Flou artistique

11 mai 2009 à 11:07

C’est une news que je viens de lire sur le Twitter de Critictoo (car attention, certaines news sur le Twitter n’apparaissent pas sur le site, et vice versa !), et je l’avoue, je trouve que c’est la meilleure blague du moment.

Attention les yeux, on est partis : les deux producteurs de la série ont quitté le navire. Bon, ça, à la rigueur, ça fait de la peine (si par exemple vous avez un coeur d’artichaut). Mais ce qui fait rire, c’est qu’ils s’en vont pour le sublissime motif des « différents artistiques ».

Mais si, vous savez : les différents artistiques ! La version édulcorée du « fuck you » qu’on brandit au patron avant de claquer la porte ! Ce qui est bien c’est que, les différents artistiques, ça peut être absolument tout et rien, en fait.

Dans ce cas précis, ce n’est évidemmennt qu’un grand rien vu que, artistiquement, Gary Unmarried, hein… j’me comprends. Sincèrement, il n’y a vraiment pas de quoi pavoiser. J’aurais honte de qualifier ça d’artistique si je bossais sur le projet. Et pourtant j’aime bien Jay Mohr (si, souvenez-vous, vous le savez, parce que je vous ai parlé d’Action!, déjà. Vous avez ptet regardé la série en DVD depuis, d’ailleurs… je sais pas, ahem.), alors imaginez.

Nan parce que, franchement, s’il y a bien quelque chose qu’on apprend devant cette série, c’est que même quand on prend un comique, habitué au stand-up, qu’on lui fourgue des acteurs de second rang comme faire-valoir et qu’on lui écrit un rôle quasiment sur mesure… le résultat n’est pas garanti pour autant. Les qualificatifs qui viennent à l’esprit sont certainement « rasoir », « ressucé » ou encore « miteux », mais « artistique », non, à aucun moment.
Surtout quand on filme ça comme n’importe quel sitcom de bas étage, alors que même La Guerre à la Maison est une série plus originale (d’ailleurs j’ai découvert le pilote ce weekend, ya de l’idée, hein… c’est juste que c’est pas drôle mais sinon on sent bien que l’intention y est… j’ai même ri. Sur l’aparté de fin, vous voyez ? Si-si, vraiment. Il faut dire que j’adore les procédés narratifs de type aparté, ça fonctionne toujours sur moi), et pourtant on part de loin.

Bref, donc artistiquement, arrivés à la fin de la saison, ils ont des différents, les pauvres petits.
Un peu comme moi depuis le début de l’année, en gros.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Gary Unmarried de SeriesLive.

par

, , ,

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *