Manhattan Snore Story

2 octobre 2014 à 18:43

Une fois, rien qu’une fois, je voudrais que quelqu’un prenne 10 minutes pour m’expliquer l’intérêt d’une série comme Manhattan Love Story, et toutes les autres avant elles. En toute honnêteté, je ne comprends pas le principe.
Que j’essaye de vous résumer ce qui me chiffonne.

ManhattanLoveStory-US-650

On a deux personnages, ok ? Un homme, une femme. Et le sujet de la série, c’est l’histoire de leur relation, donc savoir si ça va marcher entre eux.
Parce que comme tout le monde le sait : 1/ quand un homme et une femme se rencontrent l’enjeu est systématiquement amoureux, et 2/ tout enjeu amoureux est systématiquement entre un homme et une femme. De toute façon, si une série ne met pas en scène les relations entre un homme et une femme, on ne l’appelle plus romcom mais « série gay », comme ça c’est clair.
Donc Manhattan Love Story est une romcom dans laquelle on se demande si une ingénue maladroite et un connard nombriliste vont trouver le grand amour ensemble.

Et voilà mon soucis : à ce stade, toute personne censée sait que ça ne va pas coller entre eux parce que dans la vraie vie, personne ne veut encourager une Ally McBeal de province à rester avec un type qui va se montrer odieux avec elle de toute façon. Mais comme on est dans une romcom, ses bourdes à elle et son égocentrisme à lui sont des caractéristique adorables qui font d’un eux un « odd couple » destiné à former un tandem improbable, mais romantique. Donc en tant que spectateur, soit on est dans le réalisme et ont sait que ces deux-là vont vite réaliser qu’ils n’ont rien à faire ensemble et dans ce cas ya pas de série… soit on sait qu’ils vont être ensemble, se chamailler régulièrement et dans ce cas on en a jusqu’à ce que les audiences fassent crever la série la bouche ouverte (Dieu merci dans le cas de Manhattan Love Story ça ne devrait pas être trop long).
Alors où est l’intérêt ? Pour qu’il y ait une série, il faut que ces deux-là soient ensemble ! Il n’y a AUCUN enjeu dans le fait qu’ils forment un couple ! Pourquoi s’emmerder à suivre une romance quand on sait comment elle va finir ?

Prenez par exemple You’re the worst, qui possède un pitch similaire (un homme, une femme, l’histoire de leur relation), mais Dieu merci un humour légèrement meilleur que Manhattan Love Story (en même temps difficile de faire pire).
On sait que le fait qu’ils soient tous les deux « mauvais » les destine l’un à l’autre ; s’ils décidaient de ne plus se voir, on éteindrait tous notre télévision et on aurait enfin du temps pour apprendre la cuisine moléculaire et le libanais. A pilote égal, You’re the worst fait exactement la même démonstration : si un couple hétéro est à l’écran, ils sont pires que Facebook official. Ils n’ont plus le droit de se séparer, parce qu’ils sont la raison d’être de la série. Le fait que ce qui rapproche les deux protagonistes de You’re the worst, soit également ce qui peut les séparer, inclut une nuance bienvenue, mais ça reste le même problème qu’avec Manhattan Love Story : je n’ai aucune idée de ce que je fous devant mon écran pour regarder les interactions de ce couple… si c’est uniquement le fait que je suis devant mon écran qui justifie que ce couple ait des interactions.

Je fais des efforts, je vous assure, je ne suis pas totalement réfractaire à une romance dans une fiction (encore heureux parce que 95% des fictions ont une à plusieurs intrigues de romance), mais je ne comprends pas l’intérêt de rester devant une série de type romcom. Mon cerveau ne parvient pas à traiter les données. Je ne suis sûrement pas câblée pour ça.
Sérieusement, quelqu’un a une minute pour m’expliquer l’intérêt ?

par

, , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *