Friday Night Highlights – Semaine #5

25 octobre 2013 à 22:00

FridayNightHighlights-300C’est dans un soupir de soulagement collectif que Friday Night Highlights est de retour, après une semaine tourmentée. Je commençais à craindre, avec les problèmes de mon (ex-)hébergeur, que j’allais louper notre rendez-vous. C’est fou comme on s’attache vite à ces petites choses, non ? En tous cas, toutes mes excuses pour cette interruption de plusieurs jours.
Alors voilà, on est vendredi, le site fonctionne et les choses vont plutôt bien. On est donc dans de bonnes conditions pour causer un peu…

 

IconList-25Dites, c’est tout juste si on s’est vus cette semaine, alors dites-moi, qu’est-ce qui s’est passé par chez vous ? Que vous ayez découvert des séries à recommander, ou au contraire que vous vous soyez replié sur des valeurs sûres, je veux tout savoir !
De mon côté, je ne vous cache pas qu’il y a eu binge watching. Je crois qu’en ce moment, sûrement à cause de la déception causée par tant de pilotes (je confesse ne pas oser toucher à Masters of Sex, dernier bastion de l’espoir automnal en attendant Almost Human le mois prochain, que j’attends mi-figue mi-raisin), je veux juste me plonger dans une série et une seule. Me dédier à elle. Elle n’a même pas besoin d’être bonne. La preuve par l’exemple : j’ai rattrapé les saisons 3 et 4 de Modern Family. Je ne me rappelle plus quand je l’avais laissée en plan ; mais je me suis souvenue du pourquoi en la regardant. C’est incroyable comme cette série est, paradoxalement, raciste et homophobe, par moments. Alors pourquoi je me suis enfilé deux saisons ? Sans doute le sevrage de How I met your mother ; et puis je cherche toujours une comédie qui me plaise vraiment, et en attendant je m’attèle un peu à la première qui passe. Faut vraiment que je me trouve une bonne comédie de plusieurs saisons, ça peut plus durer.
Sur un sujet corollaire, j’ai retenu cette phrase de FlorianNz la semaine dernière (à propos de Parks and Recreation) :

J’étais déjà tombé sous le charme de la série, et je ne sais plus trop pour quelle raison je l’avais mise en pause, mais wow.

Comment se fait-il qu’on parvienne à oublier si facilement pourquoi on met certaines séries en pause ? Ca m’arrive aussi et quand je les reprends (…si), je suis très souvent surprise, dans un sens ou dans l’autre. Ne devrait-on pas se souvenir de ce genre de choses ? Bien-sûr il n’y a pas de loi qui nous y contraigne, mais enfin, ce n’est quand même pas un détail ! Interrompre le visionnage d’une série ne se fait pas sans raison (elle n’a même pas besoin d’être bonne), alors comment en arrive-t-on à l’oublier ? C’est comme rompre avec quelqu’un et quelques mois plus tard, se dire : « c’était parce qu’il était agile avec ses mains que je l’ai quitté, ou parce qu’il se fouillait le nez ? », c’est un détail qui a son importance !
Sinon, toujours dans la rubrique binge watch, j’ai décidé de regarder The Good Wife MAIS ATTENTION, de me refaire la saison 4. Deux raisons à ça : d’abord, je préfère largement binge watcher The Good Wife que la regarder régulièrement ; ensuite, j’y ai réfléchi et j’ai eu l’impression, ou la crainte appelez-ça comme vous voudrez, d’avoir loupé le season finale. Je veux dire… je n’ai aucun souvenir de ce qui s’y passe. Il est donc probable que je l’aie zappé, aussi ça m’a donné une excuse pour revoir toute la saison 4, comme ça j’embraye sur la saison 5, et comme d’habitude, je vais sûrement m’arrêter rapidement avant même les fêtes de fin d’année, pour regarder le reste au printemps. C’est en fait à peu près ce que je fais à chaque saison, simplement à chaque fois je culpabilisais ; là, je me résous : ma consommation de The Good Wife ne sera jamais conventionnelle. Autant s’y faire. Pourquoi lutter dans le fond ?
Vous le comprenez, pareil planning n’a laissé que peu de temps à d’autres séries, hormis des revisionnages de pilotes çà et là. J’aime autant. Ou bien, si c’est pour regarder un pilote unsold comme Susan 313, ça vaut sans doute mieux… Peut-on prendre une minute pour attester de la cruelle nullité de ce pilote ?

Voilà et sinon : Cher journal, Jour 16 et toujours pas de trace du pilote de Full Circle.

 

IconList-25Mais qui dit vendredi, dit aussi : WEEKEND ! Je ne pousserai pas le vice jusqu’à mentionner Lorie, en échange, faites-moi part de vos plans ! On mate quoi, dans votre salon, pendant les prochaines 48 heures ?
De ma côté, c’est un peu tout vu : il va y avoir du The Good Wife en abondance. Je vais sûrement essayer d’alterner un peu avec du The Good Wife. Peut-être insérer le pilote de Ja’mie: Private School Girl ou de Reign histoire de progresser dans les pilotes, mais c’est pas très fair play de ma part.
Et puis, avec les quelques dégâts causés par le bug de samedi dernier, j’ai aussi un peu de boulot sur le site (le Pilot Watch a perdu les entrées les plus récentes dans la bataille, par exemple) et je prévois un autre World Tour pendant le weekend, donc c’est pas comme si j’allais m’ennuyer ! D’ailleurs n’hésitez pas à jeter un oeil aux dernières news que j’ai ajoutées hier, il y a forcément quelque chose qui vous y intéressera.
Voilà, et quand tout cela sera fait, pour me détendre… The Good Wife !

Maintenant, c’est évidemment votre tour. Allez, dites-moi tout : et vous, comment ça va, téléphagiquement ?

par

, , , , , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

15 commentaires

  1. Puisque je n’ai pas pris le temps de venir poster la semaine dernière avant ce blackout indépendant de ta volonté, je vais résumer les deux semaines écoulées en un seul message. Tout d’abord, j’espère que tes soucis de lunettes sont réglés et que tes blessures sont guéries.

    Pour en revenir au sujet de la TV, c’est bien simple : au bout de six semaines, je n’ai toujours pas trouvé mon rythme de croisière en cette rentrée. Autant je me débrouille pas trop mal avec les séries que j’ai reprises, autant niveau nouveautés, j’ai du mal à avancer. Ce que tu évoquais la semaine dernière quant à ton incapacité à avancer dans une série sur le pilote de laquelle tu n’as rien écrit ou prononcé, je le comprends parfaitement. C’est en grande partie pour ça que je n’ai toujours pas été au-delà du pilote pour aucune des séries que j’ai l’intention de poursuivre.

    Mon problème, c’est aussi et surtout, je pense, qu’exception faite de Masters of Sex dans laquelle tu ne t’es pas encore plongée, je n’ai eu aucun véritable coup de cœur et du coup, ma motivation est un peu en berne. Le meilleur moment de la semaine dernière pour moi, ce fut quand j’ai cliqué sur « Passer la commande » pour me procurer les DVD de l’intégrale de Don’t Trust the B—- in Apartment 23 et la première saison de Parks and Recreation. Depuis ce très bref instant, je trépigne d’impatience dès que je descends à ma boîte aux lettres tous les jours, alors que je sais pertinemment que le délai habituel entre la confirmation d’expédition d’Amazon US et la réception est loin d’être écoulé. Voilà, voilà… Patience est mère de toutes les vertus, tout ça, n’empêche que j’aime pas attendre mes achats compulsifs.

    Difficile de te conseiller en matière de comédie car on fait difficilement plus subjectif que l’humour et comme ni Community, ni Parks and Recreation ne semblent à ton goût, que tu es – hérésie selon moi, mais ces choses-là ne se contrôlent pas – allergique à Julia Louis-Dreyfus et que tu es presque à jour dans Modern Family et The Neighbors et si je ne m’abuse, totalement sur House of Lies, How I Met Your Mother et Raising Hope, ça en élimine déjà un bon paquet. Je te dirais bien de tenter Cheers (11 saisons et deux spin-offs, il y a de la matière) mais il me semble que tu l’as déjà vue en partie et comme ce n’est pas mon cas, ce serait un comble de me permettre de conseiller ce que je n’ai moi-même pas encore testé. Même topo pour Designing Women. Seinfeld, je crois savoir que ce n’est pas non plus ta tasse de thé et ton dernier binge-watching de Roseanne est relativement récent. Et parmi les séries mises en avant dans tes fun facts, The Dick Van Dyke Show ou The Addams Family peut-être ? À moins que tu n’aies pas envie de noir et blanc. Sinon, tu peux toujours te faire une rétrospective Michael J. Fox, entre Family Ties et Spin City, là aussi il y a de quoi faire. En désespoir de cause, éventuellement, il y a toujours l’unique saison de The Golden Palace, trouvable sans trop se fouler. Je ne l’ai pas encore regardée, mais je sais que Toeman l’a testée. Quoiqu’il en soit, j’espère que tu finiras par trouver ton bonheur !

    Pour ce qui est de la question du jour, il ne m’arrive quasiment jamais de lâcher une série, je persévère souvent jusqu’à la fin même pour des séries dont le charme s’est, si ce n’est rompu, tout du moins estompé au fil des saisons. Tout d’abord, parce que j’aime connaître la fin tout bêtement mais aussi et surtout, parce que je n’aime pas le sentiment que provoque chez moi l’abandon en cours de route : ça me donne l’impression fort désagréable d’avoir perdu mon temps alors quitte à ce que ce soit le cas, je préfère que ce soit au moins pour être allé au bout du chemin. Si elle ne m’a pas achevé d’ici-là, je continuerai donc, masochiste éhonté que je suis, à regarder Glee jusqu’en 2015. XD

    Pour citer une série relativement récente que j’ai abandonnée, Falling Skies est l’exemple parfait. Elle n’a pas franchement été aidée par le fait que je l’associe systématiquement à l’innommable Terra Nova, c’était peu ou prou la même chose, en substituant une des obsessions de Spielberg à l’autre (j’attends qu’on nous ponde Dinosaurs vs. Aliens, ça finira bien par arriver un jour ou l’autre…) . Je suis allé au bout de la première saison par loyauté envers Noah Wyle, mais je ne suis pas parvenu à lancer la seconde et je pense sincèrement que je n’y reviendrai pas.

    Parmi mes visionnages de ces deux dernières semaines, je retiendrai surtout l’excellent épisode de Scandal de la semaine dernière dans lequel ce fut un plaisir de retrouver la bien trop rare Cynthia Stevenson (Joy Lass FTW) et le Nashville de cette semaine, qui m’a rappelé, si besoin était, pourquoi j’étais amoureux de Connie Brittion et le resterai probablement encore un bon moment. Ah, et aussi, soulignons ce miracle de la semaine dernière : un épisode de Parenthood SANS RAY ROMANO (sortez les cotillons !)
    Concernant The Good Wife, elle fait partie des séries que je n’arrive pas à binge-watcher. C’est en tout cas impossible pour le moment en ce qui concerne les épisodes inédits, mais qui sait, ça changera peut-être quand je la regarderai en DVD.

    Sinon, aujourd’hui, je me suis enfin décidé au bout de six mois et demi à brancher le câble Péritel entre ma télé et mon magnétoscope. Du coup, le programme de ce week-end, c’est replonger dans Knots Landing ! Voilà qui ne risque pas d’arranger mon problème de retard sur les nouveautés, mais tant pis… The heart wants what it wants!

    Je concluerai en te souhaitant plus de chance avec ton nouvel hébergeur qu’avec celui que tu viens de quitter. Bon week-end à toi et à tous tes lecteurs ! 🙂

    • FlorianNz dit :

      “tu es […] allergique à Julia Louis-Dreyfus”… comment est-ce possible ?

    • ladyteruki dit :

      @whisper : Entièrement d’accord, le coup de coeur conditionne notre réaction vis-à-vis de la totalité de la rentrée. sans ce fameux coup de coeur, difficile de passer le moindre écart à des séries qui ne font pas d’effort…
      A la lecture de ton commentaire, je réalise combien je suis difficile en matière de comédie. Après m’être offert plusieurs intégrales de comédies ces dernières années, j’espérais m’être attendrie mais pas du tout, je suis toujours aussi pinailleuse. C’est aussi comme ça que j’en regarde des mauvaises et que ça me met encore plus en colère (Modern Family étant un parfait exemple de masochisme). Cela dit je retiens ta suggestion sur Spin City, qui tombe à pic alors que j’ai reviewé The Politician’s Husband ya pas longtemps et que je vais bientôt être à court de The Good Wife. Il y a un coup à jouer moi j’dis.
      @FlorianNz : …en regardant des séries où elle joue ? XD

      • FlorianNz dit :

        Qu’en est-il de Seinfeld ? Veep ? Je n’ai jamais regardé Old Christine machin chose, et je ne compte pas le faire parce que ça a l’air mauvais, mais si tu fais référence à cette série particulière, j’ai vu quelques extraits et je pense que son talent y est gâché par l’écriture cheap et de son personnage, et de la série. Elle est géniale dans Seinfeld. Et dans Veep, oh, my, elle atteint des sommets ! En plus, non pas que ça ait un quelconque rapport avec son jeu ou sa personne, mais à 52 ans dis donc, wow ! 😉

        • ladyteruki dit :

          Hélas, cent fois hélas, j’ai testé tout cela (quoique mes tentatives sur Seinfeld commencent à dater, je l’admets).
          Ma review du pilote de Veep est ici, si tu veux 🙂

          • FlorianNz dit :

            Ah, merci bien pour le lien, je vais lire ça. Pour Seinfeld, j’ai eu du mal à passer la (courte) première saison, mais ensuite la série ne fait que s’améliorer jusqu’à atteindre, tout comme JLD, certains sommets ! L’une des séries les mieux écrites qu’il m’ait été donné de voir so far. Certains épisodes sont vraiment cultes !

        • Eh bien, si j’avais su que ces quelques malheureux mots sur Julia Louis-Dreyfus t’empêcheraient de dormir… J’ai encore perdu une bonne occasion de me taire, moi ! XD

          Plus sérieusement, je crois qu’il n’est pas nécessaire de chercher une explication rationnelle là-dessous : il y a des gens avec qui le courant ne passe pas, tout simplement. Personnellement, je ne peux pas encadrer Will Arnett et je le vis très bien.

          Après je suis sans doute trop bon public, mais je te trouve bien dur envers The New Adventures of Old Christine. Ce n’était certes pas du même niveau que Seinfeld, peu de comédies le sont, mais je riais quand même de bon cœur devant. Le reste de la distribution valait son pesant de cacahuètes (Clark Gregg, Emily Rutherfurd et Hamish Linklater étaient très bien, selon moi).

  2. FlorianNz dit :

    Te revoilà, enfin ! Soulagé, je suis. Je dois dire que je commençais à m’inquiéter suite au “crash” temporaire du site, surtout que tu n’as pas tweeté une seule fois durant les premiers jours d’interruption…!

    Dites, c’est tout juste si on s’est vus cette semaine, alors dites-moi, qu’est-ce qui s’est passé par chez vous ?

    Tout comme la semaine dernière, tout s’est plutôt bien passé de mon côté (si l’on oublie ce malheureux incident). Samedi matin (que l’on considèrera comme notre début de semaine), j’étais pressé de voir ce que les scénaristes de The Neighbors nous avaient concoctés. Je dois admettre que ce Halloween special m’a déçu, je m’attendais à plus de folie de leur part. Toujours quelques bonnes idées et surprises, mais l’ensemble m’a semblé bien faiblard, tout en étant divertissant, dommage. Ma vraie satisfaction de la semaine reste le chouette épisode de The Good Wife. Je me demande comment font les Kings pour garder ce rythme de fou, quelle maîtrise, c’est bluffant. Quatre épisodes seulement, et je considère déjà cette saison comme la meilleure de la série. Peut-on sérieusement résister à un tel chef d’œuvre ? La BO de cet épisode est magnifique, et la fin m’a LITTÉRALEMENT donné des frissons. J’attends avec très très grande impatience l’épisode de ce dimanche, considéré par beaucoup de critiques comme le meilleur de la série, l’un des meilleurs at the very least. Et tout le monde est d’accord pour dire ceci : tout va changer. Oh God. Bref, passons. Après avoir vu cette merveille, l’épisode de Revenge m’a forcément paru bien fade en comparaison. Déjà que la série n’est pas très bonne en ce début de saison, alors si en plus The Good Wife est là pour l’achever chaque lundi matin quand je regarde les épisodes du dimanche…

    Parmi les épisodes regardés cette semaine, celui de How I Met Your Mother m’a également beaucoup plu, la série retrouve la forme après quelques épisodes très légèrement en-dessous de ceux proposés en tout début de saison (mais comme toujours très divertissants). J’aime toujours autant la dynamique de cette ultime saison, et je n’ai envie de spoiler personne alors c’est ici que je m’arrête. Puisque nous parlons des séries du lundi, j’ai trouvé l’épisode de Mom potable cette semaine. Ce n’est toujours pas ça, mais Anna Faris et Allison Janney sont très convaincantes, et je veux y croire. Quant à 2 Broke Girls, c’était moins embarrassant que la semaine précédente, mais toujours très mauvais. Après s’être améliorée en première partie de saison 2, la série n’a cessé de faiblir, dommage. Season one is back, urgh. En pire.

    Suivaient ensuite dans mon planning les nouveaux épisodes de The Goldbergs, qui me convainc de plus en plus et dont les deux derniers épisodes en date m’ont bien plu, Brooklyn Nine-Nine, très fun cette semaine, Trophy Wife, American Horror Story, qui démarre enfin sa saison grâce à un bon épisode mercredi, Super Fun Night et The Big Bang Theory pour le jeudi. Il me reste quand même les épisodes de quelques nouveautés à voir (The Crazy Ones, The Michael J. Fox Show, etc.).

    Mais comme tu le sais, j’avais également prévu de continuer Mad Men, ce que j’ai fait. J’ai ainsi pu finir la première saison mardi (je crois) et débuter la deuxième, que je compte finir cette semaine. J’aime beaucoup cette série jusque là, cet univers me fascine. J’y vais doucement, je ne veux pas me précipiter (enfin, je te dis ça, mais ça se trouve c’est ce que je vais faire 😉 ). En parlant d’une série du câble, sache que j’ai également commencé Hello Ladies, la petite nouveauté de HBO. J’ai apprécié les premiers épisodes et ai immédiatement ressenti une certaine empathie pour le personnage principal (ainsi que quelques personnages secondaires), ce qui est bon signe. Le quatrième épisode m’a d’ailleurs beaucoup fait rire et touché à la fois.

    On mate quoi, dans votre salon, pendant les prochaines 48 heures ?

    Mad Men, et le pilote de Dracula, tiens. Et certainement d’autres séries.

    Sur ce, je te souhaite une bonne soirée et un excellent week-end, en espérant que tout se passe pour le mieux avec le site.

    • ladyteruki dit :

      Aha, le pilote de Dracula, même pas en rêve ! XD
      Tu me donnerais presque envie avec tes mentions répétées de Mad Men, je vais voir si je peux pas insérer quelques épisodes dans mon weekend pour voir si je reprends goût. Je suis sûre qu’il suffit d’un rien.
      Sinon je veux bien des explications sur comment 2 Broke Girls parvient à être moins embarrassante ! 😛

      • FlorianNz dit :

        Et les critiques semblent partagés. Certains sont très positifs dans leur review, d’autres très négatifs (et la plupart jugent la série sur deux à cinq épisodes). Pourquoi ne pas tenter et voir par toi-même ? Ça ne peut pas être si mal… toujours est-il que je pense lancer le pilote ce dimanche !

        Ah, Mad Men. Il m’aura fallu huit épisodes pour je sois réellement plongé dans la série et ses personnages (même si c’était déjà très divertissant avant cela), je te conseille de foncer ! Les deux personnages centraux (qui sont, pour moi, Don et Peggy) sont très bien écrits et la série fascine !

        Concernant 2 Broke Girls, elle est tombée si bas la semaine dernière qu’il lui était impossible de faire pire, voire pareil, d’où mon commentaire à son propos. Mais, c’est toujours aussi mauvais.

  3. Scarlatiine dit :

    Tiens,The Good Wife, je m’y replonge ce week-end, moi aussi. Enfin, quand je dis que je m’y replonge, ça veut dire que je dépasse le pilot, quoi ^^ Sinon, pour ce week-end donc (parce que je n’ai encore rien regardé cette semaine -_- »), je vais me faire quelques pilots de cette rentrée, soit The Crazy Ones, The Michael J. Fox Show, Mom ou encore Brooklyn Nine-Nine – que des comédies, je ne l’ai même pas fait exprès ! Et puis j’enchaîne sur une semaine de vacances (\o/), donc je vais rattraper mon retard dans Downton Abbey (même si ce n’est plus ce que ça a été) et puis grâce aux bonnes critiques que j’ai lues ici et là, je compte commencer Peaky Blinders et j’ai aussi envie de voir ce que donne Miss Fisher’s Murder Mysteries et The Paradise. Et pour ce qui est de binge watching, j’ai envie de tout recommencer The Big Bang Theory que j’avais abandonné début saison 4 si mes souvenirs sont bons, pour une obscure raison… Bref, pas grand-chose comparé à d’autres, mais pour moi, ça fait beaucoup ! Donc, rendez-vous la semaine prochaine pour voir si je me suis tenue à ce programme 😛

    • ladyteruki dit :

      Pour ta défense (même si tu n’as absolument pas à te défendre), je n’avais pas non plus aimé The Good Wife à l’époque du pilote, comme les tags en témoignent. Ce devrait être une leçon pour moi, de ne pas me fier à un pilote pour juger, mais je suis pas très douée pour retenir ce genre de leçons !
      Pour Peaky Blinders, je n’ai pas vraiment envie de poursuivre, pour autant je ne veux pas t’en décourager non plus. La série est bien produite, soignée, et la fin du pilote vaut d’être vue. Murphy n’est pas mauvais non plus. Après je sais que c’est pas naturellement ma tasse de thé, mais je comprends que ça peut plaire si on survit à l’exposition un peu soporifique. Tu me diras si ça a marché pour toi, ok ?

  4. pol gornek dit :

    Tout comme mes petits camarades au-dessus, je félicite ce retour à la normal après la tempête.

    Sans dramatiser, puisque l’on parle de résurrection, How I Met Your Mother et The Big Bang Theory affiche une seconde jeunesse. Ces deux vieilles sitcoms, que j’avais commencé à enterrer sans espoir de retour, affiche une bien meilleure santé. C’est avec surprise que j’aperçois que je peux à nouveau rire avec elle (la référence à Indiana Jones & la dernière croisade – il faut croire que ce dernier est à la mode après son « passage » dans Big Bang…) et être ému (la chanson de Howard).

    Je ne pourrai en dire autant de Modern Family qui patauge dans son marécage de blagues maisons. Cela fait longtemps que la série joue sur ses acquis et tout cela commence à sentir l’oeuvre faisandée (ou le recyclage).

    Ces derniers jours, j’ai retrouvé la plume de Shonda Rhimes. Plaisir vivace devant le caractère sadique que l’auteure partage avec toujours autant de talent. Elle pousse l’exercice du mélodrame dans ses retranchements, avec une croyance farouche, indéfectible. C’est du soap qui s’assume, ne recule jamais devant les obstacles même si ceux-ci peuvent parfois s’avérer infranchissables. Qu’importe si elle tombe, elle se relèvera toujours. Et ces derniers temps (notamment la saison dernière), elle ne chute plus beaucoup.

    Baisse d’enthousiasme devant Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. La série qui avait tout pour me plaire se prend les pieds dans le tapis et passe du divertissement fun à l’ennui poli. L’ensemble est un peu trop brut et ce n’est pas les quelques pointes d’humour qui vont apporter un peu de finesse. L’aspect carton-pâte n’est pas un défaut s’il participe à une ambiance volontaire (un peu comme Buffy où les décors cheapouilles rendaient hommage aux monster movies de la Hammer). Là, la pauvreté des effets spéciaux est un symptôme d’un show qui ne s’est pas très bien comment s’organiser (humour mais pas trop, sérieux mais pas trop).

    Côté policier, Castle reprend du poil de la bête. Preuve, s’il fallait le répéter, que la série ne devrait jamais se prendre au sérieux.

    The Mentalist, elle, faisait tapis en annonçant (ENFIN !) que l’intrigue Red John allait être résolue cette saison. Après une longue période de disette (je commençais à imaginer que Red John était la future mère des enfants de Ted), on bouffe du célèbre tueur au smiley à tous les épisodes. Bruno Heller fait décidément n’importe quoi. Et ce n’est pas avec le 06×04 que l’ensemble va s’améliorer puisque je pense qu’il vient définitivement de sauter le requin.

    Je devrai ajouter que The Millers se trouve à l’étroit dans son format, j’ai connu Garcia plus à l’aise et bien mieux inspiré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.