L’éducation sentimentale

7 septembre 2008 à 18:21

Faisons ensemble un petit tour d’horizon des séries que ma sœur regarde et apprécie spontanément, si vous le voulez bien…

Il y a eu Los Angeles Heat qu’on regardait le soir, je crois, en semaine. Ou peut-être le samedi. Ou certainement les deux.

Il y a eu, oh mon Dieu oui il y a eu, les épisodes d’Agence Acapulco, elle en était parfaitement dingue. Pour vous en assurer, il y a un test infaillible : vous la lancez sur sa réplique culte ! Prononcez la
première phrase de ce dialogue et imparablement elle enchaînera sur la suivante :
Ashley – Mike, mais tu ne penses qu’à « ça » !
Mike – Mais à quoi peut-on penser d’autre ?
Comme ça, là, ça n’a l’air de rien, mais ma main au feu qu’elle battra des deux mains, extatique, et vous parlera ensuite de Cat avec une lueur étrange dans les yeux.

Il y a eu Sunset Beach. Je crois même qu’elle en a enregistré. Ce qui est au moins aussi absurde que quand un soap sort en DVD.

Vers la fin des années 90, on a eu une lueur d’espoir avec Buffy. A vrai dire, c’est ma frangine qui m’a vraiment mis le pied à l’étrier en la matière, elle m’a montré de bons moments qu’elle enregistrait, alors que le premier épisode que j’en avais vu ne m’avait pas du tout convaincue. On peut dire qu’on tenait le bon bout, à cette époque.

Las, j’ai quitté la maison en cours de route et l’éducation téléphagique de ma soeur s’est arrêtée là. Tout au plus avait-elle fait l’acquisition de quelques coffrets VHS (oui, ça date) de saisons d’Urgences qu’elle avait trouvées çà et là, ou bien regardait-elle avec moi, à l’occasion, quelques Friends, Rude Awakening ou The War Next Door lorsque je rentrais le week end et que je regardais ce que ma mère avait enregistré en mon absence. Mais sans grande conviction.

Il faut dire que ma soeur est un public sacrément difficile. L’émotion, déjà, ce n’est pas son truc. Sitôt qu’une série s’emploie à essayer de jouer sur la corde sensible, elle se referme immédiatement, et dans ces cas-là au lieu de regarder l’écran, c’est moi qu’elle surveille pour me voir réagir, et se délecte de mes émotions. Pour le rire, elle est meilleur public mais reste toujours maîtresse d’elle-même et ne rit jamais complètement.
Elle manifeste toutefois beaucoup d’intérêt pour les séries, aussi nous retrouvons-nous régulièrement devant un écran pour que j’essaye de lui élargir ses horizons.

Fort heureusement, j’ai atteint quelques objectifs par le passé : Sex & the City, Desperate Housewives, Lost, KYLE XY, Eureka
Plus récemment, elle a bien réagi à Samantha Who?, et m’a même emprunté la première saison de Battlestar Galactica qu’elle avale à une cadence plus que louable quand on connaît son emploi du temps.

Du coup, quand cet après-midi, nous avons fixé un rendez-vous à samedi prochain, qu’elle m’a confirmé qu’elle n’avait pas fini la 1e saison de Battlestar Galactica, et que donc il nous fallait trouver un programme téléphagique pour cette occasion.
Ce qui d’une part me réjouit, puisque j’aime contaminer mon prochain et disséminer le virus de la téléphagie, mais aussi m’effraye car devant ce public particulier, je ne sais pas trop que proposer. J’essaye autant que possible d’éviter de simplement transférer mes propres préférences (par exemple en ce moment, bien que ce soit mon obsession, je ne lui soumettrai pas Reba) et de m’adapter à ses goûts, mais quand on voit ce qu’elle regarde, il est assez difficile de dessiner une tendance : il n’y a pas de genre, pas de forme, pas de sujet qui semble l’attirer plus particulièrement qu’un autre. Les séries « grand public » semblent a priori fonctionner mais il y en a aussi de nombreuses autres qui glissent sur elle.
Ouais, c’est pas facile de transmettre la téléphagie.

D’où ma question : je lui montre quoi ?

par

, , , , , , , , , , , , , ,

Pin It

2 commentaires

  1. Nakayomi dit :

    Oh, elle les a encore les épisodes de Sunset Beach ? (Nan, parce que bon… Je suis un immanquable, mais j’ai jamais vu… Rien de plus frustrant pour un fan d’Eddie… Même si j’ai vu l’essentiel : en boxer blanc, pendant un strip… lol)…

    Hum… Donc oui… Sinon… Vaste question là… Rhétorique je l’espère, parce que comment conseiller juste avec ces quelques exemples qui ne dessinent rien ?!
    Entre Desperate Housewives et Sex & The City (enfin, d’après le peu que j’ai vu), peut-être The Starter Wife (bon, ça n’a rien de bien extraordinaire, et le début est affreux, mais ça s’améliore)…

    Là, c’est tout ce qui me vient…

  2. freescully dit :

    Et puisque tu parlais de Six Degrees il y a quelque temps, je ne sais pas si tu as réussi à avoir les derniers épisodes, mais peut-être que tu peux tenter ça…
    Sinon au hasard, Dirty Sexy Money ? Lipstick Jungle ? Cashemere Mafia ?

    C’est un peu difficile comme choix, ça ne tiendrai qu’à moi, je ferais découvrir Carnivale et Dead Like Me, mais ça colle pas vraiment avec ses choix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *