Families belong together

5 janvier 2020 à 22:53

Tipeee

Oh mon Dieu ! Première review de l’année portant sur une série lancée en 2020 ! C’est toujours plaisant, les premières fois de l’année…
Même si j’avoue que Party of Five n’est pas nécessairement un coup de cœur ; d’ailleurs j’admets bien volontiers n’avoir jamais accroché à la série originale (qu’en plus j’ai découverte sur le tard), ce qui n’aide pas. Mais ce qui fait l’intérêt de Party of Five, ce n’est pas la nostalgie, c’est plutôt la façon de l’ancrer dans l’actualité. On nous avait prévenus : au lieu de tuer les parents de la série, Party of Five promettait de les faire expulser par les services d’immigration. Au lieu des Salinger, la nouvelle mouture de la série nous parle des Acosta, et des défis spécifiques qu’ils rencontrent.

Première constatation : Party of Five a pris très au sérieux son changement de contexte. L’expulsion des parents n’apparaît pas comme un prétexte mais un véritable game changer, dont les répercussions vont bien plus loin que forcer les enfants Acosta à s’entraider malgré leur jeune âge. Et que ce thème prenne tant d’importance dés le pilote est d’ailleurs fort appréciable ; je me souviens que le pilote de la série originale semblait finalement peu jouer sur l’émotion générée par le décès des parents Salinger. Pourtant cinq orphelins, ce n’est pas rien, dramatiquement ! Party of Five des années 90 n’avait pas vraiment envie d’en faire quelque chose.
La nouvelle version de Party of Five semble au contraire, dés le départ, prendre beaucoup plus au sérieux les émotions de chacun, et comment celles-ci sont directement connectées à la raison de l’éloignement. Et d’ailleurs, c’est un éloignement, pas une disparition. Cela modifie considérablement la dynamique ainsi que les perspectives futures…

Outre la douleur, apparaît aussi un nouveau sentiment, une profonde impression d’injustice, qui enrichit vraiment l’éventail des réactions de ces enfants ; il y a aussi une peur, une insécurité quant au statut DACA du plus âgé d’entre eux. Quelque chose dans ce premier épisode ne dit pas simplement que la vie de ces personnages a basculé, mais qu’elle est incertaine désormais… parce qu’elle ne dépend pas que d’eux, et des efforts qu’ils vont fournir, quand bien même ils seraient prêts à les fournir. Les Salinger ne pouvaient compter que sur eux, mais s’ils réussissaient à faire tourner la baraque, ils avaient une chance de rester ensemble ; les Acosta peuvent parfaitement faire tout parfaitement mais si la loi change, c’est fini pour eux, ils seront séparés. Cette dimension est énorme aussi bien en tant que spectateur, à se prendre dans la gueule, qu’en tant que téléphage, parce que cela ouvre la porte à des subtilités narratives très intéressantes.

Hélas, on aimerait que ce genre d’attention ait été portée à tous les ingrédients de Party of Five. Ce n’est pas le cas. Le domaine qui semble le plus négligé est celui du cast : certains des membres de la distribution sont mauvais. Très mauvais. Alors je ne dis pas que j’étais fan des acteurs de la série originale, mais quel échec de voir Brandon Larracuente (qui joue l’aîné) débiter son texte de façon plate et n’exprimer d’émotion qu’une fois sur deux, au mieux…
Mais pour être honnête, ce n’est pas simplement la faute du cast : de nombreuses lignes de dialogue, en particulier au début de l’épisode, ne provoquent rien d’autre que l’ennui ; les articulations du récit sont parfois très grossières ; l’épisode manque de rythme ; la réalisation est paresseuse… On est là devant une série qui à plusieurs égards fait le strict minimum, du travail propre mais sans plus. C’est vraiment dommage de ne pas avoir eu le même soucis d’exigence pour tout.

Résultat, je ne peux pas dire que je sois beaucoup plus fan de cette version que de la précédente. Un peu mais pas de beaucoup. Peut-être que dans quelques mois je m’enfilerai quelques épisodes si je veux un tear jerker facile, mais au-delà de ça, il n’y a vraiment pas de quoi s’exciter.

Tipeee

par

, , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

1 commentaire

  1. Tiadeets dit :

    Dommage que la réalisation et tout le reste ne suive pas parce que ce sujet est très intéressant et très actuel. :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.