Life in black and white and white and white

22 septembre 2015 à 20:09

Il n’existe aucun univers parallèle dans lequel CBS commande la nouvelle comédie Life in Pieces sans penser à Modern Family… Pas de chance, Life in Pieces débute justement alors que la déchéance de Modern Family vient d’être actée pendant les Emmy Awards (une cérémonie qui lui avait fait une place injustement belle jusque là).

Ce n’est pas que Modern Family soit LA SEULE série familiale de la planète, loin de là. Pas même la série comédie familiale. Mais la structure de Life in Pieces ne fait rien pour s’éviter des comparaisons, étant donné que dans ce premier épisode, l’histoire de trois branches d’une même famille se joue à l’écran de façon indépendante, avant de se retrouver dans une quatrième intrigue qui est également une réunion de famille. En gros, c’est le scénario-type de Modern Family, mais au lieu de choisir d’intercaler les scènes pour passer d’une storyline à l’autre, Life in Pieces va les diffuser les unes après les autres. Voilà, c’est ça, son grand concept.
Un concept qui en outre ne s’enrichit pas des sujets choisis : un jeune couple qui n’en est qu’au temps des premiers rendez-vous, une famille de trois enfants, et un couple qui vient d’avoir un bébé, composent la génération formant l’essentiel des épisodes. Il faut en outre ajouter que tout le monde est blanc, et que le seul personnage de couleur est vaguement secondaire, et placé dans une position peu enviable, présentée de façon ridicule.

LifeinPieces-650

Quant aux intrigues elles-mêmes, plus cliché, on ne peut pas. Entre le jeune couple qui veut concrétiser après un dîner mais ne trouve pas d’endroit pour le faire (mais les obstacles continuent de se, hm, dresser entre le mec et le sexe), le couple qui réalise que ses enfants grandissent (où comme d’habitude c’est la mère qui est mortifiée de voir ses « bébés » grandir) et qui prend un coup de vieux, et le couple qui hésite entre peur de ne pas savoir s’occuper du bébé et peur que le vagin de Madame ne soit plus utilisable (et évidemment Monsieur a plus peur pour SA vie sexuelle que pour le bien-être de sa femme), franchement on a vu plus révolutionnaire.
C’est d’autant plus affligeant que les personnages n’ont pas vraiment de personnalité, ils sont simplement un rôle. Il y a une petite esquisse du côté du couple de Colin Hanks (il a l’air d’être l’intello de la famille, et il y a une vague blague autour du fait que son père ne se rappelle jamais du nom de son épouse. Peux pas le blâmer, je sais même pas s’il a été prononcé à l’écran pendant ce pilote), mais pas de quoi s’exciter. Les personnages réagissent parce qu’ils sont un père, une mère, un petit-ami, une épouse… et n’ont pas d’existence en-dehors. Je remarque que la série est si peu désintéressée de qui ils sont qu’elle ne nous dit même pas ce qu’ils font dans la vie (hormi un dont on apprend qu’il est médecin, mais alors, cherchez pas à demander la spécialité). C’est vraiment le service minimum. Tout le concept repose sur une idée : chaque branche de la famille exprime un sujet qui potentiellement peut parler de VOTRE vie à vous, péquin moyen. Zêtes flattés, hein ?
Nan mais en fait, ne le prenez pas pour vous, Life in Pieces est avant tout destinée aux flyover states où, si tout se passe bien, aucune station ne boycottera cette série. L’idée est de ne surtout fâcher personne, de voler sous un maximum de radars, de ne faire aucune vague, de n’avoir strictement rien de particulier qui fasse parler de Life in Pieces, par crainte qu’on en parle en mal (quitte à risquer l’effet Streisand). Limite ça soulagerait sûrement CBS si la série pouvait faire des audiences en catimini sans que personne ne se doute de son existence, avec uniquement des sujets aussi inoffensifs que possible. On donc a hâte de voir les prochains épisodes dans lesquels ils vont s’engueuler pour savoir qui sort la poubelle, devoir partager une salle de bains pour la première fois, ou perdre un enfant dans un supermarché. Que d’excitation en perspective ! Et de rires, surtout, parce que rappelez-vous : c’est drôle !

Ouais. Ou alors on peut aussi attendre que Life in Pieces se fasse annuler. Rassurez-moi, ça ne devrait pas trop tarder ?!

par

, , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *