
    Il faudra voir sur la longueur si la série me séduit vraiment.
    Je continue Sleepy Hollow, d’un côté par obligation car je la sous-titre et de l’autre parce que je suis assez intriguée.
    À découvrir ce week-end si le temps me le permet Sean Saves the World & The Millers.

    Cela dit, le fait marquant de la semaine, c’est quand même le retour de The Good Wife, avec un premier épisode parfait en tout point de vue, musique, réalisation, histoire, acteurs… Du grand The Good Wife !!

    • ladyteruki dit :

      Il n’y a pas de petit commentaire 😉
      Ah, The Millers, j’ai soigneusement évité le pilote à cause de mon allergie à Will Arnett, mais je pense que je finirai par tenter le coup à cause de Margo Martindale. Dilemmes, dilemmes…! XD
      Rho puis arrêtez avec The Good Wife, je commence vraiment à complexer !

  3. krizo dit :

    Bon je tente un com’ même si mon niveau téléphagique ne vole quand même pas bien haut. J’ai regardé avec plaisir les deux premiers épisodes de Downton Abbey S4, c’est sans surprise mais toujours aussi impeccable pour accompagner ma cup of tea et verser une petite larme un peu facile. J’ai tenté the Bridge, je ne sais pas trop quoi en penser, peut-être une ambiance trop chaude pour moi (je parle de météo), mais je vais peut-être accrocher, on verra. Un gros contraste climatique avec la mini-série UK « what remains » que j’avais vraiment bien aimée peu avant, un peu glauque et froide comme « the fall ». Comme dit ailleurs, je m’étais endormie devant le pilot des agents marvel, alors pas encore regardé le 2. Mais je le regarderai car mon homme et ma fille sont marvel-addicts. Sinon j’attend le retour d’Arrow (ok je regarde surtout pour le voir torse-nu), et mon guilty pleasure sera bientôt Supernatural, que j’aime inconditionnellement (et pas que pour Dean).

    • ladyteruki dit :

      Allons allons, pas de fausse modestie. Quand on est capable de regarder Downton Abbey pour la 4e saison consécutive, il y a performance !
      J’avoue que je n’ai pas trop envie de regarder The Bridge quand à côté il y a Bron/Broen, mais sûrement que je changerai d’avis par la suite, c’est juste que pour le moment, c’est un peu difficile de faire cohabiter le remake et l’original dans mon coeur. D’ailleurs qui projette de tenter The Tunnel, aussi ?
      Contente que tu aies aimé What Remains, je l’ai vraiment trouvée marquante, et l’inspiration scandinave y est palpable. Par contre je l’ai trouvée plus humaine que The Fall. Tu les compares pour leur ambiance ou pas seulement ? Je n’ai vu que le pilote de The Fall et je n’y ai pas vu tout ce que tant de téléphages m’ont vanté. Je suis sûrement passée à côté de quelque chose…

      • krizo dit :

        Oui Lady j’avais lu ton post concernant la déception de « The Fall ». Je ne le porte pas aux nues non plus, mais j’ai aimé l’idée originale d’un tueur qu’on suit dans sa vie quotidienne et qu’on n’arrive pas à trouver complètement antipathique (belle gueule qui aide) alors que la flic (bon l’effet Gillian le retour c’est certain) est presque plus froide, moins humaine, moins capable d’aimer que le psychopathe. Quant à râter qq chose, pas sûr, à voir ce qu’il vont en faire. Si je compare avec What Remain c’est pour l’ambiance cold british, clinique, mais il est clair qu’il y a beaucoup plus d’humanité dans cette dernière série, et le flic est lui très attachant à sa manière. Ces flics tous cabossés c’est cliché mais j’adore, surtout avec la UK touch. Evidemment j’avais craqué pour David-Ten dans Broadchurch. Tiens j’avais aussi aimé ‘Ice cream girls’ dans le genre mini-série policière UK.

  4. FlorianNz dit :

    Bon alors, cette semaine, comment ça s’est bien passé pour vous ? Toujours en train d’essayer d’avancer dans la jungle des pilotes qui nous tombent dessus, où êtes-vous passé à autre chose ?

    J’avance, lentement mais sûrement. Liane par liane, si je puis dire. J’ai vécu un début de semaine à la fois triste et excitant, puisque dimanche soir était diffusé le final de la grande, l’inattaquable, la désormais culte et éternelle Breaking Bad. Ce chef d’œuvre du petit écran s’achève en beauté et va énormément me manquer. En parlant de chef d’œuvre, comment oublier The Good Wife, qui faisait son grand retour ce même jour ? Et quel retour…! Cette cinquième saison s’annonce plus explosive que jamais, la série ne fait que confirmer, une nouvelle fois, son statut de meilleure série network (avec Parenthood, cela va sans dire). Après ces deux-là, j’ai continué ma semaine avec les nouveaux épisodes de How I Met Your Mother, Brooklyn Nine-Nine, The Crazy Ones (mes deux nouveautés préférées), 2 Broke Girls, The Big Bang Theory, Mom, Dads (eww), The Goldbergs, et le retour plutôt réussi des Simpson (tout juste renouvelée pour une vingt-sixième saison par FOX…), qui parodiait Homeland.

    Côté pilotes, j’ai essayé, tant bien que mal, de rattraper ce fameux retard dont parle notre cher pol gornek. Tu seras déçue d’apprendre que je n’ai toujours pas vu celui de The Blacklist, qui m’attend patiemment depuis quelques jours. Je te le disais la semaine dernière, j’ai toujours un peu de mal avec les pilotes de 42 minutes. Cette semaine, j’ai quand même regardé ceux de Betrayal et Lucky 7. Je n’ai pas vomi en regardant Betrayal, je considère ça comme une petite victoire : ce n’est pas la série daubesque à laquelle je m’attendais. C’est juste une série médiocre (mais pas si mauvaise) qui sert de somnifère. Efficacité garantie. Lucky 7, dont j’ai vu le deuxième épisode, est (était) quant à elle une série très moyenne ma foi tout à fait divertissante, mais plombée par quelques intrigues secondaires n’ayant absolument aucun intérêt et repoussant assez, je dois dire. J’aurais aimé en voir davantage, mais comme tu le sais la série vient d’être annulée. Au rayon du 22 minutes, j’ai jeté un coup d’œil à quelques pilotes : Super Fun Night, qui était loin d’être super fun ; Back in the Game, qui aurait mieux fait de retourner dans les cartons poussiéreux de la chaîne sans jamais en sortir ; The Millers, tout simplement à vomir ; et Sean Saves the World, qui n’est clairement pas la pour sauver le monde (sériephile) mais le tuer, violemment et sans pitié. Mon Dieu, que de déchets cette saison… c’est déprimant.

    À part ça, j’ai décidé de continuer Scandal, qui semble être une série network de qualité. J’avais déjà vu les premiers épisodes, plus ou moins potables, et avais décidé de mettre en pause la série. Mais il y a quelques semaines (ou quelques mois), j’ai lu que Lisa Kudrow allait apparaître dans la troisième saison, je me suis alors décidé à continuer. Je pense être à jour très rapidement. Je me suis également fait l’intégrale de Lucky Louie, que j’ai découvert, quelle surprise, grâce à toi ! 😀 En effet, il y a quelques jours, j’ai regardé ta vidéo promo sur YouTube (à nouveau, et j’ai bien rigolé XD), et par curiosité je suis allé voir tes autres vidéos. Je suis tombé sur la fameuse scène d’intro de Lucky Louie (HILARANTE), qui m’a tellement fait rire que je me suis décidé à regarder la série, composée de 13 épisodes seulement. J’ai bien sûr cherché si tu avais rédigé une review, que j’ai trouvée ici-même et lue, et je me suis lancé. Malgré quelques faiblesses et un ensemble globalement moyen, j’ai plutôt bien aimé, alors merci, my Lady ! 🙂

    Ensuite, cap sur les deux prochains jours ! Vous avez des plans pour ce weekend ? Est-ce l’heure d’une petite intégrale, ou au contraire avez-vous envie de souffler un peu ? Peut-être comptez-vous « rattraper » le retard de la semaine écoulée ?

    Ce week-end, j’ai prévu de regarder tous les pilotes qu’il me reste à voir…again. Et continuer certaines séries, tout ça.

    Voilà pour mon deuxième post sur le site. Comme toujours, c’est un plaisir de te lire ! 🙂

  5. Le commentaire de pol gornek vise tout à fait juste en ce qui me concerne : je le disais déjà la semaine dernière, la nouvelle saison est à peine commencée que je ne sais déjà plus où donner de la tête et c’est d’ailleurs particulièrement vrai le vendredi, car bon nombre des séries que je suis sont diffusées le jeudi. Comme en plus, je veux absolument me procurer tout ce que je cherche au format avi, afin de pouvoir visionner les épisodes sur ma télé et non sur l’ordinateur (seule exception à cette règle : Web Therapy, que je suis tout simplement incapable de visionner ailleurs que sur un écran d’ordinateur, effet immersion oblige) et que ce n’est pas toujours évident (merci Format Factory de me permettre d’y remédier quand je ne trouve pas ce qu’il me faut), j’ai tôt fait de me laisser submerger alors qu’une de mes résolutions de cette rentrée était un refus catégorique de me laisser distancer. On va dire que le contrat est à moitié rempli car je m’en sors pas trop mal en ce qui concerne les reprises (les seuls season premieres que je n’ai pas encore visionnés sont ceux d’Homeland et The Vampire Diaries, si l’on fait abstraction de Grey’s Anatomy, que je regarde en DVD en parallèle avec Private Practice et dans laquelle j’ai trois saisons de retard) mais je galère déjà avec les pilotes. Si j’ai enfin réussi à écrire quelques lignes au sujet de Mom en ce vendredi, je n’ai toujours rien publié concernant Brooklyn Nine-Nine (la seule des quatre nouveautés testées pour le moment que j’ai l’intention de poursuivre) et donc, je me refuse à lancer quoi que ce soit d’autre tant que ce ne sera pas fait.

    J’ai de plus l’impression que cette année, les networks US sont bien décidés à ne pas perdre de temps pour trancher dans le vif avec leurs nouveautés, sans doute le revers de la médaille quand on sait que 50 séries débarqueront cette saison contre 36 pour l’année écoulée (dont seulement le tiers a obtenu un renouvellement) et du coup, les grosses décisions tombent à toute allure. Je n’ai pas encore eu le temps de me pencher sur The Blacklist que la voici décrochant une saison complète, je n’ai pas encore eu le temps de me pencher sur Lucky 7 que la voici annulée et déprogrammée sans autre forme de procès après 2 épisodes. Et comble du comble, cette année, le premier renouvellement, celui de Sleepy Hollow, est tombé avant la première annulation ! Je ne suis pas certain que ça se soit déjà produit par le passé, même si personnellement je ne continue pas la série, quelque part elle inscrit peut-être déjà ainsi son nom dans la grande histoire de la télévision.

    Bref, tout ça pour en venir au fait que, comme je le redoutais, ma semaine n’a pas été aussi riche en visionnages que je l’espérais : si j’ai bien fini The Slap comme prévu (pas nécessairement convaincu que finir par l’épisode sur Richie était le choix le plus judicieux, mais ça respecte la chronologie du roman et la conclusion est quand même tout à fait satisfaisante), je n’ai toujours point retouché à Star Trek ou à The X Files. Ça viendra quand ça viendra, je n’ai pas envie de me forcer.

    Parmi les séries que j’ai pris le temps de regarder cette semaine, toujours toutes celles mentionnées la semaine dernière (le commentaire de Florian m’a par ailleurs fait réaliser que j’avais totalement omis de citer 2 Broke Girls) et en plus, celles qui ont fait leur retour dimanche dernier, à savoir Once Upon a Time (on a la réponse : le budget des photos promo ratées n’est clairement pas passé dans les effets spéciaux), Revenge (un retour qui laisse supposer une vraie prise de conscience des erreurs de la saison dernière, avec une intrigue moins brouillonne et en prime le plaisir de retrouver Karine Vanasse, même si j’eus préféré que ce soit dans un programme d’une meilleure qualité générale) et surtout, désolé d’en remettre une couche mais il le faut, car c’est la loi, The Good Wife. C’est tellement bon qu’on devrait en faire un commandement : Tu regarderas The Good Wife dès que l’épisode sera disponible. 😛 Tu sais ce qu’il te reste à faire ! 🙂

    Parmi les nombreuses séries diffusées le jeudi, voilà que >b>Glee devient méta avec cette formidable citation de Sue Sylvester, qui exprime tout à fait mon ressenti face aux deux premiers épisodes de cette cinquième saison : « Congratulations New Directions on accomplishing the impossible: you’ve made me hate The Beatles. » Et de glisser une réplique sur Smash, comme si de rien n’était. Je sais, tu vas dire que je suis maso, mais je ne me suis pas farci 4 saisons pour lâcher l’affaire en cours de route.
    Toujours ce jeudi, Scandal est toujours aussi jouissive et c’est un vrai plaisir que d’accueillir Kristen Bell dans Parks and Recreation. Je suis bien entendu également toujours sous le charme des Braverman, mais alors que je n’ai jamais écrit la moindre lettre de fan de toute mon existence, l’envie d’adresser un courrier à l’anthrax à Ray Romano se fait de plus en plus irrépressible au fil des épisodes de Parenthood.

    Pour ce qui est de mes projets du weekend, je dois dire que je n’ai absolument rien de gravé dans la pierre pour le moment, un peu comme toi, je n’ai pas envie de me mettre la pression, je préfère regarder les choses quand j’aurai envie de les voir plutôt que me dépêcher de les voir au plus vite. Merci Larryfilter qui me permet de muter les hashtags concernés pour éviter tout spoiler via Twitter. Ça va tellement vite que j’ai réussi à apprendre un élément majeur de la fin de Breaking Bad alors que je n’ai jamais regardé la série !

    Par contre, pour la semaine prochaine, je peux dire que je suis assez intrigué par la mini-série de Neil LaBute pour DirecTV, Full Circle, dont le concept de suivre deux personnages à chaque épisode semble sur le papier du moins assez proche de celui de The Slap et dont le casting me laisse un peu rêveur (Ah, Kate Walsh…)

    Voilà pour le moment, en te souhaitant de continuer à t’amuser devant How I Met Your Mother, d’en finir avec l’insomnie et bon courage pour la reprise lundi ! À la semaine prochaine !

  6. Maxx dit :

    Je songe sérieusement à sauter les pilots pour passer directement au second épisode des séries parce que
    1) ça permettrait de voir les génériques qui ne sont que présent qu’à partir du 2ème épisode (c’est quasiment le cas pour toutes les sitcoms)
    2) plus ça va moins le pilot est représentatif de ce que va être la série.
    The blacklist le pilot était bon mais le 2ème épisode est plus que moyen, SHIELD, dans premier on était proche de l’univers de marvel dans le 2ème épisode on est plus près de Sydney Fox Aventurière. A l’inverse le pilot de Back in The Game était moyen alors que le 2ème épisode est nettement plus agréable.

    Sinon j’en avais entendu du mal, j’ai été plutôt agréablement surpris par Betrayal (enfin surtout la fin, le début est long quand même) et Super Fun Night (c’est pas de la grande sitcom mais ça passe). Sinon The Millers ça va pas être possible, Sean saves the world ça aurait pu être bien sans toutes les scènes au travail,c ‘est à dire la moitié de l’épisode.

  7. pol gornek dit :

    Ce n’est pas nécessairement se mettre la pression. C’est quelque part une chose inscrite dans l’ADN de la série : le rendez-vous. Dans « Sur la télévision » recueil de Louis Skorecki (Edition Capricci) qui rassemble ses textes pour Libération durant les années 90 (pour le plus gros), on retrouve cette notion de rendez-vous, quand l’unique façon de regarder une série était de posséder une télévision. Aujourd’hui, avec internet et la catch up, on a un peu perdu ce côté cérémonial de la série, quand il fallait absolument être devant son écran tel jour à telle heure.

    Avec la rentrée, c’est un phénomène similaire qui se créé, comme revenir aux sources. Vouloir regarder un programme « en direct ». Pour pouvoir en parler et pour participer à une messe télévisuelle dont les adeptes sont chaque rentrée plus nombreux. Il y a quelque chose de jouissif que celui de partager, après la diffusion. Avant, on appelait cela les conversations de machine à café, aujourd’hui, c’est le web 2.0 ou les réseaux sociaux.

    Je ne suis pas nostalgique (les outils aujourd’hui ont enrichi ma culture comme la télévision française seule n’aurait pu le faire), je trouve qu’il y avait un côté exclusif, absolu où rater un épisode pouvait être vécu comme un drame (en tout cas, ce fut mon cas). Aujourd’hui, c’est plus facile et quelque part, c’est synonyme d’une ouverture plus grande vers le grand public. Un mal pour un bien dira-t-on. Mais je conserve quelques tics de temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.

    Côté série, la semaine fut calme. J’ai fait le grand écart : les adieux parfaits de Breaking Bad et ceux consternant de Dexter. Sinon, ce fut d’autres programmes d’ordre sériels ou segmentés : La champion’s league et Masterchef. Comme quoi, je m’alarme et peut donner l’impression de frustration, je ne fais pas grand chose pour y remédier.

    Allez, ce soir je lance le season premiere de Elementary !..

    PS : deux commentaires en deux semaines, je vais peut-être remporter mon badge de participant assidu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *