Rituels

23 mai 2010 à 23:12

C’est tellement ridicule que j’hésite à en faire un post ; mais je me demandais si j’étais la seule à avoir une sorte de rituels devant certains génériques ?

L’une des raisons pour lesquelles on aime qu’une série qu’on regarde ait un générique (ou un truc équivalent qui fasse illusion pendant une dizaine de secondes), c’est parce que c’est en quelque sorte le comble du comble téléphagique : regarder une série, de par sa récurrence semaine après semaine sur nos écrans, crée un lien affectif, et retrouver un générique semaine après semaine renforce ce lien affectif. C’est encore plus familier que les personnages, parce que les personnages ne font pas la même chose d’un épisode à un autre, alors que le générique est le même (sauf cas particulier comme Weeds).

Le moment du générique, c’est le moment où l’on est certain d’être là où on devrait être, le cérémonial de retrouvailles par excellence. Ça et, quand on a de la chance, de la musique sympa et de jolies images. Le générique d’une série, c’est cet instant de communion avec l’univers que vous êtes venu chercher, le moment où la téléphagie s’exprime pleinement, le sentiment à la fois de confort (c’est ma série !) et d’excitation (que réserve ce nouvel épisode ?) à son maximum.

Et donc, personnellement, devant certains d’entre eux, j’ai tendance à développer des petits rituels, que j’aime la série ou non, c’est plutôt la force de l’habitude couplée avec un thème musical qui s’y prête plus ou moins. Par exemple :
– applaudir pendant le générique de Friends
– taper des mains pendant le générique de Fraggle Rock ou Green Acres
– lancer « bang » à la fin du générique de The Big Bang Theory
– scander « come on, come on » pendant le générique de Rescue Me
– et, depuis quelques jours, claquer des doigts à la fin du générique de 30 Rock
Ce qui en soi n’est pas dramatique pour beaucoup vu que la série est finie, sauf que j’ai une playlist de génériques que je joue régulièrement…

Il ne s’agit pas de chanter le générique en chœur (comme je le fais par exemple pour Une Nounou d’Enfer ; il faut quelques années de pratique pour parvenir à ce résultat, ne le faites pas sans la présence d’un adulte pour vous superviser), y compris quand il n’a pas de paroles (je ne vous raconte pas le nombre de fois où j’ai fait des vocalises plus ou moins tolérables devant Invasion Planète Terre, Battlestar Galactica ou The Tudors…) mais d’avoir un petit signal que je fais sans même m’en rendre compte, épisode après épisode, toujours au même moment et sans raison apparente.

Plus généralement, il m’est arrivé très souvent de m’apercevoir que, pendant que défile le générique que, pour des raisons évidentes, jamais je n’aurais l’idée de regarder en avance rapide, je fais la même moue qu’un personnage, ou le même geste, de façon synchronisée. Je faisais ça déjà quand je regardais MacGyver étant gamine, alors ça ne pouvait pas s’arranger…

C’est que le générique est tellement devenu un rituel qu’on connait sur le bout des doigts, et la playlist n’aide pas évidemment, qu’on finit par se l’approprier totalement. Et que, d’une certaine façon, ces petites habitudes ridicules (que je ne fais presque pas lorsque je ne regarde pas les séries concernées en compagnie d’autres spectateurs… hélas pour ma dignité, j’ai dit « presque ») nous permettent de reconnecter les liens qui s’étaient légèrement distendus entre deux épisodes.
Le générique, c’est vraiment un cérémonial à part entière, et pas juste une video qui permet à la série de tout de suite donner le ton sur son univers, ou une carte de visite. C’est l’équivalent téléphagique de « eh, comment tu vas, je suis trop content(e) de te retrouver ! ».

Alors, juste pour savoir si je dois me faire enfermer, je suis la seule à avoir ces petits rituels, ou pas ?


Je viens de réaliser que je n’ai jamais posté ce générique. Stupeur.

par

, , , , , , , , , , , ,

Pin It

7 commentaires

  1. Scarlatiine dit :

    Quand je tombe sur « La Croisière s’Amuse », souvent, je fais le geste d’Isaac, avec les deux index. Ou devant celui d' »Urgences », si je suis devant mon écran d’ordinateur, je recule sur ma chaise comme Mark ou je me prends à faire le geste de victoire de Benton (je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire). ^^

    Et quand j’étais petite, je me laissais tomber par terre en même tant que Carrie devant le générique de « La Petite Maison… ». xD

    Et je suis certaine qu’il y en a pleins d’autres que je fais inconsciemment…

  2. djoik dit :

    Geste

    je fais le geste « L » avec mes doigt pendant le générique de glee, ou je retiens mon souffle pendant le générique de Lost ou alors je me prends pour simon chase quand je retombes sur le générique de manimal

  3. Scarlatiine dit :

    Tiens, y’en a d’autres qui me sont revenus :

    – chanter le « and loooooooooooooooove » à la fin de celui de « The L Word »

    – remuer le nez pendant celui de « Ma Sorcière Bien-Aimée » (j’ai eu une chienne qui hurlait à la mort à chaque fois qu’elle entendait ce générique, c’était son rituel à elle ^^ Gazette, si tu me lis du paradis des chiens, sache que je pense à toi à chaque fois que je l’entends ^^)

    – devant celui de « Daria », j’essaye d’imiter un sifflement quand elle souffle dans le sifflet

    – l’autre jour, je regardais un épisode de « Arabesque » (moui ? ^^), je me suis surprise à taper sur mon clavier en même temps que Jessica Fletcher

    Donc si tu es à enfermer, moi aussi xD

  4. IWM dit :

    C’est possible que j’en ai oublié mais le seul qui me vient à l’esprit est celui du Prince de Bel-Air, où je ne pouvais m’empêcher de faire comme Will Smith.

  5. Livia dit :

    J’ai toujours eu plutôt tendance à faire des vocalises en profitant du fait que je suis seule devant mon écran (mes oreilles étant immunisées depuis longtemps devant de tels massacres), mais en terme de rituels, les quelques-uns auxquels je penserais :

    _ comme IWM, le générique du Prince de Bel Air avait un effet radical pour me faire faire des gestes bizarres avec mes bras.

    _ le générique de Buffy me faisait toujours brandir un pieu imaginaire, poing serré brandi devant soi, à l’image de l’héroïne lorsqu’il se concluait.

    _ devant ma Sorcière Bien Aimée, je m’amuse toujours inconsciemment à essayer de bouger mon nez comme Samantha.

    _ le générique de Gilmore Girls me colle toujours un grand sourire sur le visage et je finis même parfois par applaudir à la fin pour marquer mon impatience.

    Sinon, actuellement, je me suis surprise à commencer à danser en suivant le générique jazzy de Treme ; et je crois bien que l’habitude est en train de prendre, vu que pour le dernier épisode, j’ai carrément fini debout en train de danser dans mon salon. (Heureusement que je peux profiter d’un visionnage solitaire)

    Mais ces rituels font partie de la magie téléphagique… Le générique est une partie intégrante d’une série, c’est pourquoi la mode qui a consisté à les faire disparaître, même s’il y a une heureuse résurgence maintenant, conduisait par certains côtés presque à une perte d’identité. Il manquait quelque chose pour que la saveur soit complète.

  6. Nakayomi dit :

    Euuuuh… Ben… J’vais me sentir un peu isolé, mais non, j’avoue que je n’ai aucun rituel d’aucune sorte devant les génériques je crois (non, non, même pas celui de tenter le tournoiement à la Wonder Woman devant la série du même nom). Et pourtant, dieu téléphagique sait que j’adore les génériques et que je déteste leur disparition mais voilà. (Par contre, ça m’arrive de prendre des tics de certains persos ou certaines tournures de phrases ou de repiquer des phrases cultes, ça oui…)

  7. Eclair dit :

    « Frasier has left the building » (Frasier)

    « le clap clap » (Friends)

    Mais pas au point de développer des TOCs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.