Et un post sur Ned de plus, un !

28 novembre 2008 à 22:34

Alors qu’il y a pas si longtemps, je vous parlais du pilote de Will & Grace, j’ai eu la surprise de tomber, en un haut lieu de cagoulage, sur celui de Ned & Stacey, lequel ne partage pas uniquement avec le premier un goût pour les titres de série simplistes, mais aussi la présence de Debra Messing. Et moi, vous savez bien, dés que je vois une chevelure rousse…
Du coup, ayant le mobile comme l’opportunité, je n’ai pas pu résister à la tentation de le cagouler pour vous l’offrir ! Là, comme ça, en cadeau, parfaitement, et ce n’est même pas encore Noël !
En plus, ce sera ça de moins à numériser à partir de mes VHS plus tard, et sans le logo d’AB1, en prime !

On est donc partis pour un nouveau post La preuve par trois, et je parie qu’il y a moins de monde qui connaît Ned & Stacey que Will & Grace, pas vrai ?


D’ordinaire, quand deux personnages se rencontrent, et font des étincelles, on est plutôt dans la logique du coup de foudre à la Dharma & Greg. Bon. Bah là, pas trop. Ce serait plutôt les foudres de guerre ! Dans le cas de Dharma et Greg, les différences sont tout de suite présentées comme étant ce qui attire les personnages l’un vers l’autre, mais pour Ned et Stacey, c’est absolument le contraire. C’est tellement violent qu’on voit mal comment ces deux-là vont tenir tout l’épisode sans s’étriper…


Même si on devine rapidement que l’objectif de la série sera de rapprocher deux personnages que tout oppose (un classique), on reste quand même bluffé par le cynisme qui domine cet épisode, et notamment ses dialogues. Mais aussi, d’une façon plus générale, la situation qui est en train de naître sous nos yeux, celle d’une cohabitation complètement intéressée, égoïste, et fondée sur des préoccupations tellement terre-à-terre, qu’on a du mal à se rappeler que Ned & Stacey est pensé comme une comédie romantique ! Ce mariage blanc, mariage d’intérêt, appelez-le comme vous voulez, est en fais profondément glauque !


Un petit air de déjà vu ? Eh oui, Debra Messing est encore en robe de mariée ! Bon, j’ai bien conscience que, chronologiquement, c’est l’inverse, mais bon… tiens, il faudrait que je revoie le pilote de Prey pour vérifier un truc…
C’est un coup classique : les deux personnages qui n’ont rien à faire ensemble mais qui finalement… Cela dit, on parvient à être surpris par cet échange, puisqu’en fait, ici, c’est Stacey l’idéaliste qui a contracté ce mariage avec le plus de cynisme… Ned ayant en effet une pointe de sentiments pour elle ! Double surprise, à vrai dire, puisqu’on aurait mal imaginé qu’il ait des sentiments tout court, pour commencer. Voilà qui donne lieu à un échange acerbe, mais d’un autre côté, il faut reconnaitre que la série a des dialogues très vifs de toutes façons, c’est d’ailleurs son atout majeur, avec Thomas Haden-Church.

Il y aurait très certainement un peu plus à dire de ce pilote, à commencer par la présence de Greg German, fishiste avant la lettre, mais bon, les règles sont les règles, trois captures, et pas une de plus !

Voilà, je suis sûre que ça vous fait du bien que je ne parle pas toujours d’un seul et même Ned, pas vrai ?

par

, , , , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

4 commentaires

  1. Jérôme dit :

    J’ai beaucoup aimé cette série que j’ai, effectivement, suivi sur AB1.

    Par contre, je n’ai jamais accroché à WILL & GRACE…

  2. Scarlatiine dit :

    Le LT, il fonctionne pas ^^

  3. ladyteruki dit :

    C’est parce que lady cherche à faire trop de posts à la fois. Corrigé.

  4. freescully dit :

    Je ne connaissais pas cette série, c’est vrai que les dialogues sont cyniques (ce qui est forcément un bon point en ce qui me concerne ). Par contre dommage que Greg Germann fasse de la figuration dans ce pilote, j’imagine qu’on le voit plus dans les épisodes suivants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.