Survivant

16 août 2009 à 22:42

Il était risqué de faire revenir Carter dans le rôle d’un malade en attente de transplantation au moment de la dernière saison d’Urgences.

Pas simplement parce que le revirement peut paraitre un peu larmoyant  (le brave docteur mythique aujourd’hui dépendant de ses confrères), bien que ce soit également vrai ; mais quand on est Urgences, on sait relever ce genre de défi et faire en sorte que la narration essaye un certain nombre d’écueils. Quel est son état ? Est-il condamné ? Comment va se passer l’intervention ? Personne devant l’écran n’a réellement frissonné avec tout ça. Nous n’avons pas vraiment craint pour sa santé.

Ce qui était risqué, c’était le timing. Car le faire dans la dernière saison ne pouvait pas être innocent.

Carter, c’est celui avec lequel nous sommes entrés aux Urgences (et celui avec beaucoup en sont sortis, aussi), et le faire revenir à ce moment, c’est nous indiquer comment vivre la fin de la série. Son sort médical, vivre ou mourir, est aussi un indice sur ce qu’il nous restera d’Urgences après sa fin. Ce qui compte, ce n’est pas le défi médical, ce n’est pas de voir si Carter va affronter ça seul, avec des amis, avec Kem. Non, c’est juste de savoir s’il va survivre. S’il le fait, alors nous n’aurons pas de rancœur contre la série ; s’il décède, l’amertume prendra le dessus. C’est pour ça que c’était risqué.

Cela vérifie aussi quelque chose que nous savions tous déjà, mais qui le grave dans le marbre, à jamais, dans la légende : Carter EST l’âme Urgences.

par

,

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

4 commentaires

  1. Nakayomi dit :

    D’ailleurs, sans Carter, la soirée a bien baissé en niveau… Maintenant, il reste encore trois épisodes pour que… le pire arrive.

    (il reste encore les complications post-opératoires, les hélicos qui tombent du ciel, les char d’assauts qui tirent ou p’têt l’hôpital qui explose avec tout le monde à l’intérieur…)

  2. ladyteruki dit :

    Genre, après, il ne reste plus qu’un cratère à la place de Chicago ?

  3. Nakayomi dit :

    Ah bah voilà, c’est ce que j’appelle une fin parfaite ! Et un seul survivant qui esquisse un sourire en se disant que voilà, ça fera moins de malades à soigner maintenant !

    (Non, parce que la série nous a aussi habitué à la surenchère des super fins de saison, comme Neela piétinée par la foule -super impressionnant- et tout ! ^_^; )

  4. IWM dit :

    Même sans être fan de la série et bien aimer le personnage de Carter, du moins l’avoir connu, on sent que son retour change l’ambiance au County, qu’il réouvre la porte au passé tout en s’intégrant, ce que n’aurait peut être pas pu faire le personnage de Georges Cloney, même si on l’avait vu plus longtemps.

    Naka et sa manie des hélicos partout, ça faisait longtemps, mais c’est vrai que ça aurait pu ne pas leur faire de mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.