Faille téléphagique

11 août 2011 à 21:51

Ca paraissait impossible, mais c’est vrai : j’ai découvert une faille téléphagique. Vrai de vrai. Et une énorme, en plus.

Une faille téléphagique ? C’est comme une faille spatio-temporelle, mais avec des séries. C’est absolument ahurissant, vous allez voir. Une vraie manifestation paranormale.

Je suppose que vous estimez bien connaître l’actualité des séries américaines. Chaque saison, vous savez quelle série va voir le jour sur votre chaîne préférée, et sur la plupart des autres. Vous lisez les articles, les news, les grilles, les récapitulatifs, tout ça. Vous décidez de n’en regarder qu’une partie, mais vous savez de quoi il s’agit. Pas vrai ? Quand arrive la rentrée, sur une chaîne populaire, surtout si c’est une chaîne du câble et qu’elle a ses afficionados convaincus qu’elle est au-dessus de la moyenne, vous savez ce qui va arriver sur les écrans américains, par exemple. Et même si ça ne fait pas longtemps que c’est le cas, disons que vous faites ça depuis au moins un ou deux ans.
Globalement on peut dire que vous savez de quoi on parle.

Alors prenons une chaîne. Disons… Showtime. Tous les amateurs de séries connaissent Showtime. On sait qu’il y a des séries comme Nurse Jackie, ou United States of Tara, même si on ne les regarde pas forcément. Et puis bien-sûr tout le monde connaît Dexter. Pas vrai ?
Nan, sans rire, Showtime, ça va quoi, on connait les séries de Showtime !
C’est pas comme si on parlait d’une chaîne obscure comme BET ou TBS, auxquelles personne ne s’intéresse et sur lesquelles la sphère téléphagique francophone reste muette. Là, bon, admettons, on pourrait dire que vous avez des lacunes, personne n’est parfait.
Mais Showtime ? Aha, Showtime ça va, Showtime on connait !

Et si je vous disais que non ? Qu’il y a une série de Showtime que vous ne connaissez pas ? Et qu’en plus, elle a été diffusée il y a moins d’un an ? Vous me riez au nez ?
Vous auriez raison. Ca a été ma première réaction aussi.

Ensuite, j’ai avalé ma langue. Parce qu’après vérification, j’ai découvert que LOOK existait bel et bien.

LOOK est une série de 11 épisodes diffusée d’octobre à décembre 2010 sur Showtime. C’est l’adaptation en série d’un film du même nom de Ron Rifkin. Et on y trouve notamment Claudia Christian, de Babylon 5. Et si vous avez vu passer un épisode de cette série, ou lu une review du pilote (de n’importe quel épisode en fait) ou déniché un bilan de saison, eh bah je vous tire mon chapeau, parce que moi j’ai rien vu de tel. Et là je viens de passer 30mn à chercher, et j’ai pas vu l’ombre d’une cagoule trainer.
Une faille téléphagique, je vous dis. Une série sur une chaîne connue et observée par tous, mais où une série est totalement passée inaperçue.

Du coup je vous encourage à aller visiter le site officiel de la série et à lire ce que Wikipedia nous apprend à son sujet. Ca donne encore plus envie de se donner des baffes pour être passé à côté.
Parce qu’en plus, c’est absolument brillant comme concept.

Une faille téléphagique, je vous avais prévenus.

par

, , , , ,

Pin It

5 commentaires

  1. Maxx dit :

    effectivement étrange.

    Mais apparemment showtime n’a pas fait de promotion pour la série, et le site de la série n’est même pas sur celui de showtime. Elle était diffusé à minuit. Et surtout, elle n’a jamais rediffusé la série

    Par contre je viens de voir que les dvd sortirait apparemment le 29 novembre

  2. ladyteruki dit :

    Oui, j’ai vu ça pour les DVD, et en ce qui me concerne ils sont commandés d’avance.

  3. reno dit :

    bonjour, je dois reconnaitre que je n’en ai jamais entendu parler. très étonnant alors que je suis plutôt bien les news de séries.

  4. ladyteruki dit :

    Exactement. Et je me demande combien d’autres séries ont glissé dans des failles téléphagiques, comme ça.

  5. Somyo dit :

    Toujours pas trouvé le pilot ? C’est quand même dingue qu’une série puisse disparaître (et dans le cas présent, apparaître), comme ça, sans que personne ne s’en rende compte. Comment ? Pourquoi ? QUI ?

    Je suis sur que c’est encore une de ces sombres histoires de voyages temporels qui finissent mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *