Secret Diary of a Cinephile 2014 ~Ecran très large~

1 janvier 2015 à 1:00

Lorsqu’en 2010 puis en 2013, je m’étais lancé un défi cinématographique, j’avais décidé de clore chacune de ces années par un petit bilan de mes découvertes en matière de films, un genre culturel où mes connaissances restent très lacunaires. Nan mais je le sais, vous le savez, tout le monde le sait, ya pas de mystère. L’idée de ces défis était précisément de parfaire, au moins un peu, ma culture ciné, moi qui suis une téléphage avant tout. Bon. Eh bah, cette année je ne m’étais pas lancé de défi… mais je l’ai quand même remporté ! Dingue, non ?

Alors j’ai décidé de vous produire quand même un bilan de cette année 2014 en matière de films, ce que j’ai vu, ce que j’ai aimé… tout ça, quoi.

Et si je vous parle de record, c’est pour une bonne raison : pour la première fois depuis que j’ai commencé à répertorier chaque visionnage cinématographique dans le Secret Diary of a Cinephile (c’était le 1er janvier 2010), j’ai vu plus de 100 films en une année civile ! Plus exactement, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2014, j’en ai vu 130. Un absolu record ! Et j’ai même pas fait exprès ! Vous comprenez que je voulais absolument marquer le coup.
Pour comparaison, pendant le défi de 2010 j’avais vu 95 films, contre 88 films pour le défi de 2013. Et puisqu’on cause stats, en tout 382 films ont été ajoutés au Secret Diary depuis sa création.

Avant de revenir sur les temps forts de cette surprenante année cinématographique, permettez donc que je vous propose la désormais traditionnelle revue d’ensemble des films vus. Rappelons que pour gagner le droit d’être consignés dans le Secret Diary, les films doivent répondre à trois critères de base :
– j’ai regardé le film en intégralité (même si parfois, ça a nécessité plusieurs tentatives ; en tous cas pas question de comptabiliser un film que j’ai abandonné avant de voir la fin)
– je n’ai jamais vu le film auparavant (les revisionnages de The Fall, For A Good Time Call…, ou A Chorus Line, ne comptent donc pas ; cette année je me suis aussi refait le Hercule de Disney par exemple)
– j’ai fait la démarche personnelle de voir ce film (une règle initialement conçue pour ne pas comptabiliser les films sur lesquels je tombais par hasard en zappant lorsque j’avais encore la télé ; désormais tous les films que je vois collent systématiquement à ce critère, mais bon, je le garde, on sait jamais)
Comme ce n’était pas une année à défi, aucune règle complémentaire ne s’appliquait en théorie, mais j’ai en fait, sans le vouloir, appliqué les règles du défi de 2013 puisque j’ai également vu des films non-américains, et systématiquement évité les bande-annonces et trailers (à l’exception de Warm Bodies dont j’avais vu une preview l’année précédente).

Voici donc le tableau de chasse de cette année 2014, dans l’ordre alphabétique, avec le lien vers les reviews et l’info-bulle qui vont bien :
Les images peuvent mettre une minute à charger.

27Dresses 99Francs AMerryFrigginChristmas AMillionWaystoDieintheWest ACODAdultChildrenofDivorce AeonFlux AmericanHustle AnEducation Argo AugustOsageCounty Automata-300 BeginAgain Belle BrotherBear Byzantium CaptainAmerica-1-TheFirstAvenger CityofEmber CloudywithaChanceofMeatballs-2 CowboysandAliens DallasBuyersClub DespicableMe-2 DirtyGirl Divergent-1 DonJon Dreamgirls EdgeofTomorrow Elysium EndersGame EnoughSaid epic ErnestetCelestine EscapefromPlanetEarth ExtremelyLoudandIncrediblyClose TheFastandTheFurious FindingNemo Flipped ForColoredGirls FreeBirds Frozen GalaxyQuest GedoSenki GirlMostLikely GoneGirl Gravity GuardiansoftheGalaxy-1 HanselandGretelWitchHunters HigherGround HorribleBosses-1 Horriblebosses-2 HowILiveNow HowtoLoseaGuyin10Days HowtotrainyourDragon-2 InaWorld ItsaDisaster Jeffwholivesathome JohnCarter JustinandtheKightsofValour LegallyBlonde LegallyBlonde2 LifeAfterBeth LoadedWeapon-1 Lovelace Lucy Maleficent MammaMia ManofSteel MarieAntoinette MonstersUniversity Mulan MuppetsMostWanted Neighbors NowYouSeeMe-1 OztheGreatandPowerful PacificRim-1 Predestination RealSteel Rio-1 SavingMrBanks Snowpiercer SpaceStation76 Spirit StTrinians-1 StTrinians-2 StarTrek-IntoDarkness ThatAwkwardMoment TheAdventuresofPriscillaQueenoftheDesert TheAmazingSpiderman-2 TheBlingRing Boxtrolls TheCanyons TheDevilWearsPrada TheFaultinourStars TheGiver TheGrandBudapestHotel TheGreatGatsby-300 TheGuiltTrip TheHeat TheHundredFootJourney TheHungerGames-2 TheJudge TheKingsofSummer TheLegoMovie-1 TheLordoftheRings-TheFellowshipoftheRing TheLunchbox TheMachine TheMazeRunner-1 TheMonumentsMen TheMortalInstruments-1 TheOneILove TheOtherWoman ThePiratesBandofMisfits ThePrincessDiaries-1 ThePrincessDiaries-2 TheRoad TheRoadtoElDorado TheSapphires TheSkeletonTwins TheSpectacularNow TheWolfofWallStreet ThisistheEnd ThisisWhereILeaveYou Thor-1 Transfer UpintheAir WalkofShame WarmBodies WeretheMillers Whattoexpectwhenyoureexpecting XMen-DaysofFuturePast
Quelques observations sur ce panorama :
– ce n’était pas une année à défi et donc je n’ai pas vraiment cherché activement quels films ajouter ; là où en 2010 puis 2013, j’avais cherché à explorer certains genres, ou élargir à des films pas forcément évidents, cette année j’ai simplement regardé ce qui me tombait sous la dent, tout au plus en remontant IMDb par-ci ou en regardant des listes de comédies par-là, mais sans aller plus loin. Et en fait… ça donne des résultats très similaires en matière de diversité de tons par rapport aux années à défi. OU BIEN, autre interprétation possible : désormais le pli est pris ? Peut-être qu’en fait maintenant j’ai des réflexes que je n’avais pas avant…
– très peu de films anciens (genre années 80 ou 70, sur lesquelles je suis vraiment, vraiment ignorante) ce qui est mon grand regret parce que, tant qu’à élargir sa culture ciné, autant y aller franchement. Mais bon, on peut pas être partout. Et encore une fois, pour une année sans défi, on peut pas trop en espérer non plus, mes recherches n’étaient pas poussées pour diversifier exprès ma consommation de films.
– beaucoup, beaucoup, beaucoup de SF (dont évidemment les incontournables dystopies). C’est aussi l’époque qui veut ça, on est d’accord, mais pas seulement. En tous cas wow, ça fait beaucoup.
– cette année ma plus grande difficulté a été de trouver des films drôles. Pas nécessairement des comédies parce que, mon Dieu, dés qu’on dit qu’on va regarder une comédie tout de suite on se retrouve avec des saloperies avec James Franco, mais juste drôle. Pas nécessairement The Skeleton Twins-drôle parce qu’à l’impossible nul n’est tenu, mais il devrait exister quelque chose, quelque part, vers le milieu. J’en demande beaucoup. Je sais que je suis difficile. Et qu’il y a un facteur super aléatoire en matière de comédie (peut-être plus au ciné qu’à la télé ; ce n’est que mon impression). Mais juste… je sais pas, un effort, quelque chose. Je veux bien essayer de voir le bon côté d’une comédie moyenne (The Princess Diaries), donner des points pour l’effort (Walk of Shame), abaisser mes standards parce qu’il y a un comédien qui me faisait rire jadis (n’importe quel film avec Jason Sudeikis), mais à un moment, il y a eu beaucoup de This is the End dans mon année, et pas assez de It’s a Disaster, vous voyez ce que je veux dire ? Je suis au désespoir devant les listes de comédies, voilà la vérité. Et bon sang j’avais vraiment besoin de bonnes comédies cette année.
– je n’ai pas la télé, je n’écoute pas la radio, et pour une grande partie de l’année, en raison de mon état de santé, je ne sortais même pas très souvent de chez moi donc je n’ai pas vu beaucoup d’affiches de films ; malgré tout, on peut le dire, la machine promotionnelle a trouvé le moyen de bien marcher sur moi. Je blâme essentiellement Twitter, sachez-le. En tous cas les blockbusters du moment sont, dans leur immense majorité et évidemment sous réserve que j’y aie eu accès, présents dans mon Secret Diary. On trouve aussi des films moins connus, hein, je dis pas, mais généralement ceux-là je suis tombée dessus par hasard, ou en remontant la filmo d’un acteur, ou en faisant mon marché par genre. Bref ça n’aurait jamais été aussi facile de les voir que les blockbusters. Dont acte.
– je sais pas si vous avez jeté un oeil aux dates, mais le modus operandi est clair : quelques semaines sans regarder de films, et tout d’un coup quelques jours d’hyperphagie cinématographique. Puis plus rien. Plus rebelote. En gros, on peut le dire, même quand je regarde des films totalement stand alone… je binge watche quand même. On se refait pas.
– il est en revanche extrêmement galvanisant de jeter un oeil au nombre de films vus cette année, et de se sentir portée par un enthousiasme increvable. C’est ce qui s’est passé sur les dernières semaines, lorsque j’ai réalisé que j’avais dépassé les 100 films à la faveur d’une discussion sur Twitter. Toutes les années à défi devraient ressembler, en particulier, à mon mois de décembre, c’était grisant.

Une pensée pour les films, et mon Dieu, ils ont été nombreux, que j’ai commencés, généralement avec l’enthousiasme de quelqu’un qui veut vraiment y croire, et abandonnés au bout de quelques minutes, parfois une petite dizaine quand vraiment je voulais leur donner leur chance. Parmi ces films tombés en désamour en quelques scènes, et qui n’apparaissent donc certainement pas dans le Secret Diary à l’heure actuelle, mentionnons par exemple The Secret Life of Walter Mitty (j’ai vaillamment insisté pendant une demi-heure), Her, Rock of Ages, Southland Tales, They Came Together, Legend of Oz: Dorothy’s Return (même en hate-watch c’est insupportable), Moms Night Out, Nick and Norah’s Infinite Playlist, The Artist, Year One, If I Stay, et quelques autres. Hey, faut pas désespérer, certains films ajoutés au Secret Diary cette année ont dû passer par leur 712e tentative pour y figurer (je pense à Lord of the Rings), alors tout est possible. Sauf pour Year One. Il reste où il est celui-là.
J’ajoute que cette année plus que jamais, j’ai insisté sur certains films que j’aurais laissés tomber si je m’étais écoutée ; c’est ce qui explique que certains films aient un, deux, parfois trois jours de visionnages (record à battre : cinq jours pour venir à bout de How to Lose a Guy in 10 Days). C’était déjà arrivé par le passé mais pas à un tel degré. Je sais pas si je dois me féliciter de ma persistance ou me blâmer pour mon masochisme…? Le second me ferait beaucoup plus plaisir.

Mention honorable et pleine d’espoir, enfin, pour les films que j’ai dans ma besace et que je comptais voir, vraiment j’y croyais, mais j’ai pas eu le temps ou le feeling pour le moment, donc ce sera pour une prochaine fois. Parmi eux les films Blue Jasmine, Skoonheid, Mononoke Hime, 12 Years a Slave, Natural Born Killers, Minority Report, Imārat Ya’qūbīān, Pleasantville, Hanyeo, These Final Hours, Philomena et plein d’autres. Deliverance aussi, zappé pour la 2e année consécutive faute de trouver une version avec une piste audio décente. Allez les gars, 2015 est peut-être votre année !

Pour finir, le traditionnel palmarès de l’année avec les Teruki d’Or, décerné aux films qui ont tiré, pour une raison ou une autre, leur épingle du jeu parmi une année bien chargée :

Teruki d’Or du film que quand même
vous auriez pu me dire qu’il était aussi chouette
TheGrandBudapestHotel

Teruki d’Or du film sur la foi testé et approuvé par une athée
HigherGround

Teruki d’Or du film vu sur les tous derniers jours
et qui rattrape 90% des navets vus cette année
TheSkeletonTwins

Teruki d’Or du film qui nous rappelle
que Tyler Perry est en-dessous de tout
ForColoredGirls

Teruki d’Or du film qui donne faim au ventre et chaud au cœur
TheHundredFootJourney TheLunchbox

Teruki d’Or du film qui aurait dû être une série, sûrement sur le câble,
mais aucune chaîne ne pourra jamais réunir un tel cast pour plus de 2h
ThisisWhereILeaveYou

Teruki d’Or de la meilleure dystopie de l’année, c’est pour vous dire
HowILiveNow

Teruki d’Or de la dystopie que j’aurais vraiment voulu aimer
Snowpiercer

Teruki d’Or du film qui n’avait rien pour me plaire et pourtant
WarmBodies

Teruki d’Or du film de guerre de l’année
EdgeofTomorrow

Teruki d’Or du meilleur film de science-fiction qui vous n’avez jamais vu
Transfer

Teruki d’Or du film vraiment idéal à regarder pendant une dépression
Gravity Snowpiercer TheRoad TheSkeletonTwins

Teruki d’Or du film qu’il fallait voir à la place de This is the End
ItsaDisaster

Teruki d’Or du film qu’il fallait voir à la place de Dreamgirls
TheSapphires

Teruki d’Or du film qui parle positivement de célibat, my God !
UpintheAir

Teruki d’Or du meilleur thriller
devenu meilleur drama
devenu meilleur heist
redevenu meilleur thriller
GoneGirl

Teruki d’Or du j’ai 10 ans je sais que c’est pas vrai mais j’ai 10 ans
epic

Teruki d’Or du meilleur agent de l’année non de la décennie non du siècle
DallasBuyersClub

Teruki d’Or du Nope
AMillionWaystoDieintheWest

Teruki d’Or du film vu pour Jason Sudeikis mais au fait pourquoi j’aimais bien Jason Sudeikis ?
HorribleBosses-1 Horriblebosses-2 WeretheMillers

Teruki d’Or du film qui doit tout à Jersey Shore
et on n’aurait jamais imaginé que ça tourne si bien
DonJon

Teruki d’Or du film ah ouais quand même
TheCanyons

Teruki d’Or du film que je tente de finir depuis des années
et que j’ai enfin vu, plus que 5 !
TheLordoftheRings-TheFellowshipoftheRing

Teruki d’Or du je comprends pas le hype
GuardiansoftheGalaxy-1

Teruki d’Or du film vu au ciné
et je pleure (presque) pas mes 10 euros
AmericanHustle TheLegoMovie-1

…Bon mais alors, en 2015, il se passe quoi dans le Secret Diary of a Cinephile ? Eh bien il se passe que je pense qu’un petit défi ne serait pas superflu vu les circonstances !
Alors bien-sûr il ne s’agit pas de chercher à tout crin à battre le nombre de films vu cette année, on n’est pas des bêtes. Mais il s’agit de revenir à une logique de découverte de la culture ciné, plutôt que de simplement regarder des films. En conséquence, voici les 6 règles qui s’appliqueront à la totalité des entrées du Secret Diary jusqu’au 31 décembre 2015 :

1/ Ne sont comptés dans le défi que les films que je n’ai jamais vus auparavant
Ce qui n’exclut pas de revisionner quelques uns de mes vieux classiques et même, comme je l’ai fait à quelques reprises début 2014 (avec Showgirls, Thor ou A Chorus Line), de se faire un petit livetweet en tout bien tout honneur.

2/ Ne sont comptés dans le défi que les films que je regarde en intégralité
Si je commence un film, que je m’ennuie et que je l’abandonne avant le générique de fin, et ça m’est déjà arrivé plus d’une fois, il n’est pas ajoutable au Secret Diary. En revanche, un film vu en plusieurs fois à quelques jours d’intervalle peut être comptabilisé, à condition évidemment de ne pas avoir zappé les passages les plus calamiteux.

3/ Ne sont comptés dans le défi que les films que j’ai voulu regarder
Une règle un peu plus désuète que les autres mais qui permet de se rappeler qu’un film n’est pas comptabilisé si je l’ai vu à l’insu de mon plein gré (chez ma sœur, par exemple, si je n’ai pas eu mon mot à dire sur le choix du visionnage). L’idée est aussi de favoriser les films que je cherche à voir parce que j’ai fait des recherches, parcouru des listes, lu des critiques, remonté des filmographies, et ainsi de suite.

4/ Ne sont comptés dans ce défi que les films dont je n’ai pas vu la bande-annonce
Une règle que j’ai tendance à appliquer assez régulièrement mais qui m’assure une protection contre l’impression d’avoir déjà vu le film avant même de le commencer. Et augmente donc mes chances de le finir…

5/ Un minimum de 10 films devront ne pas être d’origine US
Même objectif que pour le défi de 2013 mais cette fois, chiffré. Or vu que j’ai dans ma besace plusieurs films étrangers, je pense que 10 films (soit, dans l’idéal, 10% des films vus en 2015 si je tiens un bon rythme) est tout-à-fait faisable. Je m’octroierai peut-être un bonus si je dépasse ce chiffre !

6/ Un minimum de 10 films devront dater d’avant 1990
Puisque j’ai des regrets cette année sur le peu de films anciens vus, eh bien augmentons la difficulté ! Ça va me demander, en outre, des recherches que pour le moment je n’avais jamais faites, donc je vais sûrement découvrir plein de choses sur le cinéma pendant que je ferai le tri entre ce qui m’attire ou pas. Spoiler alert : je vais sûrement préférer les comédies et les dramas aux films de genre, mais on n’est pas à l’abri d’une surprise.

Comme toujours, les films vus seront ajoutés dans le Secret Diary avec leur mini-review au fur et à mesure des visionnages, mais je tiendrai aussi quelques points d’étapes dans des articles plus longs pendant l’année. Si le cœur vous en dit, n’hésitez pas à faire ce défi avec moi (en choisissant les règles qui vous conviennent, hein, on est là pour le fun et la curiosité avant tout) et parlez-moi de vos découvertes cinématographiques.
Avanti ! Ça va être une bonne année, je le sens.

par

Pin It

Et pour ceux qui manquent cruellement de lecture…

2 commentaires

  1. Scarlatiine dit :

    Joli bilan ! 130, vraiment, c’est génial, quand on sait par exemple que le nombre de films que j’ai vus cette année doit se compter sur les doigts des deux mains…
    Cependant, comme toi, j’ai apprécié « The Hundred-Foot Journey » malgré ses défauts. J’ai commencé à voir « The Grand Budapest Hotel » mais la salle de cinéma avait des problèmes de sous-titres ce jour-là… Il faut absolument que je le finisse. Et puis il y a les films que j’ai vus avant 2014 et je me retrouve à peu près dans tes avis (« Princess Diaries », « Legally Blonde », « The Bling Ring », « Marie-Antoinette », «  »Dreamgirls »…).
    Sinon, c’est dommage que tu n’aies pas apprécié « Walter Mitty », j’ai beaucoup aimé quant à moi ^^
    Sympa ton défi, mais je ne pense pas en être : j’ai décidé de ne plus en faire, que ce soit pour les livres, les séries ou les films et de ne plus me prendre la tête avec les chiffres xD
    Bonne année cinéphile ! (et sériephile, évidemment ;))

  2. jainaxf dit :

    Beau bilan, cela me donne envie de voir plein de films loupés cette année…
    Bon, par contre j’ai beaucoup aimé « Les Gardiens de la Galaxie » (ainsi que « Lord of The Rings », d’ailleurs, on est geek ou on ne l’est pas) alors que j’ai détesté le côté passif des personnages de « Prédestination » et de « The Lunchbox » mais je te rejoins sur Grand Budapest Hotel, mon gros coup de coeur de l’année avec Philomena !

    Je te recommande vivement de découvrir Philomena en 2015 d’ailleurs, c’est un très beau film, plein d’émotion et d’humour (malgré un j=sujet triste) et avec 2 excellents acteurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *