Friday Night Highlights – Semaine #26

21 mars 2014 à 22:00

FridayNightHighlights-Christmas-300 Depuis toujours, le vendredi me tient à cœur sur ce site, et j’avoue que depuis que nous avons, en plus, notre rendez-vous Friday Night Highlights, j’ai encore plus hâte que le weekend arrive. Je ne sais pas pour vous, hein, je voudrais pas m’avancer, mais je trouve ça vraiment génial de pouvoir se retrouver et partager (en plus de 140 caractères !) notre ressenti de la semaine passée, échanger les coups de cœur, les bons plans, se serrer les coudes dans les moments difficiles… Une preuve parmi tant d’autres que nous sommes une communauté, et pas des autistes isolés devant leur écran. Bah ça fait chaud au cœur, voilà.

 

IconList-25Alors du coup, vous connaissez le principe, il est donc temps de faire d’abord un bilan de la semaine téléphagique qui vient de passer. Qu’avez-vous regardé ? Qu’est-ce qui vous a marqué, en bien ou en mal ?
Pas fâchée de ma semaine, moi. J’ai bien téléphagé ! Au menu des marathons : entre dimanche et lundi, l’intégrale de la première saison de Broadchurch, puis rattrapage de la saison 3 de Portlandia que je n’avais jamais vue (j’arrive pas à me souvenir pourquoi), finie hier soir. Je passe à la saison 4 vite-vite, histoire de finir la saison en direct des States.
Mais outre cette performance, j’ai aussi vu pas mal de pilotes pendant la semaine écoulée, dont Working the Engels (une série qui aurait bénéficié grandement du talent d’un Greg Garcia pour raconter la folie douce avec tendresse), Saint George (j’avais perdu un pari avec moi-même), et mes deux plus récents coups de cœur, à savoir les pilotes de The 100 et Mozart in the Jungle. Dans les deux cas, vivement la suite !
Tout ça en continuant les quelques autres séries qui figurent à mon planning régulier (surtout si près de la fin de How I met your mother, hors de question de me laisser distancer !). Pas de film cette semaine, mais je pense que vous devinez pourquoi ! A un moment il faut faire des choix.

Cette semaine je voulais rebondir non pas sur le débat très intéressant qui a eu lieu dans les commentaires de vendredi dernier, mais sur une phrase du commentaire de pol gornek

J’associe (presque) toujours une fin de série à de la tristesse.

…afin de faire l’appel, et savoir combien d’entre vous ont regardé le film Veronica Mars. Et dans ce cas, la joie des retrouvailles a-t-elle permis d’éviter le sentiment de vide une fois le visionnage fini ?

 

IconList-25Et puis, parlons peu, mais parlons bien : quoi de neuf sur vos écrans ce weekend ?
Je suis plutôt contente de moi pour avoir réussi à finir certaines reviews qui étaient en brouillon depuis trop longtemps, comme Sangsokjadeul ou Mammon, alors j’ai bien envie d’essayer d’en faire autant sur d’autres. C’est l’objectif de mon weekend. Mais évidemment, ça ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de nouveau visionnage, et j’espère ainsi pouvoir regarder un peu de Miss Korea, même si cela dépendra de la rapidité de mon approvisionnement. Ah, et promis je ne cherche pas à en faire une blague récurrente, mais je n’ai toujours pas vu Bosch… donc peut-être une nouvelle tentative.
Et si je suis TRÈS brave, From Dusk till Dawn, dont je vous ai parlé dans un article antérieur (n’hésitez pas à chatouiller les tags, comme toujours). Mais comme vous le savez, moi, les vampires…

 

Spéciale 26e !
Il ne vous aura pas échappé que Friday Night Highlights est une institution hebdomadaire, tous les vendredis à 22h sans coup férir, et que chaque année compte 52 semaines. De ce fait, et si mes calculs sont exacts, cela signifie que nous avons atteint la moitié de l’année pour notre rendez-vous, et je me suis donc dit qu’on allait marquer le coup. Vous allez donc pouvoir choisir l’une des prochaines reviews que je rédigerai sur le site ! Voici une liste de 5 possibilités, à vous de voter pour réclamer la review de pilote vous souhaitez lire urgemment !
Dream High (Corée du Sud)
End Game (Afrique du Sud)
Iryuu Team Medical Dragon (Japon)
The Tomorrow People (USA)
The White Queen (Royaume-Uni)
A vous de donner votre choix, en commentaire, avant le prochain Friday Night Highlights ! Il ne peut en rester qu’un.

 

Et maintenant je me tais, car c’est votre tour : et vous, comment ça va, téléphagiquement ?

par

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

5 commentaires

  1. illiac dit :

    Alors, pas le souvenir qu’il y ait de vampires dans le pilot de From Dusk till Dawn (par contre y en a dans le 2). Pour le moment plutôt déçu, c’est assez chiant.

    Sinon, j’ai bien ri devant The 100, ils ont tous l’instinct de survit de lemmings, on se demande comment comment ils vont survivre toute une saison. Et puis y a quand même pas mal de trucs pas très cohérents. Il parait que c’est moins présent dans les livres, il faudra donc que j’y jette un oeil.

    Sinon j’ai vu que Tomorrow People et The White Queen (la version bbc one pas celle de starz). J’avais trouvé White Queen assez chiant donc je dirais Tomorrow People.

  2. pol gornek dit :

    Spéciale 26ème : Je vais voter pour la série japonaise : Iryuu Team Medical Dragon. Sans raison particulière sinon celle de lire une review que je ne pourrai lire ailleurs. Si je ne peux regarder tout ce que tu regarde, j’aime savoir qu’il existe un lieu dans lequel piocher lorsque le temps me permettra de diversifier davantage mes horizons sériephiles.

    Si ma semaine a été ponctuée par mes visionnages hebdomadaires classiques (How i met your mother, Castle, The Mentalist, Modern Family ou The Middle), je vais plutôt m’attarder sur trois pilots. Bien que j’accumule beaucoup d’épisodes à voir sur la box, l’envie subite de voir des pilotes m’a pris. Et les pilotes et moi, c’est une grande histoire d’amour. C’est même parfois la seule chose que je regade d’une série (même quand le pilote est bon).

    Serangoon Road. Pas vraiment passionné, même si le dépaysement géographique s’avère enivrant. La faute à une histoire bancale quand il s’agit de présenter des personnages (oh un rêve qui mentionne un trauma passé), esquissés trop grossièrement et une intrigue introductive guère passionnante et déjà vu dans un épisode de NCIS (ou du JAG). Alors bien sûr il y a ce contexte, géographique (Singapour), chronologique (1964) qui impose une lecture intéressante et de vraies possibilités. A côté de cela, on brosse la quête d’un personnage secondaire comme probable fil rouge, histoire de créer un avenir pérenne ou une envie. Mais c’est peu et il faut composer avec une empathie difficile dans un univers peu familier (et par extension, qui réclamerait une approche plus didactique sans virer dans le tutoriel historique).

    Äkta Människor. Et oui, je décide enfin de me lancer dans la série suédoise qui a su créer l’engouement. Le pilote s’avère efficace, habile dans sa faculté à explorer sa thématique au sens large (pour, contre, usage) au sein de micro trajectoires. Aspect purement domestique contre événements d’envergure, vision macro, vision micro. Très appliqué, voire scolaire, le spectre d’Asimov plane (passage obligé) sans alourdir la série d’une emprunte qui peut s’avérer encombrante. La direction artistique est irréprochable, les maquillages sont bluffant de réalisme.

    Father Brown. Ce pilote fut une vraie friandise. Typiquement le genre de série que je peux manger par paquet de douze. Father Brown, c’est la série chokobon. Tout y est hyper codifié (la série policière british par excellence) et pourtant, tout fonctionne à merveille. Capable d’être vieillot et frais. Une question de charme, de croyance indéfectible, du savoir faire. Un cocktail peut-être connu mais si bien réalisé qu’il n’en pas plus pour me contenter.

  3. Gw3nd0ul dit :

    Voilà pourquoi je sais pertinemment que je n’arriverai pas à gérer un blog pour écrire sur les séries : je suis toujours à la bourre. Y compris pour ton très cher FNH. J’en ai loupé 2… 3… Je ne sais plus. Un peu honteusement, je ne vais pas rattraper mon retard et écrire tout ce que j’ai vu, mais plutôt partir sur LA série que nous nous étions promis de regarder : Série Noire.

    Eh bien j’ai (enfin) réussi à m’y mettre, après un épisode pilote qui promettait de très belles choses. La barrière de l’accent passé au bout de 10-15 minutes, j’ai été passionné par ces épisodes. L’intrigue principale : ces 2 scénaristes à la recherche de neuf après que leur série ait été massivement critiquée (en mal) par TOUT le monde, et qui au lieu d’écrire simplement un scénario, préfèrent le vivre littéralement pleinement ; c’est du très bon. C’est innovant (me souviens pas avoir vu ça déjà ailleurs), c’est osé (les expressions qu’ils peuvent sortir, c’est assez merveilleux, cf « crosse-tête », que je te laisse le soin de découvrir), c’est prenant, c’est passionnant. Bref, j’en ai vu 10 (sur les 12), et j’en redemande.
    Malheureusement, les critiques (de certains) sont assez négatives du côté de chez eux, et les audiences ne sont pas terribles. Heureusement, une grosse communauté de fans vit pleinement la série, de la page Facebook spéciale pour un des acteurs (Marc Arcand, ovni au nunchaku), à une pétition pour que Série Noire soit renouvelée pour une 2nde saison (http://www.petitions24.net/pour_une_deuxieme_saison_de_serie_noire), ça fait chaud au coeur. Elle mérite qu’on y jète un œil, voire les deux. Donc fonce ma Lady !
    Maintenant il faut aussi que je rattrape Unité 9…

    Les séries s’accumulent, mais les journées ne sont pas extensibles… Dommage !

    PS spéciale 26è : les 3 derniers noms n’inspirant pas confiance, et après un plouf-plouf d’anthologie, va pour End Game.

  4. lillyg100 dit :

    Je dirais End Game, j’aurais bien dit The Tomorrow People mais je suis à peu près sûre que tu vas détester… Mais moi je l’adore, c’est mon guilty pleasure. :p

  5. Allez, je ne vais pas faire dans l’originalité et je vais ajouter un troisième vote pour End Game, parce que l’Afrique du Sud gagne très certainement à être connue. Six mois de Friday Night Highlights, déjà, c’est passé super vite (j’en ai raté quelques-uns mais ça m’a permis d’étoffer un peu plus les commentaires des semaines suivantes, donc c’est peut-être un mal pour un bien quelque part ailleurs que dans mon esprit tordu) et c’est un super rendez-vous et je découvre toujours avec intérêt ce qui a composé le programme des uns et des autres.

    Pour répondre à ta question sur le film Veronica Mars, en fait, comme je le disais dans mon commentaire de la semaine dernière (posté trop tard pour que tu l’aies lu avant de rédiger ton post), j’ai triché en m’épargnant la frustration de l’inachevé, puisque j’ai marathonné la saison 3 juste avant de voir le film. Pour moi, l’intention première du film a toujours été d’être une lettre d’adieu aux fans et j’avais donc accepté que c’était une fin en soi plus qu’un nouveau départ avant même de le voir. Je dois dire que j’ai été assez surpris devant le nombre de commentaires que j’ai lus de fans disant qu’ils repartiraient bien pour trois (ou plus) nouvelles saisons. J’ai aimé le film, je suis content d’avoir modestement contribué à son financement, mais une part de moi ne peut s’empêcher de penser qu’un tiens vaut mieux que deux tu l’auras et que je préfère rester sur un film réussi avec une fin satisfaisante que repartir pour une exploitation de filon jusqu’à la moëlle. Chez moi, c’est surtout une grande nostalgie pour les teen shows des deux dernières décennies que le film a provoquée, comme je le disais la semaine dernière.

    Sinon, niveau séries, j’ai tranquillement continué mon petit bonhomme de chemin avec mes dramas US habituels, et j’ai lentement repris les teen shows aussi mais toujours aucun progrès niveau comédies. J’ai l’intention de corriger ça ce week-end, une bonne tranche de rigolade me fera sans le moindre doute le plus grand bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *