Stand up

3 avril 2020 à 23:09

Tipeee

The Next Step est une série dont le synopsis tient à trois fois rien, avec un concept bancal et une mission somme toute très banale. Pourtant cette semaine, je me suis retrouvée avec le thème de son générique en tête, obstinément bloqué là comme pour me narguer. Pensant que ça allait m’aider à exorciser mes démons, j’ai tenté de revoir le pilote, mais rien à faire.
Honnêtement, si je connais aussi bien son générique, c’est pour avoir regardé les trois premières saisons de cette série pour la jeunesse il y a quelques années. Puisqu’il s’avère que je n’ai jamais vraiment fait de review de The Next Step, devinez ce qu’on fait ce soir ?

Des séries comme le teen drama canadien The Next Step, il y en a environ sept cent douze millions de par le monde, c’est pas bien compliqué : l’action se déroule dans un studio de danse où s’entraînent des adolescents qui espèrent faire une carrière artistique. Whoop dee freakin’ doo, comme dirait l’autre. Ce n’est pas l’originalité qui nous étouffe.
Pire encore, The Next Step est une série qui, pour une raison totalement inconnue, incorpore dans ses épisodes des séquences proches du mockumentary, pendant lesquelles les personnages expliquent face camera leur réaction ou émotion dans la scène qui vient de se dérouler sous nos yeux. Pour sa défense, The Next Step est une série qui a démarré en 2013, période à laquelle la planète était encore à fond dans ce procédé style mockumentary, si vous vous souvenez. Je vous accorde que c’est absolument maladroit et gratuit ici, on n’a aucune explication quant à la présence de ces cameras, elles ne filment d’ailleurs même pas l’action mais juste ces passages de talking heads, donc cette excuse est extrêmement insuffisante.
Quant au pilote, il met en place une intrigue des plus grossièrement bâties : le studio de danse The Next Step (oui, la série porte le nom du studio, vous vous attendiez à quoi ?) organise son audition annuelle pour déterminer qui rejoindra la « A-Troupe », c’est-à-dire le groupe de danseurs qui représente le studio en compétition. C’est, euh, à peu près tout. Ya bien des petites histoires de second ordre entre les personnages adolescents, mais dans l’ensemble c’est à peu près tout ce qu’il y a à savoir ; ça ne s’arrange pas tellement par la suite d’ailleurs. Les personnages sont caricaturaux, quand ils ont une personnalité tout court (ce qui n’est pas toujours certain), il y a une ambiance colorée et enjouée qui semble exagérée, et évidemment tout le monde se retrouve dans le bar à jus de fruits pressés qui se trouve, foutu hasard, dans le même immeuble que le studio…
Je ne prononce pas souvent les mots « c’est totalement nul et sans inspiration », mais c’est totalement nul et sans inspiration.

…Et pourtant comme je le disais plus haut, j’ai regardé trois saisons de The Next Step par le passé, et soyons clairs : j’ai regardé ce pilote à nouveau sans trop rechigner. Pourquoi ?
Parce que The Next Step a un truc en plus. Dans le panorama des séries musicales adolescentes qui reposent sur des petits conflits interpersonnels et des romances à moitié écrites, ce truc en plus ne transparaît pas sur le papier : ni dans le synopsis de la série, ni dans le résumé du pilote, et même pas vraiment dans une review classique. Il faut le voir pour comprendre : les jeunes gens qui forment la distribution de la série ont juste un putain de talent.

Sans aller jusqu’à prétendre qu’aucun acteur de série de danse ne sait réellement danser (déjà parce que jamais de la vie je n’insulterais le cast de Bunheads, ensuite tout simplement parce que ce n’est pas vrai), il y a un effort particulier sur la question dans The Next Step. Tout ce qui cloche dans cette série, son principe, son concept, ses dialogues, son ton… tout, absolument tout est dû au fait que ce qui a présidé à sa création, c’est la volonté visible de trouver des prétextes à faire danser tous ces gens. Et pas uniquement parce qu’une série de danse est un appeau à jeunes spectateurs (l’une des cibles prioritaires de la chaîne Family Channel), mais bien parce que ces gosses sont avant tout d’excellents danseurs (dans un style souvent plus acrobatique que celui de la plupart des séries du genre, en plus), et que le reste, bof, a-t-on vraiment besoin du reste ? En fait ces danseurs sont tellement bons qu’ils se sont même produits lors de tournées internationales, c’est dire si c’est pas du chiqué.



Le résultat c’est que même quand c’est totalement nul et sans inspiration, The Next Step est incroyablement divertissant. Vu qu’en plus la chaîne officielle de la série semble avoir mis les épisodes sur Youtube, comment vous dire ? Ma ligne officielle sera que je ne recommande pas particulièrement… mais que, si vous décidez de voir un peu de quoi il s’agit, je regarderai pudiquement ailleurs et oublierai de vous le reprocher.

Tipeee

par

, , , ,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

2 commentaires

  1. Tiadeets dit :

    Je ne regarderai probablement pas la série, mais c’est vrai qu’iels savent danser !

  2. Scarlatiine dit :

    J’ai un faible pour ce genre de séries qui, c’est vrai, ont un pitch qui tient sur un timbre-poste (coucou Un, dos, tres) et même si j’ai bien ri à comment tu démontes la série dans la première partie de ton article ? vu que les épisodes sont disos sur YouTube, bah, je crois que je me ferais au moins le pilot ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.