Fun fact du mardi 10 juillet 2018

10 juillet 2018 à 20:00

FunFact-650

Le saviez-vous ? Apparue plus tardivement que dans d’autres pays anglophones, la télévision australienne est encore jeune dans les années 60, et par conséquent onéreuse à produire. Pour cette raison, 80% des programmes diffusés en Australie sont des imports… un chiffre qui grimpe jusqu’à 97% pour les séries ! Et ça n’enchante guère les diverses organisations professionnelles, qui y voient là un frein à l’épanouissement professionnel et salarial dans le secteur audiovisuel. En 1963, le gouvernement australien charge donc le sénateur Victor Vincent de piloter le Select Committee on the Encouragement of Australian Productions for Television (plus couramment appelé le « Vincent Committee ») pour apaiser les esprits et peut-être trouver une solution au passage. Cette solution ne va pas vraiment vous surprendre : le Vincent Committee prône entre autres l’instauration d’un quota de productions nationales, d’abord évalué à 9% de la part totale des programmes diffusés. C’est plutôt bas mais même cela, le gouvernement rechigne à l’implémenter ; quant aux diffuseurs privés, ils ne sont pas très enchantés par les recommandations salariales du rapport final d’octobre 1963. Pourtant, l’impulsion se poursuit pendant les années suivantes, le quota de productions australiennes étant même élevé à 50% des programmes en 1965.
Des ajustements seront ensuite implémentés par la suite : à partir de 1971, la fiction connaît également un seuil spécifique, avec un minimum de 8h de fiction australienne devant être diffusée par tranches de 28 jours ; l’année suivante ce sont spécifiquement 50% des programmes diffusés en primetime qui doivent être produits en Australie, et ainsi de suite, généralement suite à des campagnes provenant syndicats. A l’époque ignoré voire décrié, le Vincent Committee a donc beaucoup fait pour la télévision australienne…


par

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *