Australie : spéciale Upfronts 2015

28 novembre 2014 à 9:00

AustraliaUpfronts-300Le mois de novembre aura été rythmé par les annonces des networks australiens pour l’année à venir.
Comme vous le savez, évidemment, et je suis navrée de me répéter car je sais que vous le savez, l’audiovisuel australien se base sur seulement 40 semaines de diffusion (celles dont les audiences sont mesurées), le reste étant en général plutôt propice aux rediffs et autres diffusions de programmes importés, à quelques exceptions près.
La mesure d’audience en Australie s’achève ce samedi, marquant ainsi la fin d’une saison. La suivante commencera dans 10 semaines (hiatus d’été), pour 40 nouvelles semaines quasi-ininterrompues (une autre pause, plus courte, dure 2 semaines à Pâques).

C’est donc la programmation de ces 40 semaines, en 2015, qu’on va éplucher aujourd’hui, à travers les annonces des différents networks. Ces annonces, qui ont commencé fin octobre et se sont étendues jusque courant novembre, se sont faites par groupes audiovisuels et non individuellement par chaînes, ce que j’ai tâché de représenter dans le récap ci-dessous.
A noter qu’après une saison record l’an dernier, pendant laquelle l’industrie télévisuelle australienne avait produit énormément de fictions, la saison qui s’achève, elle, aura affiché une baisse de 8% dans les productions. « Seulement » 49 fiction TV ont été produites, contre 56 l’an dernier, et 595 heures de fiction ont été produites alors que 656 heures avaient été produites à l’occasion de l’année record. ABC a par exemple privilégié la mini-série, et les séries-évènement historiques n’arrangent rien à notre affaire. Nul doute que ces chiffres ne devraient pas remonter dans un futur immédiat, les finances étant ce qu’elles sont…

Comme toujours, je ne vous parle aujourd’hui que des séries, mais il se passe évidemment beaucoup, beaucoup de choses en Australie actuellement. Du coup, il se peut qu’il se produise quelques surprises l’an prochain, surtout au vu de l’actualité, mais dans l’ensemble, voilà le plan…

AustralianetworkIcon-ABC-100La grande annonce autour de l’audiovisuel public est… une très mauvaise nouvelle. Je vous le disais dans des news du World Tour, le Gouvernement australien a décidé de faire des économies, et des coupes budgétaires marqueront les prochains mois. Sur ABC, ce sont par exemple 400 emplois qui vont être supprimés, des structures de production fermées, des émissions supprimées. Inutile de dire que dans ce climat, la chaîne qui est d’ordinaire la plus généreuse en matière de fictions nationales va sérieusement devoir faire du tri dans un avenir relativement proche, mais heureusement, tous ses engagements sur 2015 sont déjà pris. Profitons donc de l’année qui vient.

ABC1
OliverJacksonCohen-300Côté drama, The Secret River comptera parmi les temps forts ; ce period drama nous emmènera dans l’Australie pénitentiaire pour suivre un couple britannique, dont le mari purge une peine mais dont l’épouse, qui l’accompagne, est théoriquement libre. Ils s’installent dans une colonie en bordure d’une rivière, où ils font la rencontre des aborigènes… La mini-série, adaptée d’un roman de Kate Grenville, sera diffusée en deux volets et mettra en scène dans les deux rôles principaux le Britannique Oliver Jackson-Cohen (ci-contre, et vu dans plusieurs épisodes de Mr. Selfridge, ainsi qu’au générique de Dracula) et l’Australienne Sarah Snook (récurrente dans Spirited et vue dans un épisode de Redfern Now), mais aussi Lachy Hulme (Howzat!), Trevor Jamieson (Lockie Leonard) et, plus étonnant, le comédien Tim Minchin.
Plus actuel, le projet Hiding s’intéressera au programme de protection des témoins, dont j’apprends en même temps que vous qu’il existe donc en Australie aussi. Une famille entière y prendra une nouvelle identité et commencera une nouvelle vie à Sydney. En mélangeant drama familial et thriller (la famille tombe, et on la comprend, dans la paranoïa), la série aura pour le moment 8 épisodes. Au générique : James Stewart (Packed to the Rafters), Kate Jenkinson (récemment dans House Husbands), Lincoln Younes (Tangle), entre autres.
Un autre thriller lorgnant plus sur le paranormal est également au programme : Glitch est  un projet high concept qui devrait vous en évoquer quelques autres. Dans une petite ville de campagne, les habitants font la rencontre d’une nouvelle forme de vie… venue de leur propre passé ! Confronté aux êtres chers qui leur reviennent, les vivants vont donc remettre en question leurs convictions tandis que les re-vivants se demandent comment et pourquoi ils ont droit à une seconde chance… C’est Tony Ayres, auquel on devait The Slap, qui est derrière la série et ses 6 épisodes, dont la co-productrice exécutive est… Debbie Lee. A noter que NBC Universal aurait déjà fait main basse dessus… Plus conventionnel, The Beautiful Lie sera une adaptation contemporaine d’Anna Karenine.
RedfernNow-300Redfern Now, que j’évoquais ci-dessus, se conclura par un téléfilm intitulé « Promise Me », et The Code, diffusée il y a quelques semaines, reviendra pour une seconde saison (rappelons que la 1e saison est d’ores et déjà prévue pour une diffusion prochaine sur arte). Jack Irish sera également de retour, cette fois apparemment pas dans des téléfilms indépendant mais une vraie saison de 6 épisodes, toujours avec Guy Pearce dans le rôle principal. Côté comédies, la troisième saison de Please Like Me est d’ores et déjà commandée (et payée grâce à l’export US) et l’humoriste Shaun Micallef deviendra The Ex PM. Enfin la comédie Utopia, lancée et cet été et sans rapport aucun ni avec la série à laquelle vous pensez, ni l’émission de télé réalité à laquelle vous ne pensez pas, reviendra pour une saison 2.
MissFisherMurderMysteries-300Le meilleur pour la fin ? Allez, le meilleur pour la fin : la patience est une vertu ! Deux séries reviendront pour une saison 3 de 8 épisodes chacune, à savoir The Doctor Blake Mysteries et… Miss Fisher’s Murder Mysteries. Cette dernière reviendra après avoir été sauvée in extremis (son financement n’entrait pas dans le budget de la chaîne), et je suggère de considérer cette saison comme étant la dernière vu les circonstances de son retour et le climat ambiant. Oui Toeman, c’est à toi que je parle.

ABC3
SammyJandRandyinRickettsLane-temp-300La chaîne pour les pré-ados, ados et jeunes adultes a en réserve une nouvelle comédie, Sammy J & Randy in Ricketts Lane, où le héros aux interactions sociales généralement catastrophique tente de progresser dans sa carrière naissante d’avocat. Heureusement il peut compter sur l’aide de son colocataire, qui a tout fait, tout vu, voyagé partout. La seule chose qu’il a ratée ? Son mariage, puisqu’il tente désespérément de reconquérir son ex-femme. Accessoirement le premier est un jeune homme et le second une marionnette en feutrine violette. A la façon du regretté Greg the Bunny, cette différence ne saute qu’aux yeux des spectateurs et les deux sont copains comme cochons.
La chaîne proposera également Little Lunch, une série se déroulant intégralement pendant la pause déjeuner dans une école primaire (mon premier réflexe étant de me demander si elle sera aussi pétillante que The Yard). La série, créée par Robyn Butler et Wayne Hope, et adaptée des livres pour la jeunesse de Danny Katz, s’intéressera aux 15 minutes les plus importantes de la vie des enfants, où toute leur vie sociale se joue !
Enfin, les producteurs de Redfern Now et Dance Academy collaborent autour de My Life in 50 Words or Less, une série mélangeant très exactement les deux domaines de compétence des producteurs puisqu’elle suivra des enfants aborigènes qui quittent leur communauté pour la grande ville, et s’installent ensemble, espérant réaliser leurs rêves. Si le titre de la série est susceptible de changer ultérieurement, son format est, lui, gravé dans le marbre, avec un épisode d’une heure et demie puis 12 épisodes d’une demi-heure.

AustralianetworkIcon-SBS-100Si SBS n’est pas forcément la face de la télévision publique qui investit le plus dans la fiction, elle n’en est pas moins touchée par les questions budgétaires et elle aussi devra y regarder à deux fois avant de commander des séries… Voilà qui n’arrange rien à ses grilles souvent peut fertiles en séries originales, mais enfin, ça vaut quand même la peine d’y jeter un oeil, vous allez voir !
A noter que SBS, qui est la chaîne de l’audiovisuel public australien la plus encline à diffuser des séries d’origine non-anglophone, diffusera également Cordon, Arvingerne et Mammon.

SBS One
AlexDimitriades-300Le projet qui attire le plus l’œil chez le groupe SBS est The Principal, une mini-série de 4 épisodes avec Alex Dimitriades (Hartley, coeurs à vif et bien-sûr, plus récemment, The Slap), mais aussi Aden Young (Rectify, que diffuse d’ailleurs SBS, et évidemment The Code) qui aura pour toile de fond un lycée multiculturel. Le principal en question doit tenter de préserver la quiétude de son établissement, qui risque d’être troublée par l’enquête autour d’un meurtre… Un projet qui rappelle un peu East West 101, d’ailleurs diffusé sur SBS pendant ses 3 saisons d’existence.
SBS a aussi commandé le projet The Family Law, une mini-série sur une famille sino-australienne (le cast sera à 90% asiatique), mais il n’est pas garanti à ce stade que les 6 épisodes commandés soient diffusés en 2015. Tony Ayres (The Slap) et Debbie Lee (ancienne exécutive d’ABC et SBS), tous les deux d’origine asiatique d’ailleurs, sont producteurs exécutifs de cette série inspirée par un roman.

SBS 2
Danger5-300L’ovni Danger 5, dont la saison 2 était attendue cet automne et dont la diffusion a été décalée en septembre dernier, à cause de l’actualité internationale autour de l’organisation ISIS (juré), attendu une nouvelle date. Il est confirmé que ce report n’est que temporaire et qu’elle devrait être diffusée en janvier 2015 malgré tout. Vous savez, je vais vous dire : vu que la première saison de Danger 5 remonte à début 2012 maintenant, on n’en est plus à quelques mois près.

AustralianetworkIcon-Seven-100Le network Seven a des problèmes de riche, en comparaison. Leader de la saison écoulée, même si c’est parfois de peu et en grande partie grâce à ses émissions de télé réalité, son enjeu essentiel est de conserver cette position aussi longtemps que possible. Les upfronts, plus qu’un plan pour 2015, ont plutôt été annoncés comme la première étape d’un plan qui devrait emmener Seven jusqu’en 2020…

Seven
TheKillingField-300Commençons par les nouveautés ! Finalement, la série The Killing Field, dont le téléfilm pilote avait si bien marché plus tôt cette année, est rebaptisée et deviendra Winter. Le principe est le même puisqu’il s’agira d’une série policière qui suivra une seule enquête sur la mort d’une jeune mère dans une petite ville côtière. En tous cas le cast reste le même, avec Rebecca Gibney dans le rôle principal, celui de la détective Eve Winter, et Peter O’Brien dans la peau de l’inspecteur Lachlan McKenzie, ancien boss et love interest. Les enquêtes de Winter, hm, ce titre me dit quelque chose…
La chaîne aura évidemment d’autres fictions à proposer, dont 800 Words, l’histoire d’un homme qui jusque là n’a jamais pris la vie au sérieux mais qui se retrouve veuf et décide de prendre un nouveau départ, avec ses deux enfants, en quittant Sydney pour un petit village de la Nouvelle-Zélande. Erik Thomson, bien connu des Australiens pour son rôle dans Packed to the Rafters, incarnera le rôle principal ; la série est créée par les scénaristes néo-zélandais James Griffin (Outrageous Fortune, The Almighty Johnsons) et Maxine Fleming (Agent Anna). Au total, 8 épisodes sont prévus, en co-production avec la société de production néo-zélandaise South Pacific Pictures, dans le cadre d’un accord entre des organisations des deux pays ; ce même accord fait que toute série néo-zélandaise (pour tout ou partie) entrera dans les quotas de diffusion australiens, ce qui est tout bénef vous en conviendrez.
Annoncée il y a quelques semaines, Catching Milat nous plongera dans une vaste chasse à l’homme dans les années 90, alors que la police remonte la piste de plusieurs meurtres de randonneurs. Plus qu’un biopic sur le serial killer Ivan Milat (interprété par Mal Kennard, vu dans Devil’s Playground), la série s’intéressera plutôt à ceux qui pendant plusieurs années ont utilisé les outils à leur disposition pour explorer les centaines de pistes différentes obtenues par les indices mais aussi les témoignages. Des rôles de flics incarnés par Richard Cawthorne (Bikie Wars, Underbelly: Squizzy, Fat Tony & Co.), Geoff Morrell (Cloudstreet) et David Field (The Gods of Wheat Street).
PeterAllen-300Le biopic en deux-parties Peter Allen: Not The Boy Next Door est également prévu, ainsi qu’annoncé il y a peu. Vous l’aurez compris, le network n’a pas de série sur le centenaire de la bataille de Gallipoli dans sa besace (contrairement à ABC avec ANZAC Girls, Nine avec Gallipoli et Showcase avec Deadline Gallipoli), et se contentera de non-scripté pour couvrir le thème. C’est presque… rafraîchissant ?
En ce qui concerne les retours, Home & Away reviendra pour une 27e saison, et Winners & Losers aura quant à elle une 5e saison.

AustralianetworkIcon-Nine-100En dépit de quelques annonces alléchantes, Nine n’a pas communiqué sur 2015 autant que les autres networks, ayant reporté ses upfronts à la fin novembre sans date précise… sauf qu’on est fin novembre et toujours rien. Ah c’est sûr, si les Australiens faisaient leurs upfronts en une semaine comme les Américains, tout ça n’arriverait pas. Bref, ce qui a été confirmé à ce jour, en tous cas dans le domaine de la fiction, ne relève en tous cas pas franchement de la surprise, et vous allez vite vous en apercevoir. Promis, si Nine se réveille, je reviendrai vous en toucher un mot dans le World Tour.

Nine
Gallipoli-300L’évènement télévisuel de 2015, en Australie, vous l’aurez compris, sera centré sur la bataille de Gallipoli, ou ne sera pas. Nine a comme plusieurs de ses concurrents décidé de relever le défi par la fiction, et proposera une mini-série très finement titrée Gallipoli.
La mini-série Gina dont je vous parlais depuis quelques temps, puisque les premières annonces à son sujet datent des précédents upfronts de l’an dernier, devient officiellement un téléfilm appelé Gina v Rose: House of Hancock, ce qui fait que je ne vous en parlerai plus. C’est pas juste la faute du titre, hein, c’est juste que je ne fais pas l’actu des téléfilms.
LoveChild-300Enfin, parmi les séries qui feront leur retour, de nouvelles saisons sont confirmées pour House Husbands et Love Child… sachant que le renouvellement de cette dernière est annoncé depuis mars dernier déjà.
Ah ça, j’avais prévenu, pour l’effet de surprise, on repassera.

AustralianetworkIcon-Ten-100Si vous avez l’impression d’avoir perdu une demi-heure de votre existence rien qu’avec les annonces d’ABC et Seven, le network Ten devrait amplement compenser puisque sa grille en 2015 sera essentiellement dédiée à la télé réalité, au divertissement et aux séries américaines. Ça ne laisse pas beaucoup de place pour la fiction australienne, vous en conviendrez, alors attention, ça va aller très vite !

Ten
RallyCar-300On ne croule pas sous les annonces de nouveautés chez Ten. Une mini-série intitulée The Peter Brock Story s’intéressera à, vous l’avez deviné, Peter Brock, l’un des pilotes automobiles les plus célèbres d’Australie, décédé en 2006 lors d’un rallye auto. Il s’agira à la fois d’un biopic et d’une exploration de la complexité de cette personnalité, apparemment rongée par des démons intérieurs et de graves problèmes d’affirmation de soi.
Offspring-300La chaîne se montre pour le moment incapable de confirmer quoi que ce soit sur le sort d’Offspring (laquelle est d’ailleurs en train de décrocher une adaptation US). Party Tricks est également en attente d’une décision ; les deux série ayant Asher Keddie dans le rôle principal, les questions d’emploi du temps doivent sûrement s’ajouter aux autres considérations. On ne peut pourtant pas dire que le network ait tellement d’autres options à l’heure actuelle, la plupart de ses dernières fictions ayant été des déculottées d’audiences…

Eleven
Neighbours-300Sur la petite sœur de Ten sur le numérique, Neighbours a posé ses valises il y a quelques années déjà. Le soap fêtera en mars ses 30 années d’existence et à cette occasion, des épisodes spéciaux seront diffusés, avec le retour de personnages passés de la série et donc de personnalités australiennes, telle Delta Goodrem, ainsi qu’un documentaire spécial, incluant des interviews de stars ayant démarré leur carrière dans la série, comme Kylie Minogue ou Guy Pearce, on s’excuse du peu.
La chaîne diffusera également la 3e saison de Mako: Island of Secrets (le spin-off de H2O), qui vient de recevoir des fonds.

La télévision payante est en Australie très à la traine par rapport à la télévision gratuite, surtout si l’on compare à d’autres pays. C’est essentiellement le groupe FOXTEL qui assure la permanence. Généralement, ce que la fiction payante n’a pas en quantité, elle le compense en qualité, mais depuis un ou deux ans, FOXTEL se montre encore plus agressive en matière de fiction, ce dont on ne va sûrement pas se plaindre. L’objectif en 2015 est essentiellement d’améliorer l’offre de dramas, tout en réduisant les prix et en améliorant les packs de chaînes. Voici celles qui offriront des fictions originales ; chacune ayant une problématique différente.

AustralianetworkIcon-Showcase-100Chaîne « historique » de la télévision payante, autant que faire se peut en tous cas, la chaîne australienne n’a pas des séries originales très souvent, mais quand ça a été le cas par le passé, ça a donné Cloudstreet ! On ne peut donc attendre que de pied ferme la venue de sa nouvelle fiction, et, oui, je parle au singulier mais vous allez voir que Showcase a toutes les raisons d’en faire son évènement majeur de 2015 vu les tendances de l’année ainsi que son générique.

Showcase
HughDancy-300 Il s’agit bien-sûr de Deadline Gallipoli, la fiction historique commandée pour le centenaire de la bataille de Gallipoli, cette fois du point de vue des journalistes qui ont couvert l’évènement. Avec Sam Worthington (Avatar), Hugh Dancy (ci-contre ; Hannibal), Charles Dance (Game of Thrones et prochainement Childhood’s End), Rachel Griffiths (Six Feet Under, Brothers & Sisters, Camp, House Husbands, etc etc etc), Anna Torv (Fringe) ou encore Jessica De Gouw (Arrow, Dracula), il va y avoir du beau linge ! Et plein de possibilités pour vendre la série à l’international, je parie… Au total, quatre épisodes sont prévus pour cette mini-série dont Worthington est également producteur exécutif.

AustralianetworkIcon-SoHo-100C’est sur la petite SoHo (anciennement W) qu’il se passe actuellement le plus de choses en matière de télévision payante. Depuis son changement de nom et d’identité en 2012, la chaîne avait lentement posé des jalons ; le succès de Wentworth en est un et non des moindres, et en plus il dépasse largement les frontières australiennes. Mais en 2015, on devrait passer un nouveau seuil encore avec la confirmation d’une grosse annonce. Les exécutifs de SoHo semblent prendre leurs leçons auprès de Netflix…

SoHo
APlacetoCallHome-300Sur SoHo, l’évènement c’est qu’A Place to Call Home a été récupérée… et d’emblée renouvelée pour deux saisons ! La distribution entière a signé, ce qui implique qu’aucun changement brutal n’est à prévoir quand la série reviendra ; des conditions uniquement rendues possibles par le fait que le deal inclut que la production sera toujours assurée par Seven, et que FOXTEL se contente de diffuser la série en première intention. On ne verra cependant pas les nouveaux épisodes avant au moins la fin 2015 (la production ne reprenant qu’en mars).
The Kettering Incident sera quant à elle une mini-série en 8 épisodes. Le thriller aura pour décor une petite ville de Tasmanie (Kettering est justement le nom de l’endroit). Elizabeth Debicki (vue dans The Great Gatsby et bientôt dans le film/remake de The Man from U.N.C.L.E.) et Matthew Le Nevez (Offspring) tiendront les rôles principaux. La série est co-produite par BBC Worldwide, ce qui signifie sûrement de bonnes choses pour sa distribution internationale.
Wentworth-300En attendant, la chaîne SoHo a également la troisième saison de la série carcérale Wentworth, en préparation pour le courant 2015. Ce n’est pas une énorme surprise, non seulement en raison du succès de la série, mais aussi parce que cette annonce n’a rien de récent ; en fait le tournage a repris dés le courant mars ! Le prequel/reboot/reimagining de Prisoner s’affirme comme un classique de la série carcérale, et rassemble d’après la chaîne environ 1,2 million de spectateurs (et 1,8 million en saison 1). Dans un pays où les chaînes gratuites s’estiment déjà heureuses en dépassant 900 000 spectateurs (les temps sont durs, avant c’était le million), on comprend que la poule aux œufs d’or ne soit pas prête de disparaître.

AustralianetworkIcon-BBCFirst-100Jusqu’à présent, BBC First était un peu l’équivalent de BBC America aux USA : une chaîne diffusant des séries britanniques, et basta. En 2015, toujours comme sa consœur BBC America depuis peu, elle va se pencher sur la production australienne avec ce qui est, espérons-le, la première série d’une longue liste ! Et pour se faire aider, c’est tout simple : BBC First a enrôlé le savoir-faire britannique. Doublement plus alléchant, non ?

BBC First
DavidWenham-300La première série originale de BBC First est ainsi une co-production avec BBC Two et UKTV : Banished, c’est son nom, est créée par Jimmy McGovern (oui, LE Jimmy McGovern, qui décidément se plaît en Australie après avoir participé à Redfern Now) et nous plonge dans le 18e siècle alors qu’une colonie pénitentiaire britannique est fondée en Australie. Le thème est résolument à la mode ! Il existe en effet deux autres projets autour de ce sujet : Iron Belly au Canada, et… The Secret River sur ABC1. L’Australien David Wenham, ci-contre et plus connu pour ses rôles au cinéma mais vu dans Better Man et Top of the Lake, incarnera le rôle principal, celui du capitaine Arthur Phillip, le tout premier gouverneur de la Nouvelle-Galles du Sud. Parmi les acteurs britanniques, mentionnons entre autres l’ami Russell Tovey (Being Human, Him & Her, What Remains, et qui sera en janvier récurrent dans la saison 2 de Looking).

AustralianetworkIcon-TheComedyChannel-100Bien que FOXTEL ait annoncé mettre l’accent sur le drama, le groupe investit également dans la comédie, sur la chaîne idéale pour ça… Il s’agira pour The Comedy Channel d’un retour dans le domaine de la fiction originale, abandonné pendant quelques années au profit de la diffusion de séries étrangères et de programmes humoristiques non-scriptés. Un retour qui devrait d’ailleurs se faire en fanfare…

The Comedy Channel
KathandKim-AU-300Cette série n’est pas n’importe laquelle : le projet annoncé est une comédie co-créée par Rick McKenna et Laura Walters. Le premier a produit Kath & Kim (la version originale australienne, ci-contre), la seconde a été productrice d’Angry Boys ; inutile de dire que juste avec ces informations, on sait déjà que ça va être un hit ! En tous cas on devine sans difficulté que c’est la logique derrière son acquisition. Pour le moment, il y avait encore assez peu d’éléments sur lesquels communiquer à ce stade, hors le fait que 20 épisodes sont prévus ; le pitch et le cast, eux, restent flous.

Pour ajouter à tout cela, ajoutons que Netflix a officialisé son arrivée en Australie (et en Nouvelle-Zélande) en mars, c’est-à-dire peu après la reprise des hostilités et de la mesure d’audience. Ça devrait mettre de l’ambiance !
Comme toujours je vous encourage à aller taquiner les tags, vous y trouverez des news et/ou des reviews sur la quasi-totalité des fictions évoquées aujourd’hui, à quelques nouveautés près. N’hésitez donc pas à y faire un tour parce que, allez, tous en chœur : « les tags sont nos amis pour la vie ».

par

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

2 commentaires

  1. Toeman dit :

    Il fut un temps où les upfronts australiens me faisaient quand même plus vibrer par leur contenu. J’attendais avec une certaine excitation Hiding, mais ta récente review et d’autres que j’ai pu lire ailleurs ont quand même freiné un peu tout ça. Reste qu’on a quand même de super noms sur les rangs et peut-être qu’Essie Davis reviendra dans de projets plus ambitieux la saison prochaine. (Ah ah, pour le clin d’oeil ! Le deuil était déjà plus ou moins fait, je prends ça comme du bonus 😉 )

    Deadline Gallipoli a quand même l’air d’avoir de l’ambition, mais le sujet n’est pas un favori, personnellement, ce qui tombe assez mal pour le coup.

    Je jetterai un oeil sur The Principal, sans doute.

    Oui, je lis et commente un peu 3 mois après. C’est dire à quel point je suis un peu à la ramasse. Merci de continuer à faire ces upfronts australiens, je n’arrive plus à suivre toutes les news et sans toi, je crois que je serais forcé de baisser les bras.

    • ladyteruki dit :

      Je te trouve défaitiste mais je ne t’en veux pas, c’est aussi l’ambiance australienne qui veut ça.
      Il y a des projets qui me plaisent sur le papier, quand même, comme Little Lunch (en plus j’ai vu que les créateurs de la série auditionnaient dans l’école de leurs enfants, j’ai trouvé ça mignon), et Family Law, parce que Tony Ayres pourrait faire ce que je n’ai pas trouvé réussi dans Off the Boat, avec un peu de chance. Banished et The Secret River ont l’air intéressants, aussi ; Banished commence bientôt au Royaume-Uni, donc on sera fixés. Et, oui, The Principal aussi semble pas mal, d’autant que ce sera vite fait !
      Je crois que le problème des Upfronts, c’est qu’on ne prend pas toujours la mesure de ce qui va au final être un bon coup téléphagique ; un pitch, ça peut parfois ne pas servir une série… ou au contraire donner une vision exacerbée de ses qualités. Tiens, un exemple évident : quand tu vois Glitch sur le papier, t’as une grosse impression de déjà vu et t’en as déjà marre rien que de lire le résumé… mais en fait qui sait ? On ne peut pas prédire ce genre de choses. Donc t’en fais pas, les affaires vont reprendre 😉
      Et tu es le bienvenu pour commenter de jour comme de nuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *