Instant Family (2 Mars 2019)

2 mars 2019 à 17:55

Instant Family met clairement un point d’honneur à essayer de raconter son histoire d’adoption de façon honnête, sans simplifier les choses ni les édulcorer. Mais même comme ça, le film manque de complexité, et en dépit de la capture de quelques moments importants, ne parvient pas à totalement entrer dans l’aspect le plus difficile de son sujet. Peut-être aurait-il fallu adopter un peu plus le point de vue des enfants, et pas seulement des parents pour cela (peut-on parler d’un « adult gaze » ?), peut-être aurait-il aussi fallu ne pas balayer d’un revers de la main les questions raciales ou économiques soulevées par les personnages comme par accident, et rapidement ignorées dans la seconde suivante. Peut-être qu’il aurait fallu ne pas traiter les personnages de minorités comme des aides magiques aux héros (parfois à un point surréaliste). Et surtout, peut-être qu’il aurait fallu admettre de ne pas faire de la comédie aussi souvent ; certains passages méritaient d’être juste sombres et d’exister comme tels. L’authenticité feinte d’Instant Family ne lui retire pas toutes ses vertus, n’exagérons rien, mais sa superficialité l’empêche de devenir autre chose qu’un feelgood movie.

RetourauSecretDiaryofaCinephile-650

par

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *