Fun fact du lundi 14 novembre 2016

14 novembre 2016 à 20:00

FunFact-650

Le saviez-vous ? Depuis que les relations entre l’Ukraine et la Russie se sont… comment dire ? Refroidies ? Voilà, disons ça. Eh bien depuis lors, l’une des plus importantes batailles livrées à la télévision ukrainienne est celle de la langue ; or, la semaine dernière, le State Cinema Council a durci le ton et décidé d’appliquer aux séries tournées en russe la loi visant à la « protection de l’espace radio en Ukraine », qui permet de révoquer des autorisations de diffusion depuis le 1er janvier 2014, notamment aux séries (considérées comme) russes.
La chaîne Ukrayina, en particulier, est très touchée, puisqu’elle co-produit (soit par elle-même, soit par le biais de sa société de production TelePro) de nombreuses séries avec des chaînes russes, ou les produit en russe pour mieux les vendre. Ainsi sa série policière à succès Agenti Spravedlivosti (ci-contre), a opté pour un choix radical : ses producteurs ont annoncé que sa troisième saison, contrairement aux deux précédentes, ne serait plus tournée en russe mais bien en ukrainien.
Mais de nombreuses autres séries ont vu le couperet tomber : le mélodrame Solnze v Podarok, financé par la chaîne Rossiya1, tourné à 30% hors d’Ukraine, et en russe, qui venait de commencer sur Ukrayina sous le titre Ya Daruyu Tobi Schastya, a vu son autorisation annulée. Idem pour la comédie politique Nedotorkani, même si ses producteurs ont d’ores et déjà annoncé vouloir faire appel de cette décision. Les choses ne risquent pas de s’arranger puisque depuis le début du mois, les autorités de l’audiovisuel ukrainien planchent sur de nouveaux textes visant à accroitre dans les quotas des chaînes la part de productions nationales en ukrainien.

agentispravedlivosti-300

par

, , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.