Fun fact du mercredi 19 juillet 2017

19 juillet 2017 à 20:00

FunFact-650

Le saviez-vous ? Le premier sitcom, Pinwright’s Progress, est apparu en 1946, mais il faut attendre 4 ans avant qu’apparaisse le premier sitcom incluant des rires enregistrés. Cette invention haïe par certains, on la doit à un ingénieur du son, Charles Douglass, qui invente d’abord un procédé inspiré par certains usages en radio pour améliorer les rires d’un public assistant à une émission en direct. Progressivement, son outil est étendu aux séries enregistrées qui commencent à émerger, en particulier pour éviter que des rires n’aient l’air de s’arrêter brutalement à cause des choix de montage. A force de travailler sur son invention, Douglass finit par créer une véritable « boîte à rires » qu’il suffit de déclencher (en jouant de ses touches comme d’un organe) pendant un tournage pour compenser l’absence, ou la timidité, des rires du public présent. Mais comme Douglass est alors un employé de CBS, et qu’il a construit l’engin sur son temps de travail, le network finit par obtenir la propriété de la fameuse « boîte à rires », quand bien même elle se détériore rapidement. Trop tard : le procédé du rire enregistré a séduit les exécutifs. Passé à son compte, Charles Douglass commence donc à fabriquer des appareils de plus en plus perfectionnés ; il en aura le monopole jusque dans les années 70.
Le premier sitcom à en avoir fait usage est The Hank McCune Show, en 1950 (ci-contre) ; la série n’a duré que 3 mois, mais les rires enregistrés, eux, lui ont survécu. Et même si tous les sitcoms de l’époque n’y ont pas forcément recours (Beulah ou The Goldbergs, par exemple, n’ont utilisé aucun rire enregistré au cours de leur production, non plus qu’I Love Lucy), entre autres parce que la « boîte à rire » a toujours été très controversée, la méthode n’a cessé de faire de nouveaux adeptes. Bien qu’aujourd’hui numérisée, elle existe toujours…

thehankmccuneshow-300


La « laff box » de Douglass, basée sur une machine à écrire.

par

, , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.