Fun fact du dimanche 4 mars 2018

4 mars 2018 à 20:00

FunFact-650

Le saviez-vous ? En Suisse où l’on consulte les électeurs très régulièrement sur toutes sortes de sujet, on votait ce weekend sur la question de la redevance : c’était l’initiative surnommée « No Billag ». Billag est le nom de l’entité collectant actuellement la redevance pour la redistribuer ensuite dans le financement de la télévision et la radio publiques suisses. Ainsi soumise à un referendum, cette proposition issue d’un mouvement populaire a trouvé une réponse plutôt claire et nette : 71,6% des Suisses veulent conserver la redevance. Tous les cantons ont voté unanimement !
Bon, pas de chance, l’organisme Billag est de toute façon amené à disparaître en 2019, date à laquelle c’est la société privée Serafe qui sera en charge de collecter la redevance : cette dernière est donc, de toute façon, amenée à évoluer, ne serait-ce que parce qu’il y aura effectivement disparition de Billag ! Reste que les Suisses ont aujourd’hui réaffirmé leur volonté de financer l’audiovisuel public ; l’initiative préconisait en effet que la disparition de la redevance conduise le groupe SSR (responsable de la TV et de la radio publiques) à opter pour un financement reposant sur le don et des systèmes d’abonnement. L’audiovisuel public n’est cependant pas resté sourd aux critiques nées pendant le débat sur le referendum, et a annoncé un plan quinquennal de réduction de ses dépenses. Elle recentrera ses activités sur trois pôles (information indépendante, culture et offre numérique), et la diffusion de films ne sera plus interrompue par la publicité.

par

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

1 commentaire

  1. Il ny a pas si longtemps, les Suisses ont voté comme on leur a dit sur le service public , sinon tiens, exactement les mêmes arguments cétait le démantèlement des différents services. Plus de service universel téléphonique qui est plus cher que le même service commercial proposé par le même fournisseur. Plus de bureaux de Poste. Plus dinvestissements pour le train. Swisscom connait des problèmes à répétition La Poste ferme ses offices quand même, en plus des quelques problèmes de corruption chez CarPostal. Les CFF pas mieux Mais au moins, les Suisses on voté comme il faut. Ce que ces résultats montrent, et que les médias du bien ne chercheront pas à comprendre, cest que 28,4% des VOTANTS sont prêts à se débarrasser de la redevance. Cette taxe anti-sociale concerne toute la POPULATION, on est donc très probablement dans du 50-50. Chapeau bas à la cohésion sociale que seule la SSR peut nous fournir. custom written essays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *