Clarathelephagy ?

26 novembre 2008 à 11:02

J’ai falli m’appeler Clara. J’ai échappé à quelque chose, vous ne trouvez pas ? Mes parents hésitaient entre Claire, Clara… et Frank (je n’aimais pas les échographies). Véridique.
Mais si je peux à la rigueur m’imaginer en Carrie Bradshaw parisienne, le reste du personnage éponyme de Clara Sheller, bloqué dans son complexe de Peter Pan, a de quoi me hérisser le poil comme jamais.

On va être clairs : je n’ai JAMAIS vu la première saison de Clara Sheller. Il paraît que ça se passait il y a quelque chose comme trois ans, et je vous avoue que, là, tout de suite, je ne sais pas où j’étais il y a trois ans, mais ce n’était pas devant France 2 apparemment. Je cherche et je cherche mais, rien à faire, impossible de me rappeler comment je suis passée au travers, surtout qu’il me semble que pourtant, j’ai entendu Naka en parler il y a des lustres (l’air de rien on se pratique depuis un sacré bout de temps, en fait !). Mais bon, il y a une nébuleuse dans ma tête, je ne me souviens de rien.

Du coup quand la seconde saison a commencé à être promue (à coups de gourdin… alors, il marche bien, le marketing sans finesse et sans imagination ? 3 millions de spectateurs, belle déculottée), j’ai passé les dernières semaines à me dire, chaque fois que je voyais la pub (avec son horripilante petite musique) : ok, cette fois, je regarde. Bilan : la semaine dernière j’ai pensé à allumer alors que le premier épisode était bien entamé. No comment. Mais j’ai regardé jusqu’à la fin de la soirée, quand même (d’un autre au côté j’avais pas grand’chose d’autre à foutre, vous me direz), ce qui est une indication de ma bonne volonté !

Les petits gars de chez « heaven » n’ont eu de cesse de m’inonder de mails (je ne me suis pourtant inscrite nulle part, je pense que c’est la faute de ladytelephagy…) pour me dire que, ého ! Clara Sheller arrive ! Je crois que ça fait depuis cet été qu’ils jouent les spams de bas étage. Une nouvelle video (en streaming, et comme vous le savez, le streaming c’est le Mal) par ici, un concours par là… ah il m’a fait rire leur concours, d’ailleurs. L’idée du siècle, quand même : proposer au spectateur d’accueillir Clara/Zoé pour (quoi, une heure je crois ?) regarder des épisodes en sa compagnie. C’était tellement cocasse comme idée que j’en avais fait un post (et puis j’ai pas pensé à la publier à temps, la date est passée, et bon, il est resté en brouillon… vous voulez le voir ?). Et sans parler des petits jeux codés avec les pieds, et les mails même pas pensés pour être assortis au site, alors qu’une identité visuelle c’est pourtant pas compliqué à respecter, les chartes graphiques c’est pas pour les chiens, quand même ! On a dit rose #E1ACB6, nom d’une pipe en bois ! Et puis en parlant de viralité, où se cachaient les petits trucs sympas que les bloggeurs auraient pu mettre sur leur blog, des gadgets originaux, frais, sympas, quelque chose, quoi ! Mais non, rien du tout.
Je sais que j’éviterai de faire appel à ces gens-là si j’ai besoin d’une agence ! Ca faisait complètement amateur. Désolée de vous avoir piquée au vif, Véronique, mais c’est ce que j’en pense.
Et tous contents d’eux, ils ont continué à m’envoyer leur purée et je me suis tapé sur les cuisses une bonne partie de l’automne.

Au final, même ces procédés mal fagotés n’ont pas réussi à me rappeler de me rappeler à temps devant mon écran (oui, même le mail envoyé le jour-même !!!). Et pourtant on parle d’une téléphage… On ne s’étonnera donc pas tellement qu’avec des recettes aussi mal mises en pratique, les audiences aient été… eh bien, celles qu’on connaît.

Sur le fond, le personnage pitoyable remâché d’une Ally McBeal qui aurait percuté Carrie Bradshaw dans un Starbuck n’était guère plus captivant. Je ne saurais juger l’actrice, n’ayant pas le point de comparaison avec le jeu de Mélanie Doutey dans les mêmes fonctions, et n’ayant même jamais vu Zoe Felix à l’oeuvre avant ce soir-là, mais le personnage donnait des envies de meurtre, ça c’est clair(a). Ha ha.

Je lis au sujet de cette seconde saison des choses surprenantes… que Clara Sheller est trop parisianniste, par exemple. Je ne me rends pas compte, personnellement, je dois dire. Mais c’est vrai aussi que je suis moi-même trop parisianniste (ou plutôt parisianniste-wanabee, hein mon timide ?).
Mais je reste surprise de ce genre de reproches, quand même.
Reprocherait-on à Sex & the City son New Yorkisme ? Bah non ! Il fait partie de la série, de son univers. Je ne dis pas qu’un personnage comme Clara ne peut exister qu’à Paris, mais ça lui donne plus de sens, finalement, de la cohérence.

Enfin bref, un beau vautrage dans les règles de l’art !
Alors, la question se pose-t-elle pour moi de regarder ce soir ? Bah, déjà, non : je ne serai pas rentrée du boulot avant, au bas mot, 21h15. Où est l’intérêt de louper 20mn d’un épisode ? Déjà. Et puis de toutes façons, non. Non tout court. D’accord, pour une fois, Clara Sheller n’était pas une série policière, mais pour autant, ça ne donne pas envie de regarder des fictions françaises, dont l’absence d’audace n’a d’égal que le cruel manque d’âme. Pas un souffle de vie ne se dégage de la série, on a une cruelle impression de pénibilité : pénibilité à avoir quelque chose à raconter, pénibilité d’avoir des enjeux à créer, pénibilité de se trouver une identité… On rame beaucoup mais on n’atteint jamais le rivage.

Donc ce soir, pour moi, en rentrant du boulot, ce sera Heroes. C’est tout dire, je pense.

Et pour ceux qui manquent cruellement de culture : la fiche Clara Sheller de SeriesLive.

par

, , , ,

Pin It

7 commentaires

  1. Jérôme dit :

    Commettre un programme bas de gamme, oser présenter celui-ci comme novateur, alors que le pseudo auteur confond plagiat et hommage, imposer l’indgente et indigeste actrice (?) Mélanie Doutey, mettre plus de 3 ans gribouiller une suite pire que l’original et pleurer devant les résultats, minables mais mérités, faut le faire !

    France 2 est décidément très stupide…

  2. freescully dit :

    Et dire que le nain veut faire de France télé « une BBC à la française »… Ahahaha, arrêtez j’ai mal aux côtes…

  3. Jérôme dit :

    DOCTOR WHO est déjà ridicule, mais je demande à voir un remake français, histoire de voir si on peut réellement mourir de rire…

  4. Nakayomi dit :

    Eh ben non… Je ne suis pas d’accord… Clara Sheller est loin d’être un programme bas de gamme (en même temps, je connais aussi le sentiment de lady par rapport à la production française, moins celles des autres), et la première saison était bonne… Je n’ai jamais pu supporter Sex & The City, les frasques de ses héroïnes et son quota gay (a-t-il eu des scènes d’amour ? Je demande parce que les pauvres fois où je me suis arrêté devant, c’était pas franchement ça). Clara Sheller a réussi à digérer certains codes américains pour les recracher à sa sauce et ça fonctionne bien…

    La voix off, c’est un lieu commun à beaucoup de séries (faut pas croire que les Américains l’ont inventé) qui permet quelques remarques sympathiques (au moins sur la première saison, j’en ai pas forcément noté sur les deux premiers épisodes ici), que l’héroïne soit rédactrice dans un journal, bon ça change pas grand chose (et surtout, ce n’est pas présenté de la même manière, ça n’est qu’un petit élément de Clara, on l’oublierait presque). On est loin d’une resucée sans âme et médiocre de nombres de séries policières françaises (dernier exemple de crime qui me vient à l’esprit, la série de M6 Cellule Identité).

    La série se permet aussi beaucoup plus que certaines séries américaines des networks, chose qu’on ne souligne pas franchement. Et pourtant, ça a son importance, parce que les personnages gays sont plus sexués que dans beaucoup de ses consoeurs américaines (même à l’heure actuelle)…

    Ce ne sont pas des audiences méritées, surtout que le nouveau cast remplace assez bien l’ancien… Mélanie Doutey était par ailleurs en adéquation avec le personnage de Clara Sheller et lui apporter sa fraîcheur et son petit air mutin, que Zoé Felix n’a pas forcément, mais elle apporte un peu de maturité à ce personnage qui se cherche (et qu’on peut effectivement trouver énervant, ça, c’est tout à fait normal, et c’est même vrai pour moi parfois), comme ça va de paire avec le thème de la saison, ça tombe bien.

    Après, pour ce qui est du marketing, je suis vexé, parce que j’ai pas été inondé d’e-mail moi ! -__- Cela dit, c’est quelque chose qui me touche assez peu. Je dirais même que ça glisse sur moi la plupart du temps. Je peux au mieux trouver ça sympathique mais c’est pas franchement ça qui va me faire regarder une série si à l’origine je la prends en grippe par exemple. Après, offrir une soirée avec la comédienne… Bah ma foi, si ça peut faire plaisir (moi j’aurai préféré un des comédiens, mais bon… ).

    Donc je serai au rendez-vous ce soir ! ^_^

    (Oulah oui, ça fait un moment qu’on s’connaît dis donc ! >_

  5. Carole dit :

    Tout le monde a été inondé d’e-mail pour Clara Sheller, je crois. Ils n’ont pas arrêté. Moi par contre, je me rappelle très bien où j’étais au moment de la diffusion de la saison 1 : en vacances! Eh oui! Avec des amies, et l’une d’elle avait enregistré, c’est pour cela que je m’en souviens. Donc, je n’ai pas regardé la saison 2, car je ne plie devant la pression! lol!

  6. Nakayomi dit :

    @Jérôme : Bon, si en plus tu t’attaques à Doctor Who, je crois qu’il n’y a plus rien de possible entre nous, je te quitte ! -__- (Hein ? Quoi ? Non, non, je vais bien, pourquoi une telle question ??).

    Doctor Who, c’est quand même une série géniale (que même les Américains ils pourraient pas écrire).

    @Carole : Sniffouille, et pourquoi mon mail il a été épargné ??? Je m’en vais leur dire deux mots moua ! -__-

    Et au vu des deux épisodes de ce soir, je reconfirme que cette série est très bonne… Du drame, du rire, des scènes sensuelles (Gaaaaa François Vincentelli)… Les dialogues percutent assez souvent…

  7. Jérôme dit :

    Nakayomi => Ah ?! Bon ben, adieu alors… ^_^

    Sinon, DOCTOR WHO, je ne peux pas !

    J’ai essayé plusieurs épisodes, ai beau avoir trouvé une alchimie certaine au couple Eccleston/Piper (quand je pense que je ne l’ai pas reconnu dans HEROES, oh que j’ai honte…), je n’adhère pas et m’ennuie profondément devant cette série, entre les poubelles façon FRAGGLE ROCK et la fouine qui se prend pour un porteur de flamme olympique !

    Malgré Billie Piper (*soupir*), c’est dire…

    Carole => D’où l’expression « avoir piscine ce soir-là » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.