Fun fact du vendredi 30 mars 2018

30 mars 2018 à 20:00

FunFact-650

Le saviez-vous ? Donner plus de place aux scénaristes féminines permet aussi de réinventer la façon dont on écrit les personnages masculins. Par exemole, la scénariste Deb Cox explique sa décision de développer East of Everything par une idée directrice, celle d’explorer des personnages masculins sous un angle purement dramatique : « Nous les voyons souvent dans la peau de flics ou de docteurs ou… d’une sorte de héros, mais ce n’est pas souvent qu’ils apparaissent comme devant gérer des difficultés émotionnelles ». Co-créée avec le scénariste Roger Monk, East of Everything s’attarde donc sur le parcours d’un homme qui, après la mort de sa mère, revient dans la maison de Broken Bay où il a grandi, et doit régler les affaires du passé qu’il avait laissées en suspens pendant de nombreuses années.
Broken Bay est d’ailleurs un lieu fictif qui, outre son nom servant de parfaite métaphore à l’état d’esprit du personnage principal, doit son nom à Byron Bay et à la réserve naturelle de Broken Head, les points les plus à l’Est de l’Australie. Cela faisait 10 ans que Deb Cox voulait y tourner une série, mais les impératifs financiers de SeaChange en avaient voulu autrement ; les 6 premiers épisodes d’East of Everything, tournés en l’espace de 3 mois sur place, ont permis d’enfin réaliser ce souhait.


par

, , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.