Top 5 des questions à ne pas poser après une projection

23 avril 2015 à 15:00

A Séries Mania ou ailleurs, on les connaît bien, ces gens qui lèvent la main à la fin d’une projection pour interroger l’équipe d’une série, et qui profitent qu’on leur a donné la parole pour sortir des âneries. Une vie ne suffirait pas à les cataloguer, alors ne parlons aujourd’hui que des 5 cas les plus insupportables et/ou ridicules possibles.
Bien-sûr, je ne parle pas de vos questions, les vôtres sont très bien. *éponge son front*

PublicFestival-650

5 – « Est-ce qu’on peut voir les autres épisodes ? »
Non. La réponse est presque toujours non. Si on découvre la série en festival et que ce n’est pas américain, britannique ou français, non, ça ne passe sûrement nulle part. Arrêtez de demander ça. Personne ne va distribuer des DVD avec sous-titres à la sortie de la séance.

4 – « Dans l’épisode 1, on a pu voir que le personnage hésite à appuyer sur le bouton nucléaire. Est-ce que dans les épisodes suivants il appuie sur le bouton ? Et je me demandais ce qui se passerait s’il appuyait sur le bouton ?  Est-ce que la planète va être détruite ? Et dans ce cas-là le personnage va-t-il mourir pulvérisé par une bombe ou mettra-t-il fin à sa vie par culpabilité ? Mangera-t-il du saucisson avant de mourir ? J’ai cru remarquer qu’il mangeait du saucisson pendant la scène au restaurant, retournera-t-il manger du saucisson dans ce restaurant-là avant de mourir ? Et dans ce cas, le forcera-t-on à payer l’addition ? Voilà, c’est tout ce que je me demandais sur ce qu’on a vu ».
Je sais qu’il y a 712 raisons pour lesquelles personne ne croît vraiment que la majorité des séries montrées en projection vont un jour être diffusées en France (voir question précédente), mais tu veux pas que le scénariste t’envoie les scripts de tous les épisodes suivants par coursier, non plus ?

3 – « Ça m’a beaucoup rappelé… »
L’équipe de la série est sûrement ravie d’apprendre que le travail fourni pendant plusieurs mois autour de l’écriture, la pré-production, le tournage, la post-production et finalement la promotion autour de la diffusion, est en fait à vos yeux une copie d’une autre série. Merci d’avoir pris la parole pour ça.
Et c’est pas une question.

2 – « Alors moi je voulais dire que j’ai beaucoup aimé… »
Rien qu’une fois j’aimerais voir quelqu’un commencer une intervention par « moi je voulais dire que j’ai pas du tout aimé et c’est de la grosse merde ».
Et c’est pas une question.

1 – « Je voulais réagir sur ce qui a été dit, parce que votre série parle de confiture à la fraise et j’ai trouvé que du coup la représentation des tartines de camembert était très inégale voire inexistante. »
Parce que la série s’appelle Strawberry Jam et que c’était une série sur la confiture à la fraise. Si tu voulais une série sur les tartines de camembert il fallait aller à une autre projection. En fait, 90% des autres projections étaient sur les tartines de camembert.
Et c’est pas une question, bon sang !

…On ne peut pas tous les nommer, mais attribuons une mention honorable au festivalier qui commence à pleurer au micro, à celui qui parle parle aux créateurs de la série comme s’ils étaient responsables à eux seuls des phénomènes négatifs dépeints dans la série (terrorisme, par exemple et au hasard), celui qui passe le micro directement à sa voisine parce qu’ils sont venus ensemble.
Enfin, un prix spécial du jury à l’abruti qui est toujours fier de commencer sa question à l’équipe d’une série somalienne par une comparaison avec la seule série somalienne qu’il connaît.

par

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *