Ready Player One (2 Novembre 2018)

2 novembre 2018 à 17:25

Ready Player One n’a pas toujours la profondeur que je lui souhaiterais en matière d’anticipation ; sa compréhension de la dystopie que le film met en place est limitée, et simpliste. En revanche sa réflexion sur la nostalgie, ou encore sur les priorités à mettre en place pour trouver une certaine vision du bonheur, est plutôt bien troussée. Si l’on regarde Ready Player One en espérant y trouver une critique du monde videoludique (et de l’économie qui continue de s’y développer), on en sortira donc bien déçu. Mais pour ceux qui en attendent, finalement, « du Spielberg », où l’action vient renforcer l’émotion et non la réflexion, alors tout y est.

RetourauSecretDiaryofaCinephile-650

par

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *