Friday Night Highlights – Semaine #8

15 novembre 2013 à 22:00

FridayNightHighlights-300Alors que les marchés de Noël commencent à apparaitre dehors (oui, dehors, vous savez, l’endroit où il faut regarder la télé sur un mobile…), l’heure est venue de se pelotonner ensemble, bien au chaud, dans un nouvel article Friday Night Highlights. Serrez-vous un peu, faites de la place dans le fond…
Ah, voilà ; parfait. Et tandis que crépite un feu de cheminée imaginaire dans notre salon du vendredi soir, nous allons donc pouvoir commencer à papoter…

 

IconList-25La semaine a été courte, certes, mais je suis sûre que vous avez mis ces 4 jours à profit. Racontez-moi donc ce que vous avez vu de beau !
En ce qui me concerne, on va jouer franc jeu : c’était un peu morne. J’ai regardé quelques pilotes, que j’ai eu l’occasion de reviewer dans ces colonnes d’ailleurs (Nowhere Boys, Tokyo Bandwagon…), mais dans l’ensemble j’ai surtout essayé de récupérer de mon très excitant weekend israélien… tout en le savourant avec du recul. Ça va vous paraître un peu étrange, mais ça m’a fait l’effet de goûter à une pâtisserie très haut de gamme. J’avais encore l’impression d’en sentir le goût délicat pendant les jours suivants, et j’avais juste envie de ça, de me contenter du souvenir de découvertes exceptionnelles. En particulier, l’excellente impression que m’a faite Urim ve Tumim m’a laissée dans un état vaporeux pendant quelques jours. Ça paraissait également très injuste de n’avoir vu, avec des sous-titres, que 3 épisodes sur 5 au total pour Nevelot ; j’aurais aimé pouvoir regarder les deux derniers et je crains un peu que ça n’arrive jamais. Donc voilà, j’ai flotté dans l’éther téléphagique une bonne partie de la semaine.

A vrai dire je ne m’en étais pas rendue compte jusqu’à repenser au commentaire de whisperintherain, la semaine dernière :

l’envie m’a pris de rire un bon coup avec une comédie des années 80.

Bah moi j’avais juste envie de rien ; mais dans le bon sens du terme. Une âme de la meilleure intention m’a fait savoir que Full Circle était enfin trouvable, j’étais ravie, hein, vraiment merci, du fond du cœur… Mais pas là tout de suite. Je planais un peu cette semaine.
Cela étant, qu’il soit dit que s’envoyer Madame est servie sonne comme une excellente idée. Je crois que si je m’y mettais, ce serait un peu le dernier « grand sitcom du passé » que je n’aurais pas encore regardé en marathon, maintenant que j’ai revu Les Craquantes, Roseanne, le Cosby Show ou encore Will & Grace. Ça ferait presque envie si je n’étais pas sur mon nuage, en fait.

 

IconList-25Mais nous voici à présent vendredi soir, et on peut le dire, c’est le weekend (enfin !). Un weekend bien court puisqu’il ne durera que 2 jours (on s’habitue vite), mais c’est pas une raison pour se laisser dépérir. Du coup, faites-moi part de vos plans, je veux tout savoir !
De ce côté-ci de l’écran, je me prépare à vous poster dans la soirée le deuxième numéro de lady en 15, ce qui va déjà bien m’occuper parce que j’ai enchaîné les bugs cette semaine (dont mon ordinateur qui s’éteint sans prévenir, assez cool dans le genre). Quant à ce weekend, très sincèrement je n’en sais rien. En écrivant ma review de Tokyo Bandwagon, j’ai eu envie de me lancer dans un *bon* dorama, et de m’envoyer une petite intégrale derrière la cravate histoire de me mettre de bonne humeur. Sur la théorie j’ai bon, maintenant, en pratique, je ne sais pas du tout de quelle série il va s’agir. Je vais me faire la surprise, tiens !
J’ai aussi d’autres pilotes à tenter, dont évidemment Full Circle mais aussi Yonderland, ainsi que Reign que j’ai pas mal repoussé, mais dont je ne lis pas autant de mauvaises choses sur Twitter que je l’avais anticipé ; ça sera au feeling. Pour finir, le visionnage de The Politician’s Husband m’a appris que j’appréciais énormément Ed Stoppard (je suis comme vous, je découvre), du coup j’ai cagoulé Any Human Heart auquel je ferai sûrement un sort d’ici peu.

 

Assez parlé de moi, c’est maintenant votre tour : et vous, comment ça va, téléphagiquement ?

par

, , , , , , , , , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

5 commentaires

  1. FlorianNz dit :

    Plutôt bonne semaine de mon côté, je dois dire, malgré quelques grosses déceptions (auxquelles je commence à m’habituer, les networks US en proposant son petit lot chaque semaine). Si The Good Wife m’a une fois de plus permis d’apprécier mon lundi matin (vers 4h), Revenge, qui suivait juste après, m’a déçu. La série sombre vraiment cette saison, les personnages m’exaspèrent de plus en plus, exception faite de quelques-uns comme, hum… je réfléchis… ouais, non, juste Emily. C’est drôle de voir que lorsqu’une série commence à sombrer comme ça, on se rend compte de certains de ses défauts qui étaient déjà présents auparavant mais que l’on ne voyait tout simplement pas. Je ressens cela avec Revenge mais également The Big Bang Theory, dont l’épisode de la semaine m’a presque donné honte d’avoir été un fan pendant plus de cinq saisons. C’est quand même dingue, quand on y pense. On me demande parfois pourquoi je continue de regarder cette série alors qu’elle ne semble plus pour moi. Tout simplement parce que je garde espoir. C’est tellement dur de voir une série que l’on aimait tant s’écrouler ainsi, du moins à nos yeux, mais ces choses-là arrivent et que faire dans ce cas ? J’ai songé à arrêter la série fin saison 6, où tout a commencé à déraper, afin d’en garder un bon souvenir, et puis cet été je me suis demandé ce qui clochait chez moi. Je n’ai pas réussi à l’arrêter, c’était plus fort que moi. Deux personnages me tiennent trop à cœur. Je suis maintenant contraint d’assister à sa longue décente aux enfers, en espérant qu’un jour elle se reprenne. Jour qui ne semble pas prêt d’arriver, mais on croise les doigts (on a eu quelques épisodes corrects cette saison, mais rien de bien transcendant et surtout rien à voir avec les épisodes des saisons précédentes).

    Mais passons. Côté rattrapages & Cie, j’ai, comme prévu, regardé la toute première saison d’American Horror Story samedi dernier (les 12 épisodes ce jour-là, donc). Et après avoir achevé mon visionnage, j’avais besoin de ma dose. On m’a conseillé Riget, dont j’ai, cette semaine, regardé la première saison. Intrigante, cette série danoise, le pilote m’a complètement désorienté. La deuxième (et ultime) saison est prévue cette semaine, Masters of Horror devrait ensuite prendre le relais. J’ai également rattrapé le retard que j’avais sur The Crazy Ones (je n’ai pas encore vu l’épisode de la semaine cela dit), l’une des seules nouveautés potables cette saison, et le retour de Parks and Recreation (avec deux épisodes !!) m’a bien plu. Côté câble, Hello Ladies est la grande gagnante.

    Et à cet instant précis me vient une question. Je suis curieux, comment préfères-tu regarder tes séries ? Je ne parle pas du support, mais de la qualité choisie. Tu es plutôt du genre haute définition (720p, voire 1080p) & lourd sur le disque dur, ou normal & léger ? Je préfère, pour ma part, regarder mes séries en haute définition, quel que soit le poids des fichiers sur mon ordinateur (je supprime constamment des épisodes déjà vus, ceux que je ne regarderai plus jamais de ma vie évidemment :p). J’ai recommencé à voir mes séries en HD en cette rentrée, avant cette saison, tout dépendait de la série et de son genre plus particulièrement. Je m’explique : il m’arrivait très rarement de regarder mes sitcoms en HD, mais je m’autorisais à voir certains dramas dans ce format occasionnellement. Also, c’est peut-être complètement idiot, mais les séries moins… bonnes, ou plutôt moins chères à mes yeux n’ont jamais bénéficié de ce “traitement”, si je puis dire, avant cette saison. Je ne m’autorisais jamais à voir des séries trop moyennes en haute définition, parce qu’elles ne le méritaient tout simplement pas (espace disque, temps de téléchargement, etc.). Bon, en me lisant, je me rends compte à quel point tout ceci pouvait être stupide, mais au fond je pense malgré tout que ça se tient. How I Met Your Mother a toujours été l’une des seules exceptions. J’adore la série et donc, la plupart du temps depuis un ou deux ans, ça a toujours été en HD quand je le pouvais. Bon, comme je l’ai dit, cette saison, je télécharge tous mes inédits en haute définition et le plus tôt possible. Peut-être une question à poser à tes lecteurs la semaine prochaine (la neuvième, donc), ou le mois prochain pour Lady en 15. :p

    Enfin, rien de prévu pour ce week-end. Des séries, mais lesquelles (si ce n’est les séries du vendredi) ? Je verrai bien. Je me sens quand même fatigué, toujours pas la grande forme dernièrement. Mais ce n’est rien comparé à l’état dans lequel je serai en mai prochain quand How I Met Your Mother se terminera (en parlant de la série, je suis toujours contre le spin-off, dont CBS en a récemment commandé le pilote). 🙁

    Sur ce, très bon week-end à toi et tes lecteurs. Le deuxième Lady en 15 m’attend, je me le réserve pour un peu plus tard. C’est toujours aussi cool d’avoir un endroit spécial où l’on peut discuter de notre semaine sériephile, quelle bonne idée. Longue vie à Friday Night Highlights et plus globalement Ladyteruki.com (bon, et longue vie à toi du coup, cela va de soi 😉 ).

  2. Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas, en ce qui me concerne du moins. Autant je m’étais gavé d’épisodes la semaine dernière, autant, pour reprendre ton mot, la semaine qui s’achève fut morne. Alors certes, elle fut courte, mais je ne l’ai vraiment pas vue passer.

    En termes de visionnages, je me suis tout bonnement contenté de mes séries de network US en cours, à savoir The Good Wife, Revenge, Once Upon a Time et Nashville. Rien de ce qui a été diffusé depuis jeudi n’est encore passé devant mes yeux. Et comme je garde toujours les comédies pour le week-end, je n’ai pas non plus vu les derniers épisodes de 2 Broke Girls, The Mindy Project et Modern Family.

    Et parmi les séries que je suis en DVD en ce moment, aucun progrès non plus. Ah, si ! Une seule nouveauté notable, j’ai enfin regardé Dr. Horrible’s Sing-Along Blog que j’avais emprunté à ma sœur il y a des lustres ! C’est un petit peu long à démarrer, mais ça m’a bien amusé. Et accessoirement appris que l’avatar de pol gornek était le blason du Capitaine Hammer ! XD Après, je ne suis pas sûr que la suite que réclament les fans de Joss Whedon depuis des années soit une nécessité absolue.

    J’avais prévu de me faire une soirée séries jeudi mais ma petite mésaventure à la réception de mon intégrale Friday Night Lights – pour ceux qui n’ont pas suivi sur Twitter, j’avais le premier disque de la saison 3 en double et pas le quatrième, donc j’ai dû retourner le coffret et j’attends de recevoir un nouvel exemplaire en priant le dieu de la téléphagie de faire que le problème ne se représente pas – m’a complètement démotivé. Enfin, le petit détour de dernière minute par le magasin en question m’aura permis d’enfin y dépenser une carte cadeau que j’avais depuis presque un an pour me procurer l’intégrale de The Addams Family avec Carolyn Jones et John Astin. Donc on dira qu’à quelque chose malheur est bon, même si j’eus évidemment préféré recevoir le coffret complet du premier coup. Heureusement que j’ai le réflexe de systématiquement vérifier que j’ai tous les disques, j’aurais eu l’air fin si je ne m’en étais aperçu que six mois après coup !

    J’ai envie de réagir sur le commentaire de Florian au sujet de Revenge parce que je ne partage pas du tout le même avis : pour moi, au contraire, la série est en train de rebondir dans cette saison 3 en revenant à ses fondamentaux après s’être égarée dans une intrigue alambiquée à l’extrême lors de la deuxième saison. Le choix judicieux de se débarrasser des poids morts (je ne veux pas spoiler mais je pense que ceux qui suivent la série comprendront à quels personnages en particulier je me réfère) a selon moi porté ses fruits en permettant à d’autres également en retrait d’occuper enfin une place plus importante. Les scénaristes ont de plus pris à mon avis la bonne décision d’explorer le passé – déjà évoqué mais jusque là laissé de côté – de certains et j’avoue que c’est une technique narrative que je trouve efficace. De manière générale, c’est d’ailleurs souvent la raison pour laquelle j’aime les séries dont les personnages principaux ont déjà la quarantaine dès le premier épisode parce que du coup, ils ont déjà un vécu, lequel ne demande qu’à nous être exposé dans toute sa splendeur. Je trouve souvent ça plus intéressant que les tribulations d’une brochette de jeunes dans la vingtaine qui ont encore tout à découvrir de la vie. Bref, pour en revenir à la série, un autre aspect qui me plaît beaucoup dans cette saison, c’est le traitement du personnage d’Emily dont les intentions et les actions sont enfin remises en question. Parce que j’ai beau l’aimer beaucoup, ce serait quand même trop facile d’oublier qu’elle est « légèrement » sociopathe sur les bords, la petite dame ! Je trouve ça bienvenu que même ses alliés commencent à se méfier d’elle. Enfin, pour finir sur Revenge, j’aime bien les guests cette saison : c’est un plaisir de retrouver Karine Vanasse dont le personnage m’intrigue beaucoup et j’ai aussi été content de voir passer James LeGros, Kathleen York ou encore Ana Ortiz, même si l’apparition de cette dernière m’a rappelé que je n’avais toujours entamé ni Devious Maids ni la saison 2 d’Ugly Betty.

    Si je peux me permettre de répondre d’ores et déjà à la question du format des épisodes, pour ma part je privilégie toujours les fichiers en avi si tant est qu’ils soient disponibles, tout simplement parce que je regarde tous mes épisodes sur mon téléviseur et que le médiacenter de ma box reconnaît systématiquement ceux-ci mais pas toujours les mp4 et encore moins les mkv. Et puis, comme je galère sec avec la gestion de mon espace disque, je préfère privilégier des fichiers pas trop lourds. Si je ne trouve que du mp4, je le convertis en avi grâce à Format Factory et le tour est joué. La seule série pour laquelle je prends juste le premier fichier que je trouve sans me poser de questions de format, c’est Web Therapy, pour la bonne et simple raison que je la regarde systématiquement sur mon ordinateur. Je n’ai pas essayé de le faire, mais à mon avis, la visionner sur téléviseur annihilerait l’effet d’immersion dans la consultation entre Fiona et son interlocuteur. Désolé de ne parler qu’en extensions, mais les 720, 1080 et tout le toutim, je m’y perds complètement ! Quand je vous dis que je n’aime pas les chiffres !

    Bref, c’est bien beau tout ça, mais du coup, à morne semaine correspond un week-end surbooké où j’espère tout de même réussir à glisser un ou deux visionnages hors « calendrier 2013 » en plus des comédies et des dramas diffusés depuis jeudi. Pour l’heure, je m’en vais enfin retrouver les Chance, qui m’ont bien manqué ces derniers mois et vous souhaite à tous un fort agréable week-end, que vous le passiez la télécommande à la main ou non !

    • pol gornek dit :

      Dr Horrible’s Sing-Along Blog est peut-être l’oeuvre que je préfère de Whedon. Il résume tout son talent en 45min. C’est hyper fort. Je crois bien que je l’ai vu une dizaine de fois maintenant et je ne m’en lasse jamais.

      Concernant la suite, je suis partagé entre l’envie d’en voir plus parce que j’adore l’univers et le risque de voir la quasi-perfection souillé par cette suite.

  3. JainaXF dit :

    Bonjour à tous ! Pour ma part, j’ai évidemment regardé The Good Wife (la seule série américaine dont je sois totalement fan !) et continuer doucement à rattraper mon retard sur Castle (je suis à l’avant-dernière épisode de la saison 5, mais je trouve que la seconde moitié de la saison tourne en rond !) !
    Sinon, ma coloc’ est fan de série, et on se fait donc des soirées communes ! C’est comme ça que je regarde enfin sérieusement Buffy (on est arrivé à la fin de la saison 2) et que je revois Hero Corp avant de me pencher sur la saison 3 (là aussi, fin de saison 2) !
    En matière d’actualité, j’ai vu les 2 premiers épisodes de Nowhere Boys avec plaisir (même si je m’étonne que le geek ne pense pas tout de suite à la théorie d’une dimension parallèle) et je suis totalement à fond dans Unité 9 !! Merci beaucoup à Lady et Livia de m’avoir fait découvrir cette série, quelle perle !

    Voilà, sinon pour le week-end, je vais aussi voir le dernier épisode de Miss Fischer’s Murder Mysteries (une série sympathique) ainsi que celui de Person of Interest (j’aime bien la mythologie et les personnages récurrents de la série) !

    Enfin, ton enthousiasme sur les diverses séries israéliennes me donnent bien envie de tenter quelques pilote (si je trouve des sous-titres) !

    Je regarde (et garde sur mon disque dur) les séries que j’adore en HD (mkv, 7202 ou 1080 indifféremment, je n’ai pas un écran assez bon pour voir une vraie différence !)), sauf si je suis chez mes parents qui ont une télévision avec port USB, mais qui ne reconnaît pas bien le format…Dans ce cas, c’est avi ou mp4 ! Pour les séries plus quelconques, je me contente du divx pour gagner de la place !

  4. pol gornek dit :

    Ma semaine fut tellement anémique que ma participation à ce Friday Night Highlights tient presque de l’escroquerie.

    Deux épisodes de How I Met Your Mother ; un de The Michael J. Fox Show.

    Je (re)prends vraiment plaisir à suivre la bande à Ted. Et je suis très client de cet étirement excessif du temps narratif. A ce stade, c’est presque conceptuel, voire expérimentale. Je ne sais pas encore quand la rupture va avoir lieu mais pour le moment, les auteurs parviennent à maintenir constant leur narration-fleuve. Sans pour autant faire dans le feuilletonnant pur, ils posent tout de même une série d’événements qui se suivent, se bousculent et amènent de nouvelles situations. A ces débuts, je trouvais que la série était le Lost de la sitcom. Son jeu avec une narration en poupée gigogne lui donnait ce côté explosé, petites parcelles façon puzzle que l’on devait (pouvait ?) remettre en place. On retrouve un peu cette impression dans cette dernière saison. Et c’est suffisamment ambitieux pour être noté.

    Côté Michael J. Fox, j’ai été cueillis de façon un peu tiède par les deux premiers épisodes (peut-être en ai-je déjà parlé ici ?). Mix improbable entre l’auto-fiction, la sitcom à l’ancienne et la sitcom moderne (ou multi-caméra vs single camera). Une posture bâtarde qui, à défaut de vouloir (?) contenter tout le monde finit par ne plus ressembler à rien. Ce troisième épisode fonctionne un peu mieux. L’ensemble est toujours bancal (oserai-je ajouter « branlant » ? (sic)) mais certaines répliques ont fait mouche. Ce n’est pas grand chose mais c’est suffisant pour me pousser à regarder la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.